Berne : Appel à saboter la marche anti-avortement !

13 septembre 2016 2 Imprimer ce billet Imprimer ce billet

Lu sur le site Renversé :

Berne se met au travers ! Stoppons la marche pour la vie ! 17.09.16, 13h30 Käfigturm

Pour la première fois, la “marche pour la vie” annuelle aura lieu à Berne, le 17 septembre. Vers l’extérieur, les organisateurs et organisatrices veulent se montrer cosmopolites, proches des jeunes et modernes. En réalité, la marche pour la vie représente la fondamentalisme chrétien, l’homophobie, le nationalisme et le patriarcat.

udf-a-berne

Bureau de l’Union démocratique fédérale à Berne, attaqué récemment en raison de sa participation à l’organisation de la marche

L’objectif principal de la marche est de propager l’image des “femmes machines à donner naissance”. Pendant que les hommes* gagnent de l’argent, les femmes* devraient se consacrer à la reproduction et l’éducation. De plus, les organisateurs de cette marche militent pour une interdiction systématique de l’avortement. Ainsi, les femmes n’auraient aucune autodétermination sur leur corps, mais devraient se soumettre à la volonté divine. Ces points de vue et revendications attaquent les acquis sociaux pour lesquels les mouvements féministes ont lutté pendant des siècles.

Les personnes lesbiennes, gays, bi et trans* sont considéré.e.s malades et devraient être “éliminé.e.s par la thérapie”. De plus, l’apparence de la marche a des traits nationalistes. Le peuple et la nation suisse devraient alors trouver leur bonheur dans la chrétienté. Les enfants sont aussi instrumentalisé.e.s : on les fait poser avec des drapeaux et des pancartes.

A travers de larges contestations durant les années précédentes à Zurich, la marche pour la vie a été considérablement perturbée. C’est pour cela qu’elle essaie de s’établir à Berne. Nous nous défendons contre le fait que, dans notre ville bigarrée, les groupuscules nationalistes, homophobes et sexistes aient accès à une plateforme publique.

Nous voulons décider nous-mêmes comment nous vivons et comment nous voulons agir avec nos corps. C’est pour cela que nous appelons le 17 septembre à la désobéissance civile durant une journée d’actions créatives !

Berne se met au travers – Stoppons les fondamentalistes

Rassemblement 13:30 Käfigturm

Tu peux nous suivre en allemand sur https://bernstelltsichqueer.noblogs.org

2 commentaires »

  1. Grégoire 14 septembre 2016 at 17:39 - Reply

    Tout d’abord, recevez tout mon soutien pour cet appel à saboter la « marche pour la vie », cette pantalonnade fascisante. En revanche, recevez mes critiques quant à cette manie de tout vouloir féminiser au nom je suppose de la représentation de l’égalité des sexes. Moi-même féministe convaincu et correcteur de mon état, je trouve d’arrière garde ce combat sur la langue. Ce n’est pas tout féminiser qu’il faut, c’est que ça devienne une évidence que les femmes sont représentée lorsque l’on parle d’une frange du peuple, comme les paysans ou les ouvriers. Détourner le problème ne le résout pas. Par ailleurs, dans votre manie à tout vouloir féminiser, vous frisez le ridicule puisque vous intégrez des fautes à vos écrits : « Les personnes lesbiennes, gays, bi et trans sont considéré.e.s malades et devraient être “éliminé.e.s par la thérapie”. » Nul besoin d’utiliser ces points (moches et ne faisant pas partie de la langue française) à la fin des verbes : « personnes », qui est la racine du sujet de cette phrase, c’est bien féminin ! Ceci étant dit, pour aller dans le sens de la « féminisation » du français, je suis en revanche pour le retour à la règle de proximité. Bon, voilà, sinon, à part ça, continuez à combattre les fachos, je suis pleinement avec vous !

  2. TERBECHE 13 septembre 2016 at 21:54 - Reply

    Les intégristes religieux n’ont pas à imposer leurs goûts et leurs couleurs à l’Etat.

Laisser un commentaire »