FN hors de nos facs ! Récit d’une mobilisation réussie

23 novembre 2016 1 Imprimer ce billet Imprimer ce billet

Lu sur Paris-Luttes.Infos :

scpo22-11-2016Ce soir, mardi 22 novembre, une tribune de deux heures devait être offerte à Florian Philippot par Sciences Po, dans le cadre du Grand Oral. En réaction à cela, nous, une centaine d’étudiant-e-s de Sciences Po, avons décidé d’organiser une manifestation contre la tenue de cet événement.

Ce soir, mardi 22 novembre, une tribune de deux heures devait être offerte à Florian Philippot par Sciences Po, dans le cadre du Grand Oral. En réaction à cela, nous, une centaine d’étudiant-e-s de Sciences Po, avons décidé d’organiser une manifestation contre la tenue de cet événement. Rapidement, cette manifestation a pris la forme d’un sit-in motivé et joyeux empêchant que cette mascarade ait lieu. Au bout d’une heure d’action, aux chants de « Tout le monde déteste le FN », « Le racisme n’est pas une opinion », « Nous bloquons des amphis, vous brisez des vies » etc., Sciences Po a été contraint d’annuler le Grand Oral. Ce soir, le FN a perdu.

Participer au débat, c’est déjà en accepter les termes

Nous savons qu’il nous sera reproché d’avoir mené une action antidémocratique, contre la liberté d’expression, voire « fasciste » (sic). Pourtant, en 2016, prétendre que le FN est victime de censure relève, au mieux, de l’aveuglement, au pire, d’une mauvaise foi indécente. En effet, ses têtes d’affiches sont omniprésentes à la télé, à la radio et dans les journaux. Pire, leurs idées ont, depuis longtemps, infiltré les discours consensuels de l’autoproclamé « Front Républicain ».

scpo22-11-2016_2Face à cela, nous revendiquons le fait que le racisme, le sexisme, l’homophobie, et toutes les idées nauséabondes que véhicule le FN n’ont pas leur place au sein de nos facs. Nous estimons qu’il est grand temps de re-faire du FN le parti qu’il n’a jamais cessé d’être, à savoir un parti prenant ses racines dans un fascisme assumé et dangereux. Nous tenons à rappeler que le parti de l’OAS et du GUD ne sera jamais le parti du peuple : comme les partis de gouvernement, il promeut, entre autres, la suppression des 35h et l’austérité.

Ce soir, nous avons rendu le FN inaudible. Àl’approche des élections de 2017, nous appelons à faire de même partout où cela est possible.

Le séminaire autogéré de Sciences Po

Un commentaire »

  1. Le Passant 30 novembre 2016 at 21:34 - Reply

    Euh,
     » Nous savons qu’il nous sera reproché d’avoir mené une action antidémocratique, contre la liberté d’expression, voire « fasciste » (sic). Pourtant, en 2016, prétendre que le FN est victime de censure relève, au mieux, de l’aveuglement, au pire, d’une mauvaise foi indécente « .

    Qui peut prétendre en 2016 que le FN est censuré, franchement ? Cette argument, je ne l’ai jamais entendu même de certains de mes anciens collègues de travaille. On vous l’a déjà sorti cette argument ? Le FN est censuré ?
    Le jour ou un gars me sors cet argument, je lui demande si il regarde le journal TV. Ensuite je lui demanderai quand est ce qu’il a vu Philippo a la TV pour la dernière fois ? Et pour finir, je lui demanderai quand est ce qu’il a vu Nathalie Arthaud ou bien François Asselineau a la TV ? En clair, c’est un argument bidon. Et après ça, t’inquiete, l’autre ira remballer son argument de censure.

    Quand a la venu de Philippo a Science Po, ba je suis désolé, mais je suis contre votre intervention, du moins, la manière.
    Vous aviez le moyen de le  » défoncer  » ( avec argumentaire ) en public, de le ridiculiser et et et, vous le laissez partir.

