Dans les égouts de la république (Résistons ensemble #155)

12 septembre 2016 0 Imprimer ce billet Imprimer ce billet

Le nouveau numéro du bulletin anti-sécuritaire Résistons ensemble vient de sortir, en voici l’éditorial. Vous pouvez le télécharger en intégralité en cliquant sur l’image.

re-155Le dernier numéro (n° 154) dénonçait par anticipation la campagne « raciste, islamophobe liberticide et guerrière » qui ne manquerait d’être lancée suite aux attentats. Et en effet, la « gauche » comme la droite ont déversé leurs excréments et se sont acharnés sur les quelques femmes qui ont osé porter un maillot de bain « pas républicain ». Valls oppose les « seins nus de Marianne » aux « burkinis » ; le « Monsieur Islam » de Hollande, Chevènement, ne trouve personne de nationalité française à Saint Denis, les français « basanés » ne l’étant pas pour lui ; pour l’imposteur qui se réclame de la «France insoumise», Mélenchon, elles sont les instruments d’une « provocation » ! Malgré la décision du Conseil d’État, le « burkini » reste interdit dans plusieurs communes, des femmes même simplement voilées sont contrôlées, humiliées, menacées. Les réactions sont rares. Seules la LDH et la LICRA ont porté plainte sans dénoncer l’islamophobie, au nom des seuls droits de l’homme. Le NPA a organisé une manif à Port- Leucate, des Bretons solidaires se sont baignés tout habillés… Ça les honore mais c’est si peu face au déchaînement raciste et islamophobe dont l’affaire, montée de toute pièce, du « burkini » est le signal et qui n’en est, pas d’illusion, qu’à son  début : les élections c’est dans huit mois et d’ici là tout est possible, provocations, agressions, violences jusqu’aux pogroms. À l’étranger les condamnations de ce qui se passe en France prennent le point de vue libéral anglo-saxon. Mais il faut ouvrir les yeux, le fait qu’en Grande Bretagne et aux USA la burqa soit autorisée ne change rien au problème de fond : aux USA, être pauvre et Noir suffit toujours pour être abattu, étouffé sur le trottoir.

Ici et là, sous des formes diverses, islamophobie, racisme anti-noir et anti-arabe sont les alliés d’une oppression qui va de pair avec l’opposition entre riches et pauvres. Si l’antiracisme, même le plus radical, ne s’accompagne pas d’une lutte anticapitaliste, alors c’est un couteau sans manche. Demander au système néo-libéral de s’améliorer, de ne plus être raciste c’est considérer que le milliardaire saoudien et le chômeur indigène d’un quartier populaire seraient dans le même camp, alors que le SDF blanc qui couche sur le trottoir ferait partie du camp ennemi, oppresseur car il est blanc. Absurdité, bien sûr. Cet été Adama Traoré est mort étouffé par trois gendarmes assis sur lui. Sa mort nous ramène à la réalité du système.

Justice et vérité pour Adama ! Ne pas laisser déborder les égouts.

Résistons ensemble

Laisser un commentaire »