Une proche d’Alain Soral agressée dans un village du Tarn-et-Garonne

18 janvier 2017 1 Imprimer ce billet Imprimer ce billet

Lu sur lundi matin :

La fachosphère se mobilise pour Marion Sigaut.

Ce week-end, un évènement insolite agitait la fachosphère : l’entartage de l’historienne Marion Sigaut, proche d’Alain Soral, éditeur de la majorité de ses livres. Marion Sigaut tenait entre vendredi et dimanche un cycle de trois conférences dans la campagne tarnaise. Vendredi soir, sa première conférence est interrompue par une vingtaine de personne et une certaine quantité de mousse à raser. Celle du samedi, interdite par la mairie, se tient finalement dans l’église sous une importante protection policière. Celle du dimanche est annulée « pour raisons de sécurité ». Visiblement, Marion Sigaut n’était pas la bienvenue. « Bravo aux entarteurs », pouvait-on lire en commentaire sur l’article de la Dépêche, qui résume l’affaire.

L’évènement, anecdotique, a toutefois provoqué quelques réactions dans la fachosphère. Dès l’annonce de l’interdiction de la conférence de samedi par la mairie, la rédaction d’Egalité et Réconciliation s’estimait visée par la décision. Samedi, E&R relatait l’entartage comme une attaque contre ses « soutiens » menée par des « antifas ». Dimanche, Riposte Laïque accusait au contraire des « graines de fascistes », des « petits fascisants ». A l’évidence de sérieux désaccords traversent la fachosphère.
Dans un courageux « ni-ni », Résistance Républicaine y allait dimanche de son laïus voltairien sur la liberté d’expression : « Marion Sigaut est notre ennemie mais elle a le droit de dire ses salades manipulatrices ». Résistance Républicaine résumait ainsi les positions des autorités, qui ont dépêché samedi « quatre ou cinq véhicules de la gendarmerie et nombre de gendarmes » pour protéger Marion Sigaut d’un nouvel entartage.

Dimanche soir, le visage crémeux de Marion Sigaut était en une de RT France.

Qu’a-t-elle fait pour mériter cet entartage ? Comment expliquer l’important soutien médiatique dont elle bénéficie dans la fachosphère ?

Lire la suite ici

Un commentaire »

  1. campnou 22 janvier 2017 at 15:15 - Reply

    Excellent article de La Dépêche: « KK (caca? et on dit que ce n’est pas nauséabond?), une maison d’édition fondée par Alain Soral où l’on peut NOTAMMENT COMMANDER LA REEDITION DE MEIN KAMPF »

    C’est VRAI! Et on ne le dit pas assez!

Laisser un commentaire »