Douvres : solidarité antifa et nazis encerclés par la police

14 avril 2016 0 Imprimer ce billet Imprimer ce billet

Communiqué de l’Anti-Fascist Network () au sujet de la mobilisation du 2 avril 2016 [Traduction : la Horde]

Douvres02042016_1

L’affluence pathétique des fascistes.

Des antifascistes de tout le pays se sont mobilisé-es le 2 avril dernier en solidarité avec les habitant-es de la région de Douvres pour opposer les néo-nazis et les rejetons assortis d’extrême droite qui descendirent sur la ville, déployant ouvertement une fois de plus des drapeaux fascistes et faisant des saluts nazis.

L’AFN a affrété des cars à travers tout le pays, avec des groupes voyageant depuis Brighton, Berkshire, Oxford, Bristol, Portsmouth et Londres, entre autres. London2Calais a également organisé du transport, tout comme l’UAF. Nous fumes accueilli-es à Douvres par un important groupe de locaux regroupé-es par le Kent Anti-Racism Network. Le tout réuni environ 350 antifascistes se rassemblèrent autour d’un convoi d’aide du KARN pour Calais, lequel, après avoir été rempli avec des dons de la population locale, devait être amené au port.

Le convoi solidaire pour les réfugié-es.

Le convoi solidaire pour les réfugié-es.

Plusieurs véhicules furent fournis, et l’idée était de les escorter jusqu’au port, juste sous le nez des fascistes. Alors que l’extrême droite traine aux alentours en brûlant des drapeaux de l’UE et en jetant du bacon sur les mosquées, nous offrons une solidarité concrète avec ceux-celles qui fuient à la fois Daesh et les bombardements occidentaux.

Après de brefs discours, près de 400 antifascistes se dirigèrent vers le port, entourant le convoi d’aide. Malgré l’énorme présence policière, nous sommes resté-es ensemble et avons descendu jusqu’au front de mer, où le convoi fut acclamé en montant dans un ferry partant pour Calais. Les nationalistes étaient impuissants et ne purent pas nous arrêter, après toutes leurs fanfaronnades sur le net parlant de « briser les rouges » et « de se faire des antifas ». Environ 100 à 120 d’entre eux seulement prirent la peine de venir, et ils n’étaient manifestement pas intéressés à mettre en application leurs menaces proférées sur le web.

Douvres02042016_4Après que le convoi ait quitté le large, les antifascistes se déplacèrent rapidement pour bloquer la route et barrer le chemin des fascistes. L’itinéraire du défilé de l’extrême droite a été bloqué, et les fascistes se sont retrouvés coincés dans un cordon policier immobile pendant près de deux heures, s’ennuyant à l’extrême en attendant que la police nous retire de leur chemin.

A un moment donné, inévitablement, la police perça la ligne. Les meilleurs du Kent semblaient déterminés à faciliter que des gens explicitement néo-nazis défilent à Douvres, en dépit de l’opposition locale. Ils nous ont encerclé-es et ils ont agressivement arrêté plusieurs antifascistes, finissant par nous mettre sur un côté de la route pour que les fascistes puissent passer.

Ensuite, les fascistes ont finalement défilé sous nos yeux, et quel triste groupe étaient-ils. Représentant à peine la moitié de ce qu’ils étaient la dernière fois, en marchant au ralenti et en silence, entourés par un cordon policier mobile présent pour leur propre protection. Ils ne pouvaient même pas entonner un bon chant en passant devant nous, la plupart préférant garder la tête basse et rester silencieux. Même les rares qui dirent quelque chose se bornèrent à crier « venez donc! » aux antifascistes, derrière 4 lignes de police, de chevaux et de cars. Quel courage, les mecs. Ils marchèrent devant nous (avec quelques Sieg Heil ternes), prononcèrent quelques discours sur les quais (où l’immigré chypriote Paul Prodromou brûla un drapeau de l’UE et se mit à crier au sujet des  « migants » pendant un certain temps), puis ils défilèrent de retour devant nous (encore une fois en silence) et furent durement escortés de retour à la station et rapidement renvoyés.

Dans l’ensemble, ce ne fut pas exactement une bonne journée pour Paul et ses camarades fascistes. Ils furent très peu nombreux, et il a fallu la protection combinée d’environ 5 différentes forces de police pour qu’ils marchent 500 m à travers la ville, et même comme ça nous les avons bloqués pendant près de 2 heures! Tout cela en plus du fait que nous avons fièrement accompagné un convoi d’aide pour Calais dans le centre-ville sous leur nez, sans qu’ils puissent faire quoi que ce soit à ce sujet.

Douvres02042016_6Nous allons vous laisser avec cette photo totalement hilarante de certains des néo-nazis qui étaient en ville aujourd’hui. Est-ce seulement nous ou ne rappelle-t-elle pas à personne des gamins se déguisant en power rangers?

Laisser un commentaire »