Fontaine (Isère) – L’élu FN SINISI qui proposait de « récupérer les dents en or des roms » devant les juges : décryptage du néofascisme

7 novembre 2017 0 Imprimer ce billet Imprimer ce billet

Ce 24 octobre, Franck Sinisi, un conseiller municipal ex FN, était jugé au tribunal de Grenoble pour ses déclarations lors d’un conseil municipal en début d’année où il proposait de « récupérer les dents en or des roms« . Depuis le mois de juillet il a été exclu tardivement du Front National et a rejoins ses amis de Civitas. La veille du procès un conseil municipal avait lieu dans la ville de Fontaine tout près de Grenoble, alors que les antifascistes sont régulièrement là pour réclamer sa démission, cette fois-ci Civitas avait annoncé qu’ils viendraient soutenir Sinisi. Et ce sera sous protection policière qu’ils sont venus à une toute petite dizaine essayer de provoquer les militantEs antifascistes à l’intérieur et à l’extérieur de la salle.

Franck Sinisi et son avocat Damien Viguier

Le lendemain lors du procès, Sinisi avait moins de soutiens et ce fut encore une fois l’un des avocats d’Alain Soral originaire de Grenoble, contributeur à Egalité & Réconciliation et auteur de différents bouquin dans la maison d’édition Kontre Kulture, Damien Viguier qui pris sa défense. Damien Viguier avait déjà défendu un ami de Gabriac, Christophe Florian Chagnon conseiller municipal d’Echirolles près de Grenoble. Christophe Chagnon élu sur la liste du Front National qu’il a quitté pour monter le groupe Echirolles Fait Front, ce même militant qui avait tenté l’an passé d’incendier un mosquée dans le nord Isère avec un militant de Lorraine Nationaliste.

Le site Isère-Antifascisme a fait un article sur le procès et les dernières mobilisations contre Sisini:

Proposition-choc de l’élu Front National  Franck SINISI  : il faudrait « récupérer les dents en or des Roms ».

C’était en pleine séance du Conseil Municipal de Fontaine (agglo de Grenoble), en février 2017, lors d’une discussion concernant le logement.

Pour « provocation à la discrimination ou à la haine raciale », SINISI a comparu devant le tribunal le 24 octobre , suite aux plaintes d’habitants de la commune, de son maire (PCF), et de plusieurs associations antiracistes et antifascistes ( le MRAP, la LICRA, la Ligue des Droits de l’Homme, le CIIP (Centre d’Informations Inter-Peuple) Ras L’Front et la Voix des Roms.

Le jugement sera rendu le 28 novembre.

Le procureur de la République a requis deux à trois mois de prison avec sursis contre Franck Sinisi, en plus de 2 000 euros d’amende et de deux à trois ans d’inéligibilité.

 

Récupérer les dents en or, chacun le sait, c’est ce que faisaient les nazis dans les camps de concentration et d’extermination , sur les morts comme sur les vivants.
De l’humour,  prétendent Sinisi, son avocat très spécial Damien VIGUIER, ainsi que ses actifs soutiens néofascistes, dont le le « célèbre » Alexandre GABRIAC.
De l’humour nazi, en fait. De « l’humour », les nazis avaient en effet beaucoup. Tout comme LE PEN, les nazis étaient très « drôles ».
A l’entrée du camp d’extermination d’Auschwitz, figure la très « amusante » inscription « Arbeit macht frei » (« Le travail rend libre »). Avec les  déportés, les nazis étaient très « blagueurs » : par ex, « Hier ist es kein Sanatorium, ici ce n’est pas un sanatorium ! ». 

Dans la même intervention, SINISI avait émis l’idée (en parlant des gens du voyage) de « les parquer dans un endroit »  !

En plus  des habituelles incitations à la discrimination contre plus faible que soi,  lancés par le  Front National (genre d’incitations racistes répandues d’ailleurs bien au-delà de rangs de l’extrême-droite classique), tout ce vocabulaire, toute cette ignominie  puaient évidemment  la banalisation du nazisme, son apologie, le négationnisme ainsi que l’apologie de crimes contre l’humanité.

Sur son blog, la section PCF de Fontaine-Sassenage avait fourni un enregistrement audio de l’intégral de cette séance du Conseil Municipal du 27 février 2017. C’est seulement, et tardivement, par les hasards de Facebook que des membres de RLF-Isère (Ras L’Front – Réseau de Lutte contre le Fascisme) ont eu connaissance  de l’odieuse provocation raciste du FN SINISI, suite à des articles publiés par Le Dauphiné Libéré et le site The Prairie.

MilitantEs antiracistes et antifascistes lors d’un conseil municipal à Fontaine en Mars 2017

 

Concernant le FN SINISI, voici les propos, enregistrés, qu’il a tenu dans l’instance municipale officielle.

Dans cet enregistrement, Sinisi déclare, concernant les gens du voyage, « … les gens qui veulent partir en vacances en roulotte,d’accord, mais de là à traverser les villes… », ajoutant : « Ils nous coûtent assez cher. C’est vrai qu’il est plus judicieux de les parquer dans un endroit plutôt qu’ils détruisent des stades ou qu’ils viennent illégalement car ça revient encore plus cher à la métropole » de Grenoble-Alpes, ajoute-t-il.

« Concernant les Roms », poursuit-il, « pareil, dans ce cas-là, pour les loger, il peut y avoir un autofinancement, il suffit au niveau de la métropole d’investir, de leur payer des dentistes ». Alors qu’un brouhaha agite le public, l’élu FN de Fontaine continue: « Oui, je m’explique, de leur payer des dentistes, de leur mettre des dents nickel, de récupérer leurs dents en or, je pense que juste ça, ça leur permet de se nourrir et de se loger. »

Lire la suite ici

Laisser un commentaire »