Orléans : le Renouveau français ratisse large

28 mars 2017 8 Imprimer ce billet Imprimer ce billet

Des antifascistes d’Orléans ont fait le point sur la situation de l’extrême droite à Orléans : voici le fruit de leurs recherches, que nous avons complété quand cela était possible.

Depuis quelques temps les initiatives du mouvement social orléanais sont régulièrement perturbées par un petit groupe de fascistes gravitant autour du Renouveau français. La bourgeoisie catholique a toujours eu pignon sur rue à Orléans, mais cela faisait longtemps qu’un groupe politique à la droite du FN ne s’était pas stabilisé sur l’agglomération. A l’heure où l’extrême droite est au pouvoir aux Etats-Unis et dans plusieurs pays d’Europe (Hongrie, Pologne), et aux portes du pouvoir en France, un retour détaillé sur ce cas d’école nous semble pouvoir intéresser largement.

Arrivée de « Goldofaf » dans le Loiret

L’histoire débute en 2013. Pour mémoire, le mouvement dit « la Manif pour Tous » contre le mariage homosexuel débute en janvier 2013, et se radicalise à l’automne. À cette date, plusieurs jeunes militants actuels du RF Loiret ont autour de 16 ans, et se fréquentent sans doute au catéchisme. La page Facebook du RF Loiret est créée en septembre 2013, et leur site web mentionne une première réunion de section en octobre 2013. Ils se greffent aux initiatives du RF sur Paris et à l’initiative  « Jour de colère » qui s’est tenue dans la capitale en janvier 2014.

Yves Alphé, alias « Goldofaf », à la ville (à droite) et à la scène (à gauche), avec ses petits copains fascistes (ici, Alexandre Larivière).

On ne peut pas découpler la création du RF Loiret de l’arrivée dans la région de Yves Alphé, alias Goldofaf, cadre national du RF et précurseur du rap d’extrême droite. Celui-ci monte une entreprise de pompes funèbres, Caritas Obsèques, dans le Loir-et-Cher en mai 2013, puis une antenne à Beaugency en juin. L’antenne orléanaise sera ouverte en juillet 2014, d’abord boulevard Alexandre Martin puis rue d’Illiers, à deux pas de la place du Martroi.

Goldofaf dans le texte
Par respect pour vos oreilles, on vous épargnera le flow maladroit de celui qui a été beaucoup moqué, y compris dans son propre camp, pour ses titres de rap nationaliste, mais voici un petit aperçu des paroles qu’il vagissait, histoire de vous donner une idée du niveau (attention, c’est du lourd !) :

« Les droits de l’homme
Nous, on en a rien à cirer
Nous voulons une France chrétienne […]
Génération faf
Ensemble avec le même état d’esprit-
Soirées festives le week-end
Des virées en soir de semaine
Chasser les crouilles et les gauchos »
(Génération faf)

« Toujours avec cette devise
Honneur – Fidélité
Pour la lle aînée de l’Eglise
Clovis et Sainte Jeanne d’Arc
Saint Louis et le Maréchal »
(Vivre pour l’honneur de la patrie)

Eric Sellenet, avec ses copains du RF (à gauche) et à Caritas obsèques (à droite).

Parmi les dirigeants de Caritas Obsèques, on trouvé également Eric Sellenet, cadre du RF à Nantes arrivé sur Beaugency à peu près en même temps qu’Yves Alphé. Caritas obsèques se revendique « seul organisme de pompes funèbres de la région d’inspiration chrétienne » et occupe de ce fait une place de choix au sein de la bourgeoisie catholique orléanaise. Yves Alphé est ainsi ami Facebook avec la terre entière sur Orléans et au-delà : du maire d’Orléans Olivier Carré, à divers cadres locaux des Républicains, de l’UDI ou du FN, aux skinheads du RF Loiret en passant par Serge Ayoub, icône des skinheads d’extrême droite.

Goldofaf portant le cercueil de Jean Zay en 2015 : une honte !

À noter que la mairie d’Orléans avait mandaté Caritas Obsèques pour encadrer les cérémonies d’hommage à Jean Zay en 2015 : un comble, pour ne pas dire un scandale, que de voir ces nazillons en culotte courte porter le cercueil du militant socialiste et laïc du Front populaire qui a combattu le fascisme toute sa vie et fut assassiné en juin 1944 par des miliciens du régime de Vichy (régime que Golodofaf honore dans l’une de ses chansons (cf. supra « Goldofaf  dans le texte »).

