Dieudonné et la Palestine : après la quenelle, la carotte

1 octobre 2016 9 Imprimer ce billet Imprimer ce billet

Lu sur le site Quartiers libres :

Soral - DieudonnéEn l’espace de 30 ans, Dieudonné est passé de « noir de service » pour SOS racisme à « nègre de maison » pour Jean-Marie Le Pen et l’extrême droite antisémite. Tout au long de ce parcours il n’a cessé de faire rire et surtout de s’enrichir. Nul ne peut contester que c’est un bouffon talentueux, sans doute celui qui reflète le mieux l’ambiance raciste de ces 30 dernières années. Tout au long de sa carrière, Il a mis son talent au service de biens mauvaises causes. D’abord comme rabatteur du PS dans les années 90, puis à partir des années 2000 comme tirailleur idéologique de l’extrême droite antisémite. Nul besoin de faire des procès d’intention sur la sincérité de ses engagements successifs tant l’important pour lui n’est pas tant la cause qu’il sert que les bénéfices qu’il en retire.

ananassuranceDébut septembre 2016, il a placé la barre très haut (ou très bas, selon où on se place). Afin de donner un caractère militant à sa « banane-assurance », Dieudonné s’était engagé à verser 1 million d’euros pour Gaza en cas de succès de son entreprise de courtage. Plus de 2 ans après son engagement et avoir engrangé des dizaines de milliers de souscriptions à sa prétendue assurance (qui n’est en fait qu’un comparateur d’assurances), le 5 septembre 2016 Dieudonné met en scène sa promesse : Évidemment, pour y accéder: il faut payer. C’est la marque de fabrique des dissidents en carton pour qui l’engagement est avant tout une question de pognon. L’argumentaire type est le suivant: « Tu comprends la lutte est dure, les juifs contrôlent tout avec leurs doigts crochus. On a besoin d’argent pour la résistance qui consiste à te vendre des trucs qui sont gratuits ».

Pour regarder le gérant du « temple de la dissidence » (le théâtre de la main d’or, pour les non-initiés) honorer sa promesse pour Gaza il fallait lâcher 0€99 (taxes non comprises). Plusieurs dizaines de milliers de fans l’ont fait assurant rien que sur le visionnage de cette vidéo des recettes supérieures à 2000 euros pour notre artiste « généreux et engagé ». La vidéo – que l’on ne peut pas voir sans payer – est un modèle du genre de l’effet Dieudonné. Une sorte de toucher de Midas à l’envers. Tout ce que Dieudonné touche est irrémédiablement transformé en pourriture. On y voit Dieudonné offrir au Professeur Oberlin 1.000.000 ! de francs CFA, soit l’équivalent d’un peu plus de 1500 € pour Gaza. Mis en parallèle avec les 0.99€ collectés par visiteurs sur cette vidéo grand spectacle. Cela donne la nausée.

oberlin-dieudoIl faut voir la tête du professeur Oberlin, médecin sérieux qui a sauvé des centaines de personnes en Palestine mais qui depuis des années vivote dans ces milieux de la dissidence en carton apportant ici ou là son soutien à Soral et Dieudo en arguant de leur sérieux pour la cause palestinienne. Il a été bien récompensé de son compagnonnage avec des crapules. Sa tête fait peine à voir lors de l’humiliation que Dieudonné lui inflige d’un air goguenard, expliquant que comme « il habite au Cameroun », il paye en francs CFA. Si cet instant d’humiliation mis en scène par Dieudonné peut servir de leçon a tous ceux qui sont encore séduits par le talent de l’artiste, c’est une bonne chose. Tout ce que touche Soral et Dieudonné est sali par leur avidité. Au-delà de leur haine des juifs, cela reste la grande marque de la dissidence en carton qui en fait des tonnes sur « l’industrie de l’holocauste », mais qui instrumentalise la lutte du peuple palestinien pour se remplir les poches tout en se faisant passer pour des résistants désintéressés.

