Face au FN, réponses et ripostes syndicales (brochure)

24 août 2016 0 Imprimer ce billet Imprimer ce billet

VISA (Vigilance et Initiatives Syndicales Antifascistes) vient de publier un nouveau fascicule pour lutter contre la progression de l’extrême droite. Il sera disponible sur son stand au village du livre de la fête de l’Humanité du 9 au 11 septembre prochain et est en commande dès maintenant sur son site.

Face au FN et à toute l’extrême droite, réponses et ripostes syndicales !

Visa-brochureParce qu’il est toujours nécessaire d’apporter des réponses syndicales face au FN et à toute l’extrême-droite, VISA publie mi septembre un petit fascicule / argumentaire. Vendu 2 euros, cet argumentaire est destiné aux militant-es syndicaux pour qu’ils puissent répondre encore plus facilement, exemples à l’appui, aux salarié-es qui se trompent de colère en s’apprêtant à voter FN en 2017.

Face à la montée régulière des scores électoraux du FN et contre la « lepénisation » des esprits, les postures morales sont aujourd’hui insuffisantes. Il faut sans relâche contre argumenter les prises de positions « économiques et sociales » du parti fasciste qu’est toujours le FN, illustrer par la mémoire des faits la continuité idéologique du FN assise sur le racisme, l’autoritarisme et le nationalisme, dénoncer les fausses solutions « nationales-sociales » préconisées par le FN, opposer aux slogans réducteurs du FN des analyses certes plus complexes mais néanmoins évidentes à comprendre et à faire comprendre.

Ce fascicule ne prétend pas apporter des réponses clefs en main à toutes les incursions de l’extrême droite sur le terrain social. C’est une boite à outils, un recueil d’expériences, un encouragement au travail syndical unitaire, un vaccin contre la résignation, un instrument pour le travail de proximité avec les salariè-es. Sur 4 sujets importants en ce moment, Loi travail, Education Nationale, gestion municipale, présidentielles 2017, le FN a des positions bien tranchées et radicalement opposées aux valeurs que nous portons. Les analyser et les déconstruire sont essentiels dans l’intérêt des salarié-es, ce doit être une des priorités du mouvement syndical. Mais ne perdons pas de vue que l’extrême droite aurait forcément moins d’audience si la situation économique et sociale était moins sclérosée par la crise du capitalisme financier et par le libéralisme arrogant.

Si le combat contre le fascisme doit être politique, syndical et associatif, il passe aussi par les mobilisations du monde du travail contre les politiques d’austérité et par la lutte contre les injustices.

Enfin, ce fascicule est illustré par les dernières affiches de VISA, à commander gratuitement et sans modération par mel : assovisabis@gmail.com

Laisser un commentaire »