Premières actions

Le groupe se structure autour de réunions de formation regroupant une quinzaine de militants et de collages sporadiques : mais on constate également dans la région un certains nombre de dégradations de locaux.

Certaines de ces actions ne sont pas directement revendiquées par le Renouveau français, et ne peuvent pas être toutes directement imputées à ses militants : cependant, leur mode opératoire montre qu’il s’agit clairement d’un même groupe de personnes, et elles ont lieu, étrange coïncidence, au moment même où le RF émerge.

Ainsi, en septembre 2014, des croix gammées sont taggées sur l’école musulmane de la Chapelle St Mesmin, qui fait l’objet d’une mobilisation de l’extrême droite. Dans la nuit du 24 au 25 octobre 2014, les pompes funèbres musulmanes Muslim Assistance à Orléans La Source sont saccagées. Notons que ce saccage a lieu un soir de match à domicile de l’équipe de football orléanaise, l’USO, nous y reviendrons. Enfin, des enseignants signalent également une hausse des tags nazis dans certains établissements scolaires (le lycée pro Maréchal Leclerc, dont sont issus plusieurs militants RF, le CFA de la Chapelle St Mesmin…).

En octobre 2015, à Gien, des militants nationalistes font le tour de la ville et taggent les locaux du PCF, des restaurants du Coeur, de plusieurs syndicats. Cette fois-ci l’action est revendiquée, avec des autocollants du Renouveau français. En décembre, les locaux du PCF sont de nouveau dégradés pour la quatrième fois en deux ans…

Une petite dizaine de militants du RF s’agitent à Orléans en 2015.

En octobre toujours, le RF fait campagne contre l’accueil des migrants, avec notamment une apparition publique samedi 4 octobre 2015 sur la principale place d’Orléans, avec déploiement d’une banderole anti-migrants (quatre minutes montre en main). Sur la vidéo, on peut voir clairement Eric Sellenet encadrer le rassemblement (il s’occupe des fumigènes). L’année suivante, toujours en octobre, le RF tente d’organiser une campagne de harcèlement téléphonique des maires accueillant des migrants dans le Loiret.

Création d’un club de supporters d’extrême droite

Les Casuals Orléans au stade et en soirée : au centre, avec les tatouages, sans doute Gaetan Pichonnat alias Ucodel. Tout à gauche, Benjamin Sainmont.

Autour de 2015, un club de supporters de l’équipe de football d’Orléans est créé, en concurrence des Drouguis : les Casuals Orléans. Le club joue sur l’esthétique anglaise casual, aux relations ambiguës avec l’English Defence League, et son origine ne fait aucun doute : leur emblème est un drapeau bleu blanc rouge et on y retrouve plusieurs militants du RF, dont Christopher Del Frate.

Perturbation d’un rassemblement pour le droit à l’avortement

Le 28 septembre 2016, le planning familial appelle à un rassemblement pour le droit à l’IVG, face à la remise en cause de ce droit dans plusieurs pays d’Europe (Pologne, Espagne…). Christopher Del Frate est vite repéré en train d’observer le rassemblement caché derrière des colonnes. Il refuse de partir et passe des coups de fil. Un fasciste vient en renfort mais, isolé, il prend peur et repart les larmes aux yeux. Ils reviennent du coup en plus grand nombre, Yves Alphé en tête, afin de menacer les militant-e-s présents.

On reconnait sur ces photos, en dehors d’Yves Alphé à l’extrême droite, de gauche à droite : Nicolas Perrault, Brian Crochard (en polo noir), Jordan Pillias (en polo blanc), et enfin Elisa Creste à l’arrière.

Si Brian Crochard est maçon et Jordan Pillia chauffagiste, Elisa Creste est quant à elle un pur produit de la bourgeoisie orléanaise, qui se décrit sur son twitter : « Assistante juridique, secrétariat, accueil ; Equitation, danse de salon et classique, catholique, monarchiste et nationaliste. » No comment ! Elle est, avec son mari Eric Sellenet, un cadre du RF Loiret. On peut la voir ci-dessous sur la photo de gauche en compagnie de Christopher Del Frate, Benjamin Sainmont (à sa droite), en soirée dans les locaux fascistes d’Ucodel, à Toulouse ; en compagnie d’Eric Sellenet et Sergio Ventura, ex-JNR, au congrès du Renouveau français en avril 2016.