     » Ce soir, nous avons rendu le FN inaudible. Àl’approche des élections de 2017, nous appelons à faire de même partout où cela est possible « .

    Votre objectif, c’est de rendre inaudible le FN ? Vous êtes sérieux ? Le FN passe sont temps sur le petit écran, qu’est ce qu’il en a a faire de ne pas pouvoir passer a Science Po ? La seule chose qui est bien dans votre action, c’est que vous donnez une occasion de plus aux médias de parler du FN. Le FN va jouer les victimes et ça devient du grand n’importe quoi.
    Je ne suis pas en train de vous dire qu’il ne faut pas militer contre le FN, je parle juste de la manière de le faire auquel je n’adhère pas.
    Par contre, j’aime bien la banderole; Valls, Fillon, Le Pen, même combat, c’est mieux que la photo en noir et blanc de Trump….parce qu’il manquait la tête de Clinton.

    Et pour préciser, moi, je défends la liberté d’expression, la liberté d’opinion, et la liberté religieuse. J’accepte le faite que mon voisin n’est pas comme moi, qu’il a un vécu différent et donc, un avis différent. Parce que, demain, si gros conflit, je sais pertinemment que le gars qui sera en face de moi, ba il n’aura peut être pas demandé a être sur le front d’une guerre ou d’une révolution. Je ne sais plus si c’est lors de la première guerre mondial ou de la deuscième, que des soldats français, allemand, anglais et écossais on passé noël ensemble a chanter, a jouer au foot et a prier. T’inquiete qu’a ce moment, ces soldats ont très bien compris que les bombes, c’est eux qui les prenaient tandis que des petits bourgeois se crêpaient le chignon. Le nazisme, le communisme, le je ne sais pas quoi, ça n’existait plus. Ce qui existait, c’était la réalité, ( la lutte de classe ), ils se prenaient des bombes sur le coin de la figure faite par leur femme dans des grosses industries qui rapportaient des tunes a d’autres bourgeois. Elles sont belles leurs guerres…….

    Moi, ce que je n’aime pas, c’est le faite de passer par la force et surtout la force physique. Après, faut voir quand il est question de se défendre. Dans le cas de Science Po, c’est sûr, ça avait l’air d’être bonne enfant, mais d’après vous, les gens qui sont venu, ils ont retenu quoi ? Ils ont perdu leur temps a cause de  » petits cons « . Ils n’ont pas changé d’avis et dans le pire des cas, si quelqu’un est venu voir Philippo pour voir ce qu’il avait a dire, ba lui aussi il est sorti et du coup, c’est facile pour qu’un gars du FN puisse lui dire,  » t’as vu leur comportement ?  » C’est facile pour lui de profiter de l’occasion. Et bien c’est là ou je veux en venir, c’est là que ça devient contre productif. Vous risquez de perdre du monde.
    Demain, je n’ai pas envie d’être face a vous ou contre vous a cause d’un mal-entendu, vous comprenez ? Voir Orwel et la guerre en Espagne.

    Moi, j’aime bien les militants du FN parce qu’ils n’ont pas beaucoup d’arguments. C’est très facile de les casser. Après, c’est sûr, ils ne vont pas forcément changer d’avis mais, quand le gars ne peut pas t’expliquer pourquoi il n’aime pas tel ou tel catégorie de personne, ça devient une question d’orgueil. Le gars a toujours été raciste, et il ne se sent pas capable de changer d’avis. Ba ça, je n’y peut rien. Mais, le jeune qui a 15, 18, 20 ans, ba j’ai envie de vous dire qu’il n’est pas perdu, faut  » juste  » lui parler et lui avancer des arguments construit. Après, faut croiser les doigts pour qu’il prenne un autre chemin.

    Parce que, comme diraient certains,  » avant de vouloir changer le monde, il faut commencer par se changer soit même « . A la base, nos problèmes viennent de là, changer, c’est compliquer. Rejeter la faute sur l’autre, c’est plus facile….

Laisser un commentaire »