Condom (Gers) : pas de théâtre pour les nostalgiques de l’Algérie française

14 octobre 2016 1 Imprimer ce billet Imprimer ce billet

Lettre ouverte du Collectif Antifasciste Gersois au sujet de l’occupation du théâtre de Condom par l’extrême droite nostalgique de l’Algérie française les 15 et 16 octobre 2016 :

Mesdames et Messieurs les élus du Conseil municipal de Condom,

cercle_algerianisteLes 15 et 16 octobre 2016, le théâtre de Condom est censé accueillir le IVème colloque du Cercle Algérianiste du Gers. Cette association regroupe une poignée de gersois nostalgiques de l’Algérie française dont les missions principales sont « d’entretenir la mémoire des pieds noirs » et de vanter les soit-disant bienfaits de la colonisation. Elle avait déjà organisé son précédent colloque en ce lieu les 27 et 28 novembre 2014.

jean_bastien-thiry

Jean Bastien Thiry

Le saviez-vous ? Et si oui, avez-vous regardé de près le programme de ce colloque ? En ouverture, il est prévu de rendre un hommage à Jean Bastien Thiry. Ce dernier a été le responsable des organisateurs de l’attentat du Petit-Clamart visant le général De Gaulle le 22 août 1962, pour le compte de l’Organisation Armée Secrète (OAS), une organisation terroriste qui regroupait les extrémistes opposés à l’indépendance de l’Algérie. Alors que le terrorisme est dramatiquement revenu sur le devant de la scène en France depuis le mois de janvier 2015, la mémoire d’un terroriste fanatique de l’Algérie française devrait-elle être encensée dans le théâtre de Condom ? N’est-ce pas une insulte à toutes les victimes du terrorisme passées et présentes ? N’est-ce pas une légitimation de cette forme de lutte aveugle, sanglante et meurtrière ?

Roger Holeindre à la journée de Synthèse nationale le 2 octobre dernier, en compagnie de tout le gratin de l'extrême droite radicale : Jean-Marie Le Pen, Carl Lang, Pierre Vial ou encore Serge Ayoub (à l'extrême gauche).

Roger Holeindre à la journée de Synthèse nationale le 2 octobre dernier, en compagnie de tout le gratin de l’extrême droite radicale : Jean-Marie Le Pen, Carl Lang, Pierre Vial ou encore Serge Ayoub (à l’extrême gauche).

Et pour continuer, avez-vous pris connaissance de la liste des invités ? Parmi ceux-ci se trouve un certain Roger Holeindre. Pour celles et ceux qui connaissent un peu l’histoire de l’extrême-droite française, ce nom ne leur est pas inconnu. Il s’agit en effet d’un des fondateurs du Front National en 1972 aux côtés de Jean-Marie Le Pen. Avant cela, il était engagé dans l’OAS. Loin d’avoir renié ses idéaux haineux, il est aujourd’hui membre du Parti de la France, un parti qui réunit de nombreux anciens frontistes nostalgiques du FN qui ne cachait pas sous le tapis son antisémitisme et qui ne mettait pas des gants de velours pour développer son idéologie fasciste. Une telle personne est-elle la bienvenue dans le théâtre de Condom ? Est-il nécessaire de rappeler qu’un théâtre est un lieu de culture, de partage, d’ouverture sur le monde et d’éducation aux valeurs universelles ?

Au centre, Marie Paule Garcia.

Au centre, Marie Paule Garcia.

Finalement, la question essentielle est certainement, pourquoi les portes du théâtre sont-elles grandes ouvertes au Cercle Algérianiste du Gers ? Savez-vous que la présidente de cette association est Marie Paule Garcia, la 1ère adjointe au maire de Condom ? L’organisation d’un colloque procolonisation qui prévoit de faire révérence au terrorisme et qui a pour invité notoire une figure historique de l’extrême-droite française est donc rendue possible en ce lieu grâce à Monsieur le maire, Gérard Dubrac. Si nous vous écrivons, c’est en premier lieu pour vous informer car il ne fait pas de doute que le maire et sa 1ère adjointe aient omis de faire la publicité de cet évènement lors d’un conseil municipal. Aussi, nous vous sollicitons afin d’agir à nos côtés pour exiger l’annulation de ce colloque de la honte. Enfin, vous avez la possibilité de demander que soit inscrit à l’ordre du jour du prochain conseil municipal un point à ce sujet. Vous pourrez alors tirer toutes les conséquences de cette histoire qui n’est malheureusement pas une première et qui ne sera pas une dernière si Madame Garcia et Monsieur Dubrac ne sont pas désavoués par les autres élus et par les citoyen-nes de leur ville.

Nous espérons, Mesdames et Messieurs les élus, que vous nous entendrez et que vous agirez pour faire en sorte que ce colloque soit annulé.

Le Collectif Gersois Antifasciste (Alternative libertaire du Gers, Centre Régional des Enseignants en Occitan, CGT Educ’Action 32, Ensemble 32, Nouveau Parti Anticapitaliste 32, Parti Communiste 32, Parti de Gauche du Gers, République et Socialisme, Union Syndicale Solidaires du Gers) et l’Association Nationale des Pieds Noirs Progressistes et leurs Amis comité Midi-Pyrénées

Un commentaire »

  1. Peter 30 octobre 2016 at 11:27 - Reply

    merci pour la précision de votre intervention
    aujourd’hui ce type d’association n’est t-elle pas tolérée parce qu’elle participe a intégrer les valeurs d’une économie « libérale » , un néo colonialisme engendré par les accords commerciaux bilatéraux notamment avec les pays africains.
    N’accompagne t-elle pas également le développement de l’agriculture industrielle polluante , rejetant les contraintes sociales et environnementale?

Laisser un commentaire »