États-Unis : tuerie homophobe à Orlando

13 juin 2016 1 Imprimer ce billet Imprimer ce billet

Dans la nuit du samedi 12 au dimanche 13 juin 2016 a eu lieu une fusillade dans une boite de nuit à Orlando, Floride, aux États-Unis. Le bilan provisoire fait état de 50 morts et 53 blessé.e.s, soit la fusillade la plus meurtrière des USA. Si ces 50 personnes ont été exécuté.e.s, c’est avant tout leur orientation sexuelle qui les a désigné comme cibles des réactionnaires. Parce que nous combattons l’homophobie et la LGBTphobie au même titre que d’autres oppressions, nous témoignons tout notre soutien, notre colère et notre combativité aux proches et ami.e.s des victimes.

antihomophobe

 

Nous reproduisons ici ce communiqué d’Act Up Paris du 13 juin 2016 :

Solidarité avec les victimes, ami.e.s, amant.e.s, proches des victimes de l’attaque LGBTphobe du Pulse à Orlando !

Solidarité avec les victimEs, amiEs, amantEs, prochEs des victimEs de l’attaque LGBTphobe du Pulse à Orlando. C’est une preuve dramatique de ce que nous savons, car nous le constatons de façon récurrente : les LGBTphobies tuent.

Il est trop tôt pour se prononcer sur beaucoup de choses, nous savons néanmoins, d’ores et déjà, que nous devons rester vigilantEs face à beaucoup de réactions pour en saisir et en dénoncer les logiques pernicieuses, instrumentalisant nos vies et nos revendications d’égalité des droits.

- Celles qui s(er)ont promptes à suggérer que nos identités, nos vies, nos comportements, nos fiertés sont, de quelque façon que ce soit, en partie responsables de ces actes.

- Celles qui s(er)ont promptes à condamner cette tuerie LGBTphobe aujourd’hui, après avoir des mois durant alimenté les LGBTphobies, pour reprendre ensuite leurs discours d’exclusion à notre encontre une fois l’actualité passée.

- Celles qui plaide(ro)nt pour un renforcement du tout sécuritaire, méconnaissant que nos luttes se sont souvent heurtées à la répression étatique et à l’ordre policier qui en découle.

- Celles qui stigmatise(ro)nt d’autres communautés marginalisées, prétendument intrinsèquement lgbtphobes, desquelles nous devons rester solidaires.

Face à ce drame, face à ses récupérations, face à ses instrumentalisations, pour nos vies, pour nos droits, en ce mois de Marche des Fiertés, nous irons marcher encore un peu plus !

Un commentaire »

  1. hopsin 14 juin 2016 at 12:30 - Reply

    Horrible.. on croit rêver.. on est revenue au Moyen âge.. No Pasaran !
    Serais tant de dénoncé le salafisme et l’islamisme.
    Quand a la marche des fierté, elle véhiculent tout les cliché homophobe possible et imaginable. Faudrait remanier tout sa.

Laisser un commentaire »