Hérault : bienvenue au collectif des antifascistes des Hauts-Cantons

1 avril 2017 5 Imprimer ce billet Imprimer ce billet

La résistance antifasciste s’organise dans les Hauts-Cantons de l’Hérault ! Nous avions déjà parlé de cette région, en collaboration avec des antifascistes de la Salvetat, à propos de l’implantation des Brigandes, ce groupe musical improbable, dont la ringardise des vidéos n’a d’égal que la virulence raciste de leurs paroles. Voici donc l’édito du premier bulletin du collectif antifasciste qui vient de se constituer, et qui propose plusieurs portraits : celui du gourou des Brigandes, Joël Labruyère, et celui de Rodolphe Crevelle (lui aussi installé dans le coin), largement inspiré de celui que nous avions publié il y a quelques mois. Avec des personnalités pareilles, pas de doute, le collectif antifasciste aura de quoi faire !

Cliquez pour télécharger le bulletin

Dans le bestiaire facho, jusqu’à récemment, les Hauts-Cantons comptaient peu d’espèces répertoriées. On avait observé sporadiquement de l’ado boutonneux qui cherche à faire son intéressant. On connaissait le modèle cabourd de service, pilier de comptoir et collectionneur de souvenirs SS, LVF et Milice. On avait bien sûr, plus sérieux, les institutionnels F.N qui collent des affiches (à très très courte durée de vie) à l’occasion des élections et uniquement. Et leurs électeurs les plus bruyants. Tout ça était localement marginal et pas vraiment perturbant car par comparaison avec la plaine, sa Ligue du midi, les identitaires ultra-cathos à la Mairie de Béziers et le F.N à 30 %, la montagne pouvait passer pour relativement épargnée. Or sur l’année écoulée on a vu, hélas, de la nouveauté.

Les supports verticaux de Saint Pons ont vu apparaître besef d’autocollants racistes, ultra-cathos, signés  » zone nationaliste  » ou pas signés du tout quand les slogans sont passibles de poursuites. Du parfait  » identitaire  »: des croix celtiques, des « clochers oui, mosquées non »… Le fait d’un petit jeune tout à fait identifié. Après, par le Midi-Libre, tout le monde fut mis au courant de la présence à la Salvetat des « Brigandes » et de leur gourou Joël Labruyère, installés en fait depuis plus d’un an, déjà pointés du doigt auparavant par le Panache Salvetois et La Commune de Pierre Blondeau. Des identitaires aussi, mais qui plus est, constitués en « clan » :  » La Nation Libre  », devenue « Nova Polis ». Des graves de graves ! Leur effectif sur place se monterait à une trentaine de personnes.

En décembre, un cran au-dessus dans la visibilité : des bombages à la peinture bleu-blanc-rouge sont apparus sur les murs du pont à l’entrée de Saint-Pons et de l’abri-bus des Marbrières. Entre autre joyeusetés : « Français debout ! », « Islam hors d’Europe », « Patria Nostra », slogans dont tous les « s » étaient tracés en signes runiques tels les SS nazis. Les autorités ont été longues à les faire effacer, et encore pas tous ; et ce ne fut que sur la menace de plainte de Pierrre Blondeau si ça n’était pas fait fissa. Très bien. Après ça on apprend que P. Blondeau est dans l’initiative de la candidature Hughes Aufray, montée par Rodolphe Crevelle, un facho et raciste notoire. Et là on ne comprend plus….

Crevelle était déjà connu dans le coin – il y habite – depuis la fin des années 2000 comme éditeur, unique rédacteur et diffuseur de son torchon nommé La Semaine de l’Hérault. Puis, à partir de 2002 ce fut l’apparition du Lys Noir et des brochures du  » Cercle des gens de peu » dans des commerces de Saint Pons et de La Salvetat. Crevelle, lui, contrairement aux Brigandes, fait partie des ceux qu’on appelle « les confusionnistes ». Une engeance qui entend se faire passer pour ce qu’ils ne sont pas : des révolutionnaires ! Ils cherchent l’alliance des extrêmes gauche et droite pour mener l’assaut contre la république, qu’ils assortissent des adjectifs « pourrie », « femelle », « maçonnique », « mondialisée », « islamisée » etc…Tout comme le font Labruyère et les Brigandes qui eux ne draguent certes pas le gauchiste, loin s’en faut !

Dans les temps troublés que nous connaissons, après l’échec du  » communisme  » d’état et celui tout aussi patent de la social-démocratie et du libéralisme économique, désorienter les esprits en effaçant tout repère idéologique peut être payant pour ceux qui veulent as- seoir leur domination sur les populations en détresse et en quête de solutions. On trouvera même le facho sur le terrain de la recherche spirituelle et du  » mieux vivre  ». Des gourous fasci- sants comme Joël Labruyère refont toute l’histoire de l’humanité à la lumière – si l’on peut dire !- d’un complotisme délirant. Crevelle drague aussi les écolos, les décroissants….Et les sectes.

« Mal nommer les choses c’est ajouter au malheur du monde » disait l’antifasciste Albert Camus. C’est bien ce constat qui a poussé des citoyens des Hauts-Cantons, militants ou non à se mobiliser contre le retour de la peste brune à l’échelon local. Nous avons décidé de nous regrouper en collectif, afin tout d’abord de contrer la propagande xénophobe, antisé- mite, anti-musulmane, sexiste et homophobe que ces groupes diffusent.

Donner de l’info n’est qu’un début. Nous pouvons prévoir des actions, des réunions publiques, des spectacles de résistance. Nous appelons tous les défenseurs de la liberté, de la justice sociale et de la solidarité entre les peuples à se mobi- liser et à nous contacter.

Unissons nos forces dans le cadre du collectif des Antifascistes des  Hauts Cantons !

Nous contacter: collectifdesantifascistesdeshautscantons@orange.fr

5 commentaires »

  1. Collectif des antifascistes des Hauts-Cantons 4 mai 2017 at 19:56 - Reply

    Quand on télécharge, on n’a que la page 1, celle justement qui est déjà dans La Horde. Et il y en a 8 !
    Salut à vous. A bientôt.
    Pour la longueur de l’adresse : oui mais c’est simle à retenir…

    • La Horde 4 mai 2017 at 20:30 - Reply

      Ça y est, l’erreur est corrigée : on peut télécharger le bulletin dans son intégralité.

  2. Hudelot 19 avril 2017 at 14:28 - Reply

    Comment adhérer au collectif svp? Merci.

  3. Ilya 3 avril 2017 at 21:10 - Reply

    Bienvenue à elles et eux! Bon, pour l’adresse mail de contact, il faudra peut être trouver quelque chose de plus court… 😉

Laisser un commentaire »