Présidentielles : le retour au réel

15 avril 2017 0 Imprimer ce billet Imprimer ce billet

Le site Quartiers libres montre que les positions « anti-système » de bon nombre de candidats, Marine Le Pen en tête, sont des attrape-nigauds, en s’appuyant sur l’expérience des premiers mois de présidence de Donald Trump.

Cette campagne présidentielle a le mérite de remettre les pendules à l’heure sur quasi tous les sujets en mettant le PS et le reste des candidats de droite et d’extrême-droite face à leurs contradictions et leur nature réelle. Après Fillon rattrapé par son train de vie de grand bourgeois et le PS qui montre qu’il est officiellement un regroupement d’élus de droites voici le tour des candidats « anti-système » de droite de se prendre les pieds dans le tapis.

Cliquez pour commander.

Commençons par le FN. Inutile de revenir sur les histoires judiciaires et autres déclarations racistes, elles ne convaincront pas les gens qui sont séduits par la façade « anti-système » (soit insulter les personnes en position de faiblesse et escamoter du fric en Suisse). Le racisme du FN qui est pourtant la marque de fabrique de ce parti , n’empêche pas certains au quartier de nous vendre le FN comme une solution. Certains, parmi les plus azimutés vont même trouver ses déclarations sur la rafle du Vel d’Hiv’ comme un symbole de résistance au « Nouvel Ordre Mondial ». Le racisme s’est tellement incrusté dans la tête de certains des nôtres que ce n’est pas en luttant sur ce terrain qu’on arrivera à faire comprendre la supercherie.

 

Analysons cette solution au regard de l’expérience Trump. Le FN est en délicatesse parce que lui et ses nombreux soutiens dont Alain Soral, et Egalité et Réconciliation sur le Net, nous ont vendu Trump comme l’alternative « anti-système » à la politique américaine habituelle. Son nationalisme et son racisme anti-latino devaient sauver la race blanche et arrêter le chômage avec un mur à la frontière mexicaine tout en mettant fin aux logiques impériales étatsuniennes, qui comme tout bon troll d’extrême droite le répète à longueur de post sur le net sont le produit de la domination juive sur le monde. Trump et Poutine allaient marcher main dans la main, et puis … Le réel revient au galop. Les prophéties et autres ritournelles des droitards du Net se révèlent fausses. Trump fait pire qu’Obama et renoue avec les politiques impérialistes directes des mandats Bush. Alors qu’elle se réclamait de sa ligne, vantant les mérites de Trump, Marine Le Pen tout comme Soral se retrouve balbutiante quand elle doit commenter les actions du milliardaire Trump.

De quoi faire réfléchir sur la véritable nature de ce qu’est Trump et des gens qui s’assimilent à lui comme les cadres du FN et les nationalistes français en mode Soral.

 

Le FN proclame que les patriotes musulmans sont les bienvenus … mais pas l’islam.  On souhaite bonne chance aux patriotes musulmans ou aux patriotes des quartiers qui voient dans Marine Le Pen une alternative viable.

Le FN promet l’état social mais c’est l’économie libérale qu’il livrera aux français. Qui peut croire que les avocats d’affaires et autres entrepreneurs nationalistes comme Peninque et Chatillon qui entourent Marine vont pour la grandeur de la France renoncer à planquer leur fric dans des paradis fiscaux ?

Le FN ne tiendra pas toutes ses promesses, comme Trump, mais nous pouvons être sur qu’il en tiendra certaines comme Trump. Il tiendra celles qui permettent a une minorité majoritairement blanche et masculine de capter l’essentielle des richesses.

Lire la suite (à propos de Macron)
sur le site de Quartiers libres

Laisser un commentaire »