Dieppe : la police avec Pegida contre les antifas

5 juillet 2016 1 Imprimer ce billet Imprimer ce billet

Alors qu’un collectif antifasciste vient de voir le jour, suite à la mobilisation contre Pegida le 2 juillet, Solidaires Dieppe nous a fait parvenir un communiqué pour dénoncer la répression qui, une fois de plus, a visé les antifascistes :

true_loveCe jour, suite au rassemblement pacifiste antiraciste organisé à Dieppe à l’initiative de l’UL Solidaires, auquel se sont jointes plusieurs organisations, six camarades ont été interpellés et maintenus 3 heures dans les locaux de la police. La présence policière était massive et alors que les camarades rejoignaient leurs voitures après la dispersion du rassemblement, les CRS les ont encerclés et ont procédé à des contrôles d’identité ( environ 50 camarades).

Six camarades ont alors été embarqués par la police sans motif. Nous condamnons fermement ces agissements policiers qui s’inscrivent dans la répression actuelle. Que dire d’un état répressif censé être de gauche qui musèle la liberté d’expression et procède à des arrestations arbitraires. La police préfère s’en prendre aux militants antifascistes plutôt que d’empêcher l’extrême droite xénophobe de se déplacer librement dans les rues de Dieppe.

L’union locale Solidaires

Un commentaire »

  1. patrick 6 juillet 2016 at 22:51 - Reply

    Arrêtons la démagogie ! Quel collectif antifasciste vient de voir le jour à Dieppe ? Il s’agit plutôt d’ un groupement du npa, sans vie sur dieppe, entre les magouilles de certains de la cgt de rouen du npa et la cgt stalinienne de dieppe. Celle-ci a pourtant refusé de participer au rassemblement antifa… Que veut dire l’ antifascisme sans perspective autre que citoyenniste, et plus tard électoraliste. Quant aux flics , la cgt dieppe le lendemain de cette manif n’a rien dit sur une supposée répression. Qu’ a fait Jumel, maire de dieppe: rien, alors qu’ aux dernières élections, sa liste était ouverte au npa et autres… Alors, si nous devons construire un mouvement anti capitaliste, donc antifa, il ne se fera que sur des bases libres et hors des magouilles de chapelles du npa et autres. Comme ce mouvement anti loi « travaille » montre que les stéréotipes d’ orgas autoritaires ne marchent plus, c’ est au moins un victoire de cette lutte, donc, NON aux mensonges et à la démagogie de tous les partis ! Patrick, le 06/07/2016

Laisser un commentaire »