Elisa Creste et tous ses amis fachos, dont son mari Eric Sellenet qui prend la pose avec Sergio Ventura (au Local avec son pote Serge Ayoub sur la photo de droite). Cliquez sur l’image pour l’agrandir.

Riposte antifasciste

Le 9 décembre 2016, le mouvement social orléanais décide d’organiser un rassemblement rue de Bourgogne, un vendredi soir, afin d’occuper la rue face aux fascistes. La fachosphère voit arriver l’évènement et annonce qu’elle sera présente. Ainsi, des plaisanteries de mauvais goût sur l’assassinat de Clément Méric sont postées sur la page Facebook du rassemblement par une certaine « Luna Pandora », une skinhead de région parisienne, mais d’autres militants nationalistes annonçant leur venue sur les réseaux sociaux sont orléanais comme Gaetan « Ucodel » Pichonnat (militant du RF Loiret et maçon), Paul Darrieutort (skinhead et peintre en carrosserie), tandis que d’autres les soutiennent dans leur provocation, comme Olivier Vasselin (traditionaliste plus ordinaire, et DRH de profession) ou encore Julien Bouquet, un jeune d’Amilly plutôt attiré par le hooliganisme. En bref : un beau panorama de ce que peut attirer le RF Loiret !

Les locaux du PCF, décembre 2016.

Au final, une partie d’entre eux se dégonfle, mais Christopher Del Frate et trois de ses copains se pointent effectivement au rassemblement, un groupe plus important attendant dans un bar plus loin. Tout ce petit monde se disperse aussi vite qu’ils le peut : le rassemblement est en effet un succès, avec 80 participants, et un service d’ordre adéquat. Afin de rattraper leur soirée, les fascistes organisent alors une « expédition punitive » contre les locaux du PCF (encore !), qui n’appelait pourtant pas au rassemblement, en taggant un signe SS et une croix celtique à côté d’une plaque d’hommage à la Résistance. L’été précédent, en août 2016, un jeune militant communiste avait été agressé par huit individus qui l’avaient contraint à se débarrasser de tous les symboles antifascistes ou politiques qu’il avait sur lui, et qui s’en étaient ensuite vanté sur les réseaux sociaux…

L’insulte et la calomnie en guise d’arguments

Le 13 février 2017, suite à une publication critique sur le blog humoristique du « courant anarcho-stalinien » à propos du dessinateur d’extrême droite Marsault, qui appelait à tirer à balles réelles contre les manifestations pour Théo, les fascistes ripostent avec une publication calomnieuse contre deux camarades : Mathilde, des JC Orléans, et son compagnon Antoine. Notons au passage que ce tissu d’injures est publié sur JSS news, site sioniste d’extrême droite hébergé en Israël. Comme quoi, quand il s’agit de s’attaquer à des militant-e-s progressistes, néo-nazis et sionistes de droite sont tout à fait capables de mettre leurs divergences de côté !

L’article, qui ne contient évidemment rien sur le fond, fait à moitié flop dans la fachosphère : les commentaires fachos sont enclins à cartonner une militante communiste, mais ne comprennent pas les calomnies sur le physique, les diplômes ou les habitudes alimentaires. Le rassemblement unitaire de soutien à Mathilde et Antoine est en tout cas de nouveau un succès, avec près de 80 personnes devant la préfecture. Un fasciste tente de prendre des photos, mais il est vite écarté du rassemblement.

Pour conclure

Le Renouveau français a été monté sur le Loiret par des purs produits de la bourgeoisie catholique (Yves Alphé, Eric Sellenet, Elisa Creste). Ils ont su agrégé autour d’eux de jeunes prolétaires blancs, issus majoritairement de villes pavillonnaires de grande banlieue, ce qui renvoie à la pro- blématique de l’atomisation des salariés dans ces villes où il y a peu de vie collective. Le RF organise ces jeunes autour d’une esthétique skinhead et hooligan, alors qu’il n’y a aucune tradition de ce type sur Orléans, et d’actions type tags ou agressions de personnes isolées. Le mouvement social orléanais a donc été amené à se structurer pour sortir les fascistes quand ceux-ci viennent perturber nos rassemblements : continuons dans cette direction !

