Reims : Marine Le Pen n’est pas la bienvenue

5 mai 2017 0 Imprimer ce billet Imprimer ce billet

Source : Facebook du CLA

Pour conclure sa campagne, Marine Le Pen avait décidé de se rendre à la cathédrale Reims, avec sous son bras son fidèle séide, Florian Philippot, et sa nouvelle âme damnée, Nicolas Dupont-Aignan, mais aussi plus discrètement Thierry Maillard (cf. ci-contre), longtemps à l’Œuvre française et passé au FN, mais surtout condamné pour trafic d’armes. Mal leur en prit : ils arrivèrent à l’heure de la sortie des lycées, et la jeunesse hilare les obligea à se réfugier dans la cathédrale, sous les quolibets et au cri de « Marine, rends l’argent », « t’es pas chez toi ! ». 

Face aux informations circulant sur les chaînes d’info en continue, il  paraît utile que nous livrions notre propre compte-rendu, de l’intérieur  de la manifestation. Environ 600 personnes ne sont rassemblées face à l’annonce de la venue  de Marine Le Pen (et de Nicolas Dupont Aignan) à la Cathédrâle de Reims, réparties devant chacune des sorties de la Cathédrale (d’où des photos et vidéos peu représentatives du nombre de manifestantEs).

Si des militantEs de « En marche » et de « Les insoumis » étaient bien présents, ils étaient très minoritaires. Il s’agissait d’abord d’un  rassemblement citoyen et spontané, très jeune (du fait notamment de la proximité du lycée Libergier).Le service d’ordre du FN a fait au moins un blessé : un jeune homme s’est vu asséné 2 coups de poing au visage. Le visage marqué, il nous a dit vouloir porter plainte (Si vous avez vu d’autres exactions, merci de nous contacter).

Le gros fake que Philippot a fait circuler pour se victimiser : les habitués de l’iPhone ont grillé le montage, car les heures et les minutes n’y sont pas séparées par un « H » (comme sur cette fausse capture d’écran), mais par « : » !

Il faut dire que le « gratin » rémois était de sortie. Aux côtés de Marine Le Pen nous avons pu voir Thierry Maillard. Sans retracer tout son parcours, rappelons que cet ex-candidat FN a été condamné pour trafic d’armes et qu’il a été exclu (apparemment temporairement) du FN après avoir repris des affiches des jeunesses hitlériennes pour faire campagne.Mais ce qu’il faut avant tout retenir, c’est la réussite de ce rassemblement citoyen d’autant plus impressionnante que l’info est arrivée très tardivement et que l’horaire ne permettait pas aux salariéEs de se mobiliser.

Plus d’infos sur la page Facebook du CLA

Laisser un commentaire »