Chamonix : Après le succès du rassemblement anti-FN à Chamonix, renforçons la résistance antifasciste !

24 octobre 2016 0 Imprimer ce billet Imprimer ce billet

L’Action Antifasciste 74 a fait un compte rendu de la mobilisation en soutien aux réfugiéEs, et contre le FN à Chamonix le 22 octobre :

Ce samedi 22 Octobre le FN Haute-Savoie a tenté d’organiser un rassemblement à Chamonix pour s’opposer au projet d’accueil des réfugiéEs. Retour sur la riposte antifasciste et les moyens politiques et idéologiques à mettre en œuvre pour neutraliser le FN dans une période particulièrement tourmentée.

Une mobilisation encourageante.

rassemblement-fn-chamonix

A gauche la dizaine de manifestantEs FN…

Un regroupement populaire et familial d’une centaine de personnes s’est rapidement formé pour s’opposer aux idées nauséabondes du FN. Un grand bravo au collectif d’habitantEs qui a su répondre rapidement à l’alerte et s’organiser en conséquence. En effet, la petite dizaine de militantEs FN venaient de loin : Vincent Lecaillon de Saint-Jorioz, Karl Aoun, Catherine Dardenne, Lucie Hugard de Cluses ou encore Anne-Françoise Abadie-Parisi de Thonon-les-bains. Les militantEs du FN se sont alors masséEs derrière des ridicules pancartes « Communes sans Migrants » et une banderole « Front National Haute-Savoie ». Wenceslas  Liard, secrétaire du canton de Chamonix, était aussi présent mais de manière bien discrète…

Leurs tentatives hystériques de crier des slogans chauvins « On est chez nous » ont été masquées par des francs et unanimes « Solidarité avec les migrants ». Devant la détermination des contre-manifestantEs (sifflements, huées), les agitéEs du FN ont quitté les lieux, sous protection policière, par une ruelle dérobée.

Nous  ne pouvons que nous féliciter du succès de la manifestation  spontanée et rapide autour des principes de solidarité et d’opposition aux idées nationalistes du FN. Une mobilisation massive et populaire  pour s’opposer à la vague fasciste dans ce département est possible.

Faire face à la démagogie du FN sur la question migratoire.

Dans son appel, le FN déclarait que le maire de Chamonix « trouve des logements pour des clandestins, quand les saisonniers doivent survivre dans des conditions précaires». Comme à son habitude, le FN procède par le rejet et la division. Sur une base nationaliste, les conditions de vie précaires des saisonnierEs exploitéEs par les employeurs de la région sont instrumentalisées au service de la xénophobie.

vallee-de-chamonix

La vallée de Chamonix et son lot de propriétés secondaires

L’urbanisation pour les plus riches de la vallée de Chamonix pose aussi la question du désastre écologique, dont la pollution de l’air en est une illustration. Travailler à Chamonix et vivre en bas de vallée, cela signifie augmenter les trajets en voiture tout autant que cela nous rend dépendant d’un tourisme de masse mortifère pour l’environnement.Or, le problème du mal logement c’est celui du prix du foncier toujours plus élevé et des propriétés secondaires toujours plus imposantes au profit d’une minorité. Les classes populaires sont alors contraintEs de résider en bas de vallée ou dans la précarité alors que la grande bourgeoisie privatise des espaces naturels entiers.

Seule une concertation démocratique réelle sur l’habitat collectif dans cette vallée peut-être à même de régler la question du mal-logement et du développement urbain anarchique. Evidemment, des problèmes quotidiens des masses populaires locales le FN n’en dit rien car, étant au service de la bourgeoisie, il préfère attiser la haine sur des personnes fuyant la misère et la guerre.

Gagner une bataille ce n’est pas gagner la guerre !

Toutefois, si les fascistes ont du mal à mobiliser concrètement dans la rue cela ne signifie pas que leurs idées ne sont pas largement présentes au quotidien. L’initiative du FN prend sens dans un contexte national de crispations identitaires et de prolifération de groupuscules violents et d’attaques des centres de réfugiéEs (comme dernièrement à Saint-Hilaire du Rosier en Isère). Toute personne progressiste sait que les élections présidentielles de 2017 vont être un référendum de validation ou non de ses propositions politiques. C’est le silence des pantoufles avant le bruit des bottes.

reupubliquefnmigrants-300x272

Le soutien des ultra-nationalistes à la ligne anti-migrantEs du FN

En Haute-Savoie, la menace d’extrême-droite existe belle et bien. Ne soyons pas dupe de la dédiabolisation opérée par le FN et largement facilitée par les médias. Par-exemple, Vincent Lecaillon, nouveau président du FN 74, est un ancien orateur du Bloc Identitaire, dont certains membres actuels sont en lien avec le parti.  Aussi, la vidéodu rassemblement diffusée par le FN est éditée par Olivier Burlats, membre du « Rassemblement Bleu Marine » et fidèle soutien d’ «Autour Du Lac», cercle nationaliste adepte de la suprématie blanche. Ce groupuscule d’Annecy soutient les initiatives locales contre l’accueil des réfugiéEs dans le département, laissant penser à de prochaines manifestations.

Nous espérons vivement que l’élan de ce samedi 22 octobre ne sera pas qu’un simple un feu de paille mais qu’il se reproduira lors de prochains évènements de la sorte. Il est de notre responsabilité collective de s’opposer sur le terrain à l’extrême droite afin de la bloquer dans son élan vers le pouvoir.

Construisons le réseau capable de résister à l’extrême droite !

Face au FN, offensive métissée et populaire !

Laisser un commentaire »