Bordeaux : fiasco du « meeting » identitaire

21 octobre 2016 0 Imprimer ce billet Imprimer ce billet

Lu sur le site du collectif antifasciste bordelais Pavé brûlant :

Annoncée depuis plusieurs semaines sur leurs multiples blogs, comptes Twitter, Facebook et autres supports virtuels, la caravane identitaire devait faire une entrée fracassante dans le monde réel et finir son périple à Bordeaux avec un “grand meeting” en ce samedi 15 octobre 2016. Bien qu’étant restée plutôt évasive sur le lieu exact de cette petite sauterie, probablement par excès de timidité, cette “jeunesse en quête d’identité” précisait tout de même un “Bordeaux centre ville” des plus audacieux.

Après plusieurs années d’absence depuis le déménagement de leur mentor C. Pacotte, parti faire de la “méta-politique” sur la liste de Robert Ménard, notre curiosité était, avouons-le, piquée au vif à l’idée de revoir les “guerriers de l’Europe blanche” dans la cité du Port de la Lune. Inutile de ménager davantage ici le suspense, de caravane il n’y eut point. A peine peut-on parler d’une 4 places, quand on voit la photo publiée par “l’avant garde de cette jeunesse debout” :

Juste assez pour une belote !

Juste assez pour une belote !

On notera au passage le courage de ces trois joyeux lurons et de leur ami photographe, osant ainsi s’afficher à 9h du matin sans la moindre escorte policière ! Une photo souvenir où les protagonistes respirent la sérénité. On remarquera aussi le choix judicieux de la place de la République pour cette démonstration de force avec la proximité immédiate des deux services publics les plus utilisés depuis des années par tous les apprentis fascistes bordelais : le tribunal et l’hôpital.

Pour ce qui est du “grand meeting” devenu entre temps “réunion publique”, cette photo témoigne du fiasco total de leur journée dans la capitale girondine :

21 personnes, photographe compris..!

21 personnes, photographe compris..!

Malgré la présence de troupes lyonnaises, toulousaines et parisiennes venues gonfler les rangs, ces braves gens n’avaient même pas le nombre pour un petit foot sur grand terrain. Génération Identitaire s’enorgueillait dans la soirée d’avoir réuni “plus de 100 personnes” repoussant une nouvelle fois les frontières de la mythomanie compulsive. Un dernier mot sur le lieu choisi par cette “jeunesse qui relève la tête” : l’hôtel Ibis situé à 200m du commissariat central… La tradition est respectée !

Pavé brûlant

Laisser un commentaire »