Des antifascistes orléanais

8 commentaires »

  1. Yves Alphé 5 avril 2017 at 15:06 - Reply

    Monsieur le Directeur de la Publication,

    Vous avez posté un article sur votre site le 28 MARS 2017, dans lequel je suis gravement mis en cause.

    En application des dispositions de l’article 6 de la Loi de Confiance en l’Economie Numérique du 21 JUIN 2004 et 1er du Décret du 24 OCTOBRE 2007, je vous prie et en tant que de besoin vous requiers, sans préjudice des poursuites et actions que je pourrai intenter en raison du contenu dudit article, d’insérer, en même police, place, caractère et visibilité que le texte litigieux, le droit de réponse suivant :

    Cela fait plus de cinq ans que j’ai cessé toute activité musicale ou politique.

    Contrairement à ce qui est dit dans cet article, je n’ai jamais été cadre d’un mouvement quel qu’il soit.

    Mon idée de rap Nationaliste date de 2006, cette expérience m’a permis d’exprimer des idées conservatrices à travers un biais « hors codes ». J’assume pleinement tout ce que j’ai dit dans mes chansons dans lesquelles aucun propos raciste ou xénophobe n’a demeuré. Et encore moins d’apologie du nazisme.

    Il y a plus de 7 ans, j’ai mis fin à ces activits musicales pour me consacrer pleinement à mon travail et à ma famille.

    En 2013, j’avais déjà huit années d’expérience dans les services funéraires, j’ai donc effectivement décidé d’entreprendre en créant une entreprise de pompes funèbres.

    Depuis j’ai embauché quinze personnes et mon entreprise a excellente réputation dans le Loiret.

    Nous accompagnons plusieurs centaines de familles chaque année et nous entretenons d’excellentes relations avec les autorités publiques et cultuelles.

    Ce qui est la raison de mes relations avec des hommes d’état de toute étiquette politique que je respecte et que je peux apprécier.

    A 32 ans, j’ai déjà accompagné plus de mille familles endeuillées dans l’organisation du parcours des funérailles.

    Beaucoup de ces familles étaient de confession musulmane, je leur ai apporté mon soutien et mon savoir-faire comme pour toute famille ayant perdu un proche.

    J’entretiens d’excellentes relations avec la communauté musulmane d’Orléans et je travaille régulièrement avec des pompes funèbres musulmanes dans le cadre des transports de corps.

    Le fait de sous-entendre dans votre article que « mon groupe » ait pu tracer des croix gammées sur les locaux d’une entreprise de pompes funèbres musulmanes est parfaitement mensonger.

    Depuis la diffusion de votre article, plusieurs appels anonymes ont été reçus dans notre établissement et certains de mes collaborateurs ont reçu des menaces de morts alors même qu’ils étaient en train de recevoir des familles endeuillées dans leurs bureaux.

    Je vous signale par la même occasion d’autres erreurs : je ne connais pas de Nicolas Perrault qui devrait être avec moi sur une photo, Olivier Vasselin n’a à ma connaissance jamais participé à des évènements politiques, je ne sais pas ce qu’il fait dans cet article.

    Les établissements de pompes funèbres que je dirige sont ouvertes à toutes les familles et personnes ayant perdu un proche quelque soit son statut social, ses croyances ou ses convictions, c’est bien sûr une volonté de ma part mais également une obligation professionnelle.

    J’observe enfin que votre site ne respecte pas les obligations imposées par l’article 6–VI de la Loi précitée du 21 JUIN 2004, ce à quoi je me réserve de donner les suites judiciaires utiles.

    Salutations distinguées.

    Yves ALPHE.

