Bordeaux : succès du rassemblement en soutien aux migrant.e.s et contre le FN

5 octobre 2016 1 Imprimer ce billet Imprimer ce billet

Envoyé par le collectif antifasciste Pavé brûlant :

bordeaux_29092016Jeudi 29 septembre, à 18H30, ce sont près de 250 personnes, militant.e.s de la cause antifasciste, syndicalistes, féministes, lycéen.ne.s, étudiant.e.s, travailleur.euses, qui se sont rassemblées parvis des Droits de l’Homme à Bordeaux à l’appel de notre collectif pour s’opposer au rassemblement “anti-migrant.e.s” du Front National. Il faut souligner que cette manifestation s’est construite en seulement deux jours, ce qui démontre le potentiel de mobilisation sur Bordeaux pour mener la lutte antifasciste et antiraciste.

En haut : Sur leur barrière de parcage, le slogan “les nôtres avant les autres” – un slogan repris aux fascistes du Bloc Identitaire. EN bas à droite, l'Action française, et à gauche, le royco “Ragnar Ticho”, qui n’a pas peur du ridicule, s’affiche faisant le beau… caché derrière une voiture de flics!

En haut : Sur leur barrière de parcage, le slogan “les nôtres avant les autres” – un slogan repris aux fascistes du Bloc Identitaire. EN bas à droite, l’Action française, et à gauche, le royco “Ragnar Ticho”, qui n’a pas peur du ridicule, s’affiche faisant le beau… caché derrière une voiture de flics!

En face, 80 fachos pitoyablement parqué.e.s et protégé.e.s par un déploiement considérable de flics (7 camions de gendarmerie mobile, baqueux, bleus en pagaille). Les caciques frontistes locaux (Jacques Colombier, Sandrine Chadourne ou Gonzague Malherbe,…) étaient ici accompagné.e.s de leur troupe vieillissante et de leur SO bas du front. On aura aussi noté la présence de la petite troupe étudiante de l’Action Française, en tenue de parade (foulards et casques) – une tenue de combat d’autant plus facile à arborer pour eux qu’illes se sentaient protégé.e.s par la police!

La pression policière ne nous a cependant pas empêché.e.s d’être tou.te.s rassemblé.e.s derrière les banderoles “pour une société sans peur”, “welcome refugees” et “féministes antifa” pour rappeler aux fascistes et aux racistes que les rues de Bordeaux sont, et resteront antifa.

A noter, l’initiative solitaire d’un obscur “résistance anti-front 33”, structure créée par des cadres du PS début septembre, et qui a rassemblé une petite trentaine de personnes place Jean Moulin – posture électoraliste qui ne nous fera pas oublier le traitement scandaleux que leurs camarades Valls et Cazeneuve réservent aux migrant.e.s de Calais.

bordeaux_feministe-antifa-290916Merci en tout cas à toutes les personnes qui ont répondu à notre appel – la gestion de ce rassemblement s’est faite jeudi soir de façon spontanée, collective et déterminée. Ne baissons pas la garde – les jours qui viennent nécessiteront que nous nous remobilisions (action islamophobe du SIEL le 6 octobre, réunion publique de Zemmour le 13 octobre, meeting identitaire le 15 octobre,…). Continuons à construire sur Bordeaux un large mouvement antiraciste, antifasciste et féministe !

Le collectif Pavé Brûlant

Un commentaire »

  1. Erwin Pratama 7 octobre 2016 at 05:37 - Reply

    Let’s give them support.

Laisser un commentaire »