États-Unis : affrontements entre néonazis et antifascistes à Berkeley

17 avril 2017 0 Imprimer ce billet Imprimer ce billet

Une bataille de rue géante a éclaté autour d’un parc dans le centre de Berkeley en Californie. Le 15 avril, dans tous les Etats-Unis, « la gauche » organisait des rassemblements pour appeler le président à rendre publique ses déclarations de revenus, partout, ces manifestations se sont passées dans le calme. A Berkeley, les sympathisants de Donald Trump ont choisi ce jour là d’organiser un « Patriot Day » dans un parc, un rassemblement qui portait sur la « liberté d’expression ».

Des partisans du National Socialisme militant pour leur « liberté d’expression ».

A en croire l’article de Its Going Down et les photos témoignant de ce rassemblement, il s’agit de la liberté d’expression du plus pur fascisme. En effet, parmis les 200 personnes rassemblées étaient présents des membres d’Alt-Right, des néonazis et des sympathisants de Trump. Des pancartes ouvertement antisémites étaient brandies, la foule arborait également des symboles fascistes et faisaient des saluts nazis. Dans une vidéo publiée sur Twitter par @shane_bauer, on peut apercevoir (0:08) un militant d’extrême-droite brandir une pancarte « green lives matter » représentant « Pepe The Frog » : ce personnage de grenouille est devenu l’avatar des trolls d’extrême droite sur internet, et il est utilisée ici pour tourner au ridicule Black lives matter, pôle de lutte antiraciste de la communauté afro-américaine.

Il n’est donc pas étonnant que les deux manifestations se soient rencontrées de manière plutôt musclée.

Selon Its Going Down la police aurait dû se rendre sur place le jour précédent pour vérifier que personne n’était venu dans le parc pour placer des armes ou autres objets qui pourraient être utilisés pour une émeute. Il semble qu’elle ait échoué, étant donné la présence d’armes, le peu de policiers présents dans la zone le jour J et sa tentative de protéger le « Patriot day » des contre-manifestants avec son dispositif de barrières en plastique. Ainsi, les forces de police se sont concentrées sur la répression à l’encontre des antifascistes, comme peut le montrer le compte Twitter d’@alyssa011968. Les « force de l’ordre » ont également été les cibles de jet de projectiles.

Les affrontements ont eu lieu toute la journée dans les rues du centre de Berkeley. 11 blessés ont été dénombrés ainsi que 21 interpellations.

[Adaptation et traduction : Action antifasciste 74]

Laisser un commentaire »