Terrorisme d’extrême droite de 1980 à 2017

2 février 2017 0 Imprimer ce billet Imprimer ce billet

Alors qu’encore une fois un militant d’extrême-droite vient de commettre un attentat islamophobe au Québec voici une chronologie non-exhaustive des actes terroristes commis par des groupes ou personnes d’extrême-droite. Lu sur le blog de Vilmauve, Médiapart, 31 janvier 2017.

Depuis l’après-guerre et la chute des régimes fascistes en Europe, divers organisations ou individus imprégnés d’une idéologie néonazie, nationaliste ou fondamentaliste chrétienne, ont perpétré des attaques terroristes dans un but politique. Ces protagonistes ont usé de différents modes d’action, notamment des attentats à la bombe, tueries de masse, sabotages, assassinats.

neo-nazi

Depuis l’après-guerre et la chute des régimes fascistes en Europe, divers organisations ou individus imprégnés d’une idéologie néonazie, nationaliste ou fondamentaliste chrétienne, ont perpétré des attaques terroristes dans un but politique. Ces protagonistes ont usé de différents modes d’action, notamment des attentats à la bombe, tueries de masse, sabotages, assassinats.

Terrorisme d’extrême droite de 1980 à 2017.

19 avril 1980, France : un attentat contre le Foyer des étudiants protestants à Paris fait 4 blessés, le sigle du Groupe Charles-Martel est retrouvé sur les lieux.
7 mai 1980, France : attentat à la bombe contre l’Association des étudiants musulmans à Paris, revendiqué par le Groupe Charles Martel.
11 mai 1980, France attentat au consulat d’Algérie à Aubervilliers, revendiqué par le Groupe Charles Martel.
2 août 1980, Italie : une explosion a lieu à la gare de Bologne : c’est le massacre de Bologne qui fera 85 morts et plus de 200 blessés. Des militants de l’organisation d’extrême-droite Noyaux armés révolutionnaires sont arrêtés, jugés et condamnés pour cet attentat.
26 septembre 1980, Allemagne : Attentat à la Fête de la bière à Munich perpétré par Gundolf Köhler, militant d’extrême droite. Le bilan est de 13 morts et 211 blessés.

30 septembre 1983, France: les Commandos Delta revendiquent l’attentat à la Foire internationale au Palais des Congrès de Marseille, 1 mort, 26 blessés.
11 novembre 1984, France : le militant d’extrême droite Fréderic Boulay, qui voulait « flinguer des bougnoules », vide son chargeur de fusil mitrailleur dans un café fréquenté par des travailleurs turcs, situé à Châteaubriant. Bilan, 2 morts, 5 blessés.
Mai 1986, France : quatre bombes éclatent à Marseille et Toulon contre des bâtiments fréquentés par des travailleurs immigrés, à savoir : un bar, une boucherie, un hôtel et un foyer. Ces attentats sont revendiqués par les Commandos de France contre l’invasion maghrébine.

12 juin 1986, France : attentat contre un disquaire de Draguignan qui vendait des billets d’un concert de SOS Racisme, revendiqué par les Commandos de France contre l’invasion maghrébine.
18 août 1986, France : dans le centre de Toulon, quatre personnes sont tuées par l’explosion de la bombe qu’elles transportaient dans leur voiture. Parmi les morts figure un ancien membre du Front national, Claude Noblia, président de l’association S.O.S.-France. La police établit que S.O.S.-France était la couverture légale du groupe terroriste, les « Commandos de France contre l’invasion maghrébine »21.
30 novembre 1987, France : le militant d’extrême droite Michel Lajoye commet un attentat à la bombe dans un café du Petit-Quevilly, fréquenté par des travailleurs maghrébins.

31 juillet 1988, France : attentat contre le journal Le Globe à Paris, l’attaque est attribuée à des militants néo-nazis du PNFE.
23 octobre 1988, France : attentat du cinéma Saint-Michel commis par un groupe de catholiques intégristes, protestant contre la projection de La Dernière tentation du Christ de Scorsese, fait 13 blessés.

De 1990–1999

29 mai 1993, Allemagne : un groupe néonazi incendie une maison habitée par des turcs à Solingen, 5 personnes sont brulées vives.
25 février 1994, Israel : un colon, Baruch Goldstein, militant de l’organisation terroriste Kach, tue 29 Palestiniens en prière dans la mosquée d’Abraham à Hébron et en blesse 125 autres.
9 octobre 1995, États-Unis : un train assurant la liaison Miami-Los Angeles déraille dans l’Arizona après un attentat revendiqué par un groupe néonazi « Les fils de la Gestapo ». L’attentat fait 1 mort et 78 blessés.

[LIRE LA SUITE]

 

Laisser un commentaire »