Lyon : pétition en ligne pour la fermeture du « Bastion social »

13 juin 2017 1 Imprimer ce billet Imprimer ce billet

La pétition est à signer ici, en voici le texte de présentation :

Le 27 mai 2017, au 18 rue Port‐du‐Temple dans le 2ème arrondissement de Lyon, le GUD a décidé de réquisitionner illégalement des locaux de la municipalité.

Ce squat, qu’il nomme le BASTION SOCIAL, a pour projet de créer un foyer pour sdf et personnes dans le besoin. Action inspirée et soutenue par CasaPound, Italie, à la fois centre social et structure politique néofasciste.

Sous couvert d’une démarche louable, le GUD affiche clairement des idées de l’extrême droite : « La préférence étrangère frappe durement nos compatriotes Français. Il est temps de renverser cette tendance et de rendre aux français le bénéfice de leur contribution. » ; « Avec cette occupation, nous voulons lancer un signal fort au pouvoir en place. Il est temps d’appliquer la réelle préférence nationale ! ».

Qu’est‐ce que le GUD ? Le GUD est un mouvement nationaliste de jeunesse révolutionnaire, soit un groupuscule de l’extrême droite prônant des idéologies racistes, fascistes, xénophobes, homophobes, n’hésitant pas à utiliser la violence verbale et/ou physique face à toutes formes de remises en cause de leurs convictions.
Notons également que des membres du GUD ont fait actes de violence à l’encontre de locaux et de personnes affichant des idées politiques différentes des leurs.

Devons‐nous rappeler les faits historiques de tels mouvements extrémistes qui, en temps de crise, ont plongé l’Europe et le monde dans le chaos : Franco en Espagne, Mussolini en Italie, Hitler en Allemagne…

Quelles peuvent être les conséquences de l’installation d’un tel groupuscule à proximité d’une école, d’une crèche, de hauts‐lieux touristiques et culturels ainsi que de commerces ?

N’oublions pas que des enfants jouent sur la Place des Jacobins, soit à quelques mètres du Bastion Social.  A quel spectacle haineux vont‐ils être témoins et quelle sera l’ampleur de leur traumatisme ?  Voulons‐nous les mettre dans une insécurité quotidienne face à une violence omniprésente ?  Voulons‐nous voir dans les journaux l’agression d’une personne ne correspondant pas aux critères d’entrée au Bastion Social ?

En acceptant que le GUD reste dans ces locaux, n’est‐ce pas cautionner leurs idéologies ?

C’est pour cela que nous devons participer au maintien de la tolérance, du respect de la différence, de la non‐discrimination, de la non‐violence, de la paix sociale.
C’est pour cela que nous ne voulons plus que de groupuscules prennent leurs aises pour répandre leur haine.
C’est pour cela que nous ne pouvons pas accepter le Bastion Social et demandons sa fermeture.

Et, pour que le centre de Lyon ne soit pas le cœur de l’extrême droite fasciste, nous vous invitons à soutenir cette pétition en la signant et en la diffusant massivement.

Un commentaire »

Laisser un commentaire »