Toulouse : compte-rendu de la manifestation pour Clément et les victimes du fascisme

12 juin 2016 0 Imprimer ce billet Imprimer ce billet

Cette année, les hommages à Clément et aux victimes du fascisme ont commencé dès le jeudi 2 juin. Petit retour sur la journée toulousaine avec ce compte-rendu de l’Union Antifasciste Toulousaine sur la manifestation appelée par l’inter-organisation et sur la projection-discussion qui a suivie, pour continuer la lutte.

tls20160602

 

Jeudi 2 juin 2016 s’est élancé la manifestation en hommage à Clément Méric et aux victimes du fascisme. C’est dans un climat particulier, celui de l’état d’urgence que nous avons rendu hommage à nos camarades assassinés par des fascistes. État, à la main du parti socialiste, qui abat quotidiennement ses cartes contre les militants qui se battent pour la justice sociale. Contrôles d’identités systématiques,  fichages des militant.e.s,  fouilles sont autant de provocations policières venues perturber notre commémoration. Sans parler de la sur-représentation des effectifs policiers pour une manifestation qui se veut un hommage à toutes celles et ceux qui sont aussi tombé.e.s pour une société débarrassée de la violence policière et de la justice de classe. Justice qui, depuis trois ans, refuse de juger les coupables de ce crime politique. Mais c’est aussi dans le climat d’un mouvement social fort que nous avons défilé. Nous ne doutons pas que Clément aurait été de ce combat, celui contre la loi El Khomri qui casse et remet en cause l’ensemble de nos droits acquis par les luttes de travailleur.euse.s. En continuant à se battre contre la société capitaliste, nous continuons à faire vivre ses combats. C est ainsi que nous avons manifesté à plus de 200 de François Verdier à Arnaud Bernard pour faire vivre Clément et ses combats et pour démontrer que la rue appartiendra toujours aux antifascistes. Nous avons aussi tenu cette année à faire vivre la lutte antifasciste dans un espace de débat et de discussion. Ainsi dans le cadre de la projection du documentaire « une vie de lutte » nous avons pris le temps de discuter des perspectives de la lutte antifasciste. Plus que jamais, nous devons continuer à construire une riposte populaire d’ampleur pour combattre le fascisme.

Pour clément, ni oubli, ni pardon ! Le meilleur hommage ? Continuer le combat !

 

antifa tolosa graff manif

 

Laisser un commentaire »