Raciste, parano et ridicule : quand l’extrême droite hallucine

3 septembre 2017 2 Imprimer ce billet Imprimer ce billet

En ce week-end de rentrée, histoire de se détendre un peu, nous vous proposons de revenir sur la façon dont l’extrême droite s’est ridiculisée le mois dernier à peu près chaque semaine : un vrai festival !

L’extrême droite, ce mois-ci, s’est illustrée dans différents pays, dont la France, en voyant des étrangers et des musulmans partout, surtout là où il n’y en avait pas. Plus fort que leurs fake news,  qui ne révèlent que leur mauvaise foi et le fossé qui sépare leur vision du monde de la réalité, ce sont ici d’authentiques fails qui ont le double avantage non seulement de souligner le caractère obsessionnel de leur racisme, mais aussi de faire des nationalistes la risée du web.

Tout à commencé le 1er août, avec la publication de la photo ci-dessus, accompagnée d’un lapidaire « qu’en pensez-vous ? », sur le groupe Facebook privé « Fedrelandet viktigst » (La Patrie d’abord), et qui a déclenché des centaines de réactions de ses membres outrées par « l’islamisation de la Norvège », nos islamophobes ayant vu des femmes en burqa là où il n’y en en réalité… que des sièges de bus vides !

Cette photo avait été postée par Johan Slattavik, ancien secrétaire d’Etat membre du Parti travailliste, pour « tester » le conditionnement des racistes du net. Le moins qu’on puisse dire, c’est qu’il n’a pas été déçu ! Plus de détails à lire sur le site de Gauche de Combat.

Une semaine plus tard, en France cette fois, un élu FN du Pas-de-Calais, Antoine Golliot (sic), s’émeut sur Tweeter de la présence d’un camp de migrants dans la gare maritime abandonnée du Portel, et contacte même des journalistes de la Voix du Nord pour faire part de son mécontentement. Mais le camp de migrants est en réalité le lieu de tournage d’une série télé, P’tit Quinquin, dont la Voix du Nord avait pourtant parlé le même jour.

La force du bon sens ? Non, on ne peut pas dire…

Le 18 août, une photo montrant deux Noirs hilares avec des sacs Vuitton tranquillement posés sur un banc fait le tour de la fachosphère italienne, avec en légende « L’argent de Boldrini [la présidente de la Chambre des députés italienne] à Forte dei Marmi leur sert à faire du shopping chez Prada avec nos 35 euros. Partagez si vous êtes choqués. » Des centaines de commentaires anti-migrants l’accompagnent.

Évidemment (vous les aviez sûrement reconnus), il s’agissait de l’ex-star du basket Magic Johnson et de l’acteur Samuel L. Jackson, qui passaient leurs vacances en Toscane ! À l’origine du canular, un journaliste italien, Luca Bottura, qui deux jours plus tard, expliqua que 30% des gens qui avait reçu la photo l’avait prise au premier degré…

Au Royaume-Uni, deux jours plus tard, le bureau londonien de Breitbart, le webmedia de l’alt-right américaine,  a illustré un article sur le démantèlement d’un réseau de passeurs qui transportaient les migrants par le détroit de Gibraltar sur des jetskis avec la photo suivante :

Mais là encore, c’est une star du sport business qui a fait les frais des approximations de l’extrême droite : c’est vrai que le conducteur du jet ski est bouclement basané, mais son passager n’est autre que Lukas Podolski, ancien attaquant du Bayern de Munich et vainqueur de la Coupe du monde en 2014 !

Enfin, comment, pour conclure, ne pas revenir sur la pantalonnade de Defend Europe, la petite croisière que les Identitaires européens se sont payés en Méditerranée aux frais de tous les pigeons anti-migrants de la planète, et dont le bilan se résume à avoir harangué à plusieurs centaines de mètres de distance avec un mégaphone un navire de sauvetage (trop fort), à avoir permis (seul élément positif de leur périple) à une vingtaine de Tamouls sri-lankais de rejoindre l’Europe à bord de leur navire, et d’avoir été empêché de débarquer à peu près partout où ils ont tenté de le faire, comme par exemple en Tunisie

Mais laissons-leur le mot de la fin : lors de leur conférence de presse à Lyon le 19 août, ils n’ont pas hésité à affirmer que la preuve de l’efficacité de leur mission, c’était… qu’ils n’avaient réussi à croiser aucun bateau de migrants !!! Difficile de faire mieux dans la méthode Coué, et pire en ce qui concerne la mauvaise foi : car à part jouer les collabos au service de la police maritime libyenne, leur petite escapade aura bien été digne de celle du radeau de la Méduse…

La Horde

2 commentaires »

  1. Gédécé 3 septembre 2017 at 19:17 - Reply

    Merci pour le lien ! 😉 Sympa…

  2. Lutresse 3 septembre 2017 at 15:28 - Reply

Laisser un commentaire »