États-Unis : « Disrupt J20 », J-5 : une chanson des Prisonieros prophétise le discours de Trump

15 janvier 2017 0 Imprimer ce billet Imprimer ce billet

Dans la perspective de la grande mobilisation anti-Trump du 20 janvier prochain, dont nous nous faisions l’écho hier, nous vous invitons à redécouvrir une chanson du célèbre groupe chilien Los Prisonieros, remise au goût du jour et adapté à l’actualité par un graphiste chilien sous forme d’une bandes dessinées animées assez réussie.

Los Prisioneros est un groupe de rock chilien créé en 1983 par Jorge González, Claudio Narea et Miguel Tapia, connu pour s’être engagé contre la dictature militaire de Pinochet. L’une de ses chansons, « Maldito sudaca », sorti sur l’album  » La Cultura de la Basura (1987)dénonce avec une ironie acerbe tous les préjugés racistes et sexistes à l’encontre des Sud-Américains, en adoptant un point de vue que Donald Trump ne renierait pas.

En voici les paroles en langue originale :

Maldito sudaca, maldito latino
Inmundo chileno, peruano o argentino
Maldito sudaca, maldito latino
Inmundo chileno, peruano o argentino

No pongas tus manos en mi car
No pongas tus dedos en mi car

Cochino sudaca, cochino latino
Horrible boliviano, vil ecuatoriano
Cochino sudaca, cochino latino
Horrible boliviano, vil ecuatoriano

No te fijes en mi mujer
No saludes a mi mujer

La la la

Escucha sudaca, atiende latino
Rufián uruguayo, o venezolano
Escucha sudaca, atiende latino
Rufián uruguayo, o venezolano

Tengo en mi abrigo un revólver
En mi corazón hay un revólver

La la la

Maldito latino, maldito mexicano
Maldito sudaca, maldito colombiano
Maldito latino, maldito paraguayo
Maldito sudaca, maldito latino

No escupas en mi ciudad
No escupas en mi país
No escupas en mi planeta
Eta eta eta eta eta eta

Laisser un commentaire »