    • La Horde 6 avril 2017 at 10:15 - Reply

      Cher Goldofaf,
      Nous sommes ravis d’apprendre que tu vas enfin épargner nos oreilles de tes éructations racistes et nationalistes… Il était temps ! Cela dit, pourquoi publier dans ce cas en 2016 une lettre « à tes camarades » (suite à ton agression) signée « Goldofaf » et reprise sur plusieurs sites d’extrême droite ? en souvenir du bon vieux temps ?
      Pour ce qui est de ton engagement, en quoi sera-t-il incompatible avec une vie de famille et un projet professionnel ? Pourquoi avoir à tes côtés au boulot Eric Sellenet, un militant revendiqué du RF sur Orléans qui fricote avec l’extrême droite la plus crasse ? Que faisais-tu en décembre dernier avec ces mêmes militants aux abords d’un rassemblement pro-IVG ? Dans tous les cas, nous nous étonnons de te voir dans plusieurs vidéos d’actions du Renouveau français ces cinq dernières années, alors que tu nous dis ne plus y être engagé. On attends tes réponses avec impatience !
      Tu te dis aujourd’hui le meilleur ami des musulmans… Dont acte. Pourtant, à l’époque où tu militais au Renouveau français, ce dernier, lors de son université d’hiver de 2011, considérait l’islam comme « une négation de notre civilisation », et tu invitais toi-même dans une de tes chansons à « chasser les crouilles » ! Que s’est-il passé ? Le business funéraire t’aurait-il ouvert les yeux sur les inepties que tu as mis en musique pendant tant d’années ? Là encore, on aimerait que tu développes ton mea culpa. tu pourras en profiter pour t’expliquer sur ton admiration pour le Maréchal Pétain…
      Nous ne savons pas si « ton groupe » est ou non à l’origine des dégradations commises, car leurs auteurs sont inconnus, et nous nos contentons de mettre en parallèle deux faits concomitants. Et nous ne sommes évidemment pour rien dans les menaces de mort dont tu parles (sur quelle partie de l’article t’appuies-tu pour l’affirmer ?), et dont rien ne nous prouve d’ailleurs qu’elles existent bel et bien.
      Pour ce qui est de Nicolas Perrault, ne nous prend pas pour des andouilles : nous savons très bien qu’il s’agit d’un pseudo, puisque son nom est probablement une référence au frère de Charles (l’auteur des Contes de ma Mère l’Oye), un théologien janséniste…. Quant à Vasselin, nous n’avons jamais dit qu’il était présent, mais qu’il avait soutenu l’initiative, ce qu’il reconnait lui-même.
      Enfin, inutile d’agiter des articles de loi auxquels tu ne comprends visiblement rien.
      La Horde

  2. SJdlRuelle 30 mars 2017 at 21:01 - Reply

    « autour d’une esthétique skinhead et hooligan, alors qu’il n’y a aucune tradition de ce type sur Orléans »… euh, aucune tradition c’est vite dit, c’est quand même un peu la région de Chaos, Komintern Sect, Reich Orgasm.

  3. anti fn 29 mars 2017 at 22:30 - Reply

    Pour info, l’épouse du chanteur de ftp proche de golddofaf est présenté par le fn aux legislative dans la Sarthe. Celle ci a d’ailleurs particpé à une chanson antisemite et raciste de ce groupe intitulé la quenelle
    http://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/le-mans-72000/les-cinq-candidats-du-fn-aux-legislatives-dans-la-sarthe-4873477

  4. Hod 29 mars 2017 at 21:04 - Reply

    PiS en Pologne n’est pas un parti d’extrême droite mais un parti conservateur. Je sais bien que la politique en Pologne n’est pas bien connu en France mais il ne faut surtout pas projeter nos repères français sur la société polonaise au risque de ne rien comprendre.

    En l’occurrence, en Pologne il n’y a pas de gauche au sens français (éventuellement quelques petits groupes insignifiants du type Razem ; où l’historique PSL qui fait juste des alliances avec la majorité en cours). Eventuellement on pourrait dire que de PiS à PO, on a une politique sociétale de droite, qui s’étend de la droite dure à la Fillon, jusqu’à une droite très dure à la FN traditionnelle avec touche monarchiste (à la polonaise).

    Mais dès lors que l’ensemble du paysage politique est de droite, le qualificatif droite / gauche n’est pas le critère qu’il faut. En particulier, PiS a une politique sociale et économique bien plus gauche notamment en proposant son programme +500 qui correspond grosso-modo à une version archaïque (et mal gérée certes) des allocations familiales françaises.

    En fait la vraie distinction c’est celle entre conservateur et progressiste (chacun que PO n’est pas tellement progressiste non plus).

    Signé: Un ex-orléanais vivant en Pologne.

  5. Smbdy 29 mars 2017 at 14:12 - Reply

    Pour plus d’impact et de sérieux dans l’image que vous véhiculez, vous devriez vraiment faire attention aux fautes d’orthographes qui portent préjudice à vos textes

    • La Horde 29 mars 2017 at 14:34 - Reply

      Merci pour la remarque : les fautes sont corrigées, à moins que certaines nous aient encore échappé… À toi de nous le dire.

Laisser un commentaire »