Tours : l’ancien chef des identitaires recruté par le FN

16 novembre 2017 1 Imprimer ce billet Imprimer ce billet

Lu sur la Rotative :

Dans un article du Journal de Saône et Loire (12/11/17), on apprend que Pierre-Louis Mériguet, l’ancien leader du groupuscule d’extrême-droite tourangeau Vox Populi, a été recruté par le groupe FN au conseil régional de Bourgogne Franche-Comté :

« L’un des deux nouveaux assistants recrutés par le Front National au conseil régional a longtemps milité dans un mouvement d’ultra-droite. (…) Pierre-Louis Mériguet sera en charge de la communication du groupe et de l’animation des réseaux sociaux. »

L’article rappelle quelques-unes des frasques de Mériguet quand il sévissait encore à Tours : défilés homophobes, bagarres de rues, marches aux flambeaux… jusqu’à la gifle collée à un de ses compères d’extrême-droite, Stanislas de La Ruffie, à la sortie de la messe. Cette petite biographie n’a pas plu à Pierre-Louis, qui a tenu à rectifier[1] :

« Je n’ai jamais été opposé aux homosexuels. J’ai simplement combattu l’activisme LGBT, en plein contexte de la loi Taubira. »

Apparemment, Mériguet a la mémoire courte : les actions menées contre la Gay Pride par son groupuscule ont démarré dès 2010 (bien avant la loi Taubira), et leur premier slogan était « Pas de défilé pour les enfilés ». Le caractère homophobe de l’expression ne fait aucun doute. Pierre-Louis semble aussi oublier le temps où il chantait « Maréchal nous voilà » et rendait hommage à Charles Maurras.

D’après Sylvie Beaulieu, vice-présidente du groupe FN au conseil régional de Bourgogne Franche-Comté interrogée par Le Journal de Saône et Loire, Pierre-Louis Mériguet exerçait déjà la fonction d’assistant « depuis plusieurs mois en région Normandie ». Vu les casseroles qu’il se traîne à Tours, l’identitaire a apparemment jugé préférable de s’expatrier, quitte à passer de région en région. Et tant pis pour l’enracinement, vertu pourtant tant vantée par sa famille politique. Comme son pote Philippe Vardon, devenu vice-président du groupe Front National de la région PACA après un long parcours dans les rangs des identitaires, Mériguet semble en passe de réussir sa reconversion professionnelle. Bon débarras.

  1. Article « Au sujet de Pierre-Louis Mériguet, assistant du FN au conseil régional », Le Journal de Saône et Loire du 13/11/17. []

Un commentaire »

  1. Chocolatine33 21 novembre 2017 at 13:27 - Reply

    Ce mec jouait (ou chantait) dans le groupe de rac « insurrection » à tendance catholique intégriste.
    ça fait une sacrée casserole de plus pour un parti qui se veut « respectable » !

Laisser un commentaire »