Poznan (Pologne) unie contre le nationalisme ! Retour sur la manif du 15 novembre

18 novembre 2017 0 Imprimer ce billet Imprimer ce billet

Des antifascistes de Poznan nous ont envoyé un compte rendu de la manifestation du 15 novembre organisée contre la venue d’un député d’extrême droite, Robert Winnicki, dans leur ville :

Le 15 novembre, la coalition Poznan Contre le Nationalisme a organisé une manifestation au
centre-ville de Poznan, en Pologne.

manif antifa Poznan 15 novembre 2017

manifestation contre les nationalistes à Poznan le 15 novembre

Les Poznaniens ont prouvé qu’ils n’étaient pas intimidés par les
fascistes et les fausses informations qu’ils diffusent – leur stratégie basée sur la peur et la création de
tension n’a pas fonctionné. La manifestation antifasciste a rassemblé environ 700 personnes.
La manifestation a été organisée en réaction à une réunion du député Winnicki, un néofasciste
prônant la haine et la xénophobie et faisant partie de l’organisation Mlodziez Wszechpolska (MW),
avec les nationalistes locaux. La présence de cette invité « de marque » était une tentative de
légitimer les attaques brutales des nationalistes. Winnicki, connu pour ses attaques ratées envers des
camps de Roms, est devenu la figure de l’extrême-droite fascisante en Pologne.
Après l’annonce de la manifestation antifasciste, les nationalistes ont essayé de diffuser des fausses
informations, affirmant que « l’Antifa » planifiait de vandaliser toute la ville avec l’aide des
casseurs français et allemands. La rumeur a été fortement relayée par les médias de droite. Les
néonazis ont alors annoncé une contre-manifestation intitulée « défendons Poznan devant les
gauchos ».

Poznan contre la venue de Robert Winnicki

Les anti-racistes de différentes organisations ont décidé de créer un front commun contre le
nationalisme et se sont mobilisés.
Il est important de rappeler que le samedi précédent, le 11 novembre, les néonazis ont défilé à
Varsovie pour la soi-disant Marche d’Indépendance, considérée comme le plus grand rassemblement
néofasciste en Europe. Ils ont chanté des slogans de suprématistes blancs, homophobes et plein de
haine, avec des banderoles aux croix celtiques disant que « l’Europe sera blanche ou déserte »,
certains faisant des saluts hitlériens, ce qui est illégal en Pologne.
Le représentant de la section MW de Varsovie a déclaré que leur organisation n’était pas raciste
mais « racial-séparatiste », ajoutant qu’une personne de couleur de peau noire ne pouvait en aucun
cas être polonaise.
La manifestation anti-fasciste était censée avoir lieu devant le bar néonazi où Winnicki devait faire
sa réunion, mais la police de Poznan a permis aux fascistes de se rassembler à cet endroit, et
interdisant les manifestants anti-racistes de s’approcher plus près. Un gros cordon de policiers antiémeutes
séparait les deux rassemblements. Encore une fois, les fascistes ont été vus en train de faire
des saluts hitlériens et criant des slogans suprématistes, sexistes, homophobes…

Poznan Pologne contre la venue de Robert Winnicki
Cependant, beaucoup de personnes, choquées par la marche de Varsovie, ont décidé de soutenir les
anti-nationalistes de Poznan et de venir à la manifestation. Ils étaient deux fois plus nombreux, ou
même plus encore que les nationalistes. Ils ont apporté des sifflets, des banderoles, des pancartes
ainsi que des masques de Winnicki avec une moustache d’Hitler. Ils ont chanté des slogans contre le
fascisme et le nationalisme, et prônant la solidarité et l’aide mutuelle.
Finalement, la réunion de Winnicki a dû être interrompue grâce à l’énergie des manifestants antiracistes.
Les manifestant.es ont à la fin déposé des roses blanches, symbole de l’organisation allemande et
anti-hitlérienne des années 1942-43 la Rose Blanche.
LE NATIONALISME NE PASSERA PAS !
POZNAN LIBÉRÉ DU NATIONALISME !

Laisser un commentaire »