Mettre en scène de cette façon un don de 1500 euros pour la Palestine quand on est millionnaire comme Dieudonné que l’on dort sur un matelas bourré de cash, c’est une insulte pour chacun et chacune d’entre nous qui s’investit sur les projets concret de solidarité avec la Palestine. Toute l’année des petites équipes s’échinent à réunir des fonds, collecter des médicaments et des affaires. Dieudonné se moque de nous en se posant comme « victime du colonialisme » (on rappelle qu’il a visité la famille Biya avec le clan Le Pen ce qui fait de lui plutôt un appui de l’impérialisme français), et en lâchant un pourboire de 1 million de francs CFA pour humilier les défenseurs de la cause Palestinienne.

Le sketch de la Palestine est certainement arrivé à terme.

Lire la suite sur le site Quartiers libres

9 commentaires »

  1. Olivier 11 mars 2017 at 19:11 - Reply

    Merci pour votre réponse…
    Vous admettez qu’on ne peut pas être sûr de ce qui se passe dans la tête de Dieudonné, tout en lui laissant à charge un antisémitisme authentique («pas de façade »)…
    De mon côté, je crois avoir vu (et revu) pratiquement tous ses spectacles sans aucun malaise…Un aveu presque culpabilisant dans ce contexte de condamnation unanime… Je pense pourtant être suffisamment sensible sur ce sujet, ayant ressenti spontanément un vrai malaise à la lecture des « Reflexions sur la question Juive » de notre icône nationale JP Sartre …
    Je serais prêt à vous rejoindre sur une condamnation seulement pragmatique des conséquences sociétales des « Dieudonneries », sauf que je ne me retrouve pas dans vos conclusions. Je n’ai pas du tout l’impression qu’il a rendu la « haine des Juifs » plus cool (et je m’en réjouis)… Par contre j’ai plus nettement la désagréable impression que la critique des communautarismes sémites est définitivement très délicate! Le fond de la problématique Dieudonné ?
    Complexe…car je me retrouve par ces arguments à faire l’avocat d’un type apparemment trop vénal et manipulateur pour m’être sympathique, et alors même que je vois la Shoah, par son ampleur, ses méthodes et son « esprit », comme étant encore à ce jour LE crime parmi les crimes que l’histoire de l’homme nous laisse connaître…
    Mais définitivement dans ce cas, l’affectation péremptoire du personnage dans la case d’extrême droite me semble un raccourci…inquiétant ! Car évocateur de méthodes appréciées des systèmes…fascisants !

    • La Horde 12 mars 2017 at 09:41 - Reply

      Si pour toi faire venir Faurisson sur scène ne provoque aucun malaise, et que dans le même temps tu estime que la Shoah est le crime parmi les crimes de l’histoire de l’homme, alors tu nous permettras de douter de la cohérence de ton propos. Quant à inverser les rôles et dire que les inepties antisémites de Dieudonné montre que « la critique des communautarismes sémites est définitivement très délicate », ça sent bon le sophisme, tout comme ta dernière phrase : selon toi, classer Dieudonné à l’extrême droite serait « fascisant » ? Dans 5 minutes, tu vas nous sortir la fausse citation de Churchill… On commence à voir où tu veux en venir : mais on n’a pas de temps à predre avec les troll, alors si c’est pour faire le malin que tu postes sur notre site, on te conseille d’aller le faire ailleurs.

  2. Olivier 7 mars 2017 at 22:43 - Reply

    Une présentation intéressante de ce personnage qui m’a souvent fait rire (voir et revoir l’excellent « La fine équipe du 11 !-) Donc apparemment un type essentiellement vénal, à un point qui semble le confiner au « sale type ». Mais à mon avis trop intelligent et trop « bien » placé pour être foncièrement raciste ou antisémite..

    C’est pour çà que je suis surpris de le retrouver dans la fresque (complexe) de l’extrême droite présentée sur votre site..http://lahorde.samizdat.net/2015/09/28/cartographie-de-lextreme-droite-francaise-mise-a-jour-2015/

    Dieudonné « fondamentalement d’extrême droite » (?) ou inclus dans la mouvance parce que faisant son beurre sur la critique du sionisme (qui mérite d’être critiqué comme action de colonisation violente) il en arrive à s’attaquer aux différentes formes du communautarisme sémite (qui méritent d’être critiquées comme toutes formes de communautarisme), d’une manière suffisamment provocante pour passer assez facilement pour de l’antisémitisme primaire.. Fallait-il inclure ce « sale type » dans la vitrine des personnages d’extrême droite sous prétexte que son fond de commerce de l’humour est trop « bruyant »? C’est peut-être un raccourci, même si l’excès de bassesse prédispose sans doute à beaucoup de compromissions, y compris avec l’extrême droite; et même si l’histoire a souvent montré que les complices calculateurs sont potentiellement aussi dangereux et nuisibles que les fanatiques aveugles.

    • La Horde 8 mars 2017 at 13:21 - Reply

      La proximité de Dieudonné avec différentes franges de l’extrême droite radicale n’est plus à démontrer : elle est de notoriété publique. Depuis sa poignée de main à Le Pen et ses voyages en Syrie avec Chatillon, il n’a fait que multiplier les contacts. Être vénal et d’extrême droite, ce n’est pas incompatible : après, on t’accorde que Dieudonné n’est pas une personnalité « politique », mais son antisémitisme est trop appuyé pour n’être que de façade, et de toute façon le problème c’est la diffusion des idées racistes, et pas la conviction profonde de celui qui les diffuse. Que Dieudonné soit un « authentique » antisémite ou pas, il faudrait être dans sa tête pour le savoir, et franchement on s’en fout : ce qu’on voit, c’est qu’il a passé les dix dernières années à rendre « cool » la haine des Juifs, et pour nous ça suffit largement pour le cataloguer à l’extrême droite.

  3. Dok 15 octobre 2016 at 13:32 - Reply

    Rien de plus à rajouter si ce n’est qu’il ne faut pas oublier le rôle majeur du marionnettiste Frédéric Chatillon qui est un des principaux gourous de ces idiots utiles du système que sont Dieudonné, Bonnet de Saural et toute cette clique de pseudos révolutionnaires…

  4. Personne 14 octobre 2016 at 12:17 - Reply

    Bien dit merci

  5. mendoutais 14 octobre 2016 at 11:43 - Reply

    Le vrai Dieudo se dévoile, tel le gourou qu’il est devenu et qui, perché sur sa pyramide, perdu dans sa mégalo et bouffi de son ego, ne se rend même plus compte de ce qu’il dit, ni ce qu’il fait.
    Quelle mascarade… les masques tombent justement et beaucoup doivent tomber eux aussi… de haut… perso pas tant que ça. J’y ai un peu cru au tout début, mais j’ai toujours eu un doute sur cet homme et de plus en plus, à mesure que cette belle façade altruiste se fissurait… des présomptions, des soupçons que je commençais à nourrir dès la naissance de sa fausse assurance révolutionnaire, les témoignages convergents de ceux qui l’ont approché sur la personnalité de l’homme derrière le personnage… le doute restait permis, mais cette fois, voilà qu’il nous fournit lui-même la meilleure preuve de son ignominie aux doigts crochus et au cynisme sans bornes.
    Sans adhérer à ses obsessions, je trouvais le gars sympathique, ne serait-ce qu’à cause des persécutions qu’il subissait. Je continuais même à rire de ses sketches, plus sur la forme que sur le fond d’ailleurs. Mais à présent, aussi bien écrits et bien joués qu’ils soient, l’homme s’est définitivement trop salit à mes yeux pour en faire une totale abstraction èé
    Heureusement il ne m’aura jamais soutiré un seul franc cfa, pas même un seul kopeck(0,00001€)
    Triste à dire, mais aujourd’hui je me félicite de ne croire en personne ou du moins, de douter de tous…

    je demande à nos académiciens, l’inscription de ce nouveau verbe au dictionnaire :

    Dieudolâtrer. v. suivre et défendre, les yeux bandés et l’anus anesthésié, un personnage charismatique contre vents et quenelles.

  6. Anonyme 9 octobre 2016 at 04:44 - Reply

    Quelle sombre merde ce type. Il dénonce entre autre l’avarice Juif, mais c’est lui même un putain d’avars ! Un sale enculer qui fait son beur sur le dos des palestiniens !

    • La Horde 9 octobre 2016 at 08:25 - Reply

      Attention aux insultes à caractère sexuel dans les messages (et aux insultes en général), qui sont souvent homophobes…

Laisser un commentaire »