Grande-Bretagne : contre-manif antifa à Liverpool

29 février 2016 0 Imprimer ce billet Imprimer ce billet

Lors d’une contre-manifestation à Liverpool le 27 février 2016, en peu de temps, les antifascistes ont réussi à contrer et à humilier, une fois de plus, l’extrême droite dans cette ville. Comme le dit le texte, les fascistes tentèrent de démontrer, malgré l’évidence du contraire (voir vidéo), que cette journée fut une grande victoire pour eux… En s’amusant fièrement d’avoir blessé une jeune femme qui ne faisait que passait par là, en lui jetant un objet derrière la ligne de police qui les protégeait. 

Après avoir d’abord appelé à une manifestation à Manchester, les North West Infidels et National Action ont décidé qu’ils allaient venir se prendre une autre raclée à Liverpool à la place. Quelle erreur de débutant… Avec environ 24 heures pour s’organiser, les antifascistes de la région proches de l’AFN ont réussi à se regrouper à Liverpool pour organiser la riposte, avec l’incroyable participation des légendaires habitantEs de Liverpool.

AFN_02:2016_2

Les fascistes enfermés dans l’Hôtel Crown.

Après les avoir repérés essayant de quitter l’Hôtel Crown, des centaines d’antifascistes et d’habitants coururent de la station de Lime Street pour bloquer les Infidels à l’intérieur. D’autres nazis et des fascistes polonais essayèrent sans succès de passer discrètement à travers la foule des antiracistes pour se rendre au point de rendez-vous dans un pub : pas de chance, les gars ! La police tenta également désespérément d’exfiltrer les Infidels vers un lieu sûr, tandis qu’une foule énervée repoussait la police. Ils utilisèrent des chiens, des chevaux, la police anti-émeute pour réussir à les mettre en sécurité, à savoir en dehors de Liverpool.

AFN_02:2016_3

Les fascistes coincés dans St George’s Hall.

De l’autre côté de la place, un étrange brouhaha se faisait entendre : les losers de National Action étaient  accompagnés par la police jusque devant St George’s Hall, alors que les foules s’occupaient de renvoyer les Infidels dans le trou d’où ils étaient sortis en rampant. Une fois les Infidels embarqués dans un bus, la ville de Liverpool tourna son attention, et ses œufs, vers National Action.

En à peine six minutes, une trentaine d’entre eux était là. La police les ramena rapidement dans un coin pendant que des centaines d’habitants et d’antifascistes avançaient vers eux. Les chiens policiers étaient sortis pour faire face à la population locale et protéger les nazis, mais les chiens ont préféré mordre les avant-bras des militants de National Action !

Certains défenseurs de la « race supérieure » essayèrent de se rendre à leur rassemblement en prenant leur courage à deux mains et en essayant de donner l’impression qu’ils avaient une idée de ce qui se passait. Ils furent rapidement et brutalement réveillés par le  soutien massif de la ville à la cause antiraciste. Il y avait un profond sentiment de déjà-vu et une sensation de sombrer pour les nazis alors que cette fois ils tentèrent en vain de trouver un refuge dans St George’s Hall. Aussi approprié que la consigne de bagages de leur dernière visite !

AFN_02:2016_4

Les néonazis protégés par la police…

Avec les nazis terrés contre le mur, les antiracistes coururent dans les escaliers en prenant la manif nazis à revers par la gauche. Des nazis ont fait quelques selfies le bras tendu, et un nazi avait même sorti son nouvel iPad pour filmer l’action : ils devinrent rapidement les principales cibles des jets d’œufs, de pommes de terre, de farine, de carottes et de tout autre ingrédient digne d’un dîner végétarien pour cuisiner les nazis. Un moment particulièrement émouvant et à jamais gravé dans l’esprit des antifascistes fut l’instant où un nazi fut touché à l’entrejambe par une pomme de terre, le laissant à terre en pleurant au milieu de ses compagnons terrifiés. Tandis que les œufs volaient avec précision, on pouvait entendre : « Liverpool 2, les nazis 0 ! »,  « Vous auriez dû aller à Manchester ! », « Si ce n’était pas pour les flics, vous seriez morts ! », « 1, 2, 3, 4, 5 voyons si les nazis s’en sortent en vie ! », « Allez-vous en, allez-vous en, avec la honte dans vos cœurs car vous marcherez toujours seuls… ! » Par la suite, des centaines de policiers anti-émeute ont traversé la foule qui fredonnait le thème de la Marche Impériale, en essayant désespérément d’exfiltrer les nazis de Liverpool.

AFN_02:2016_5Le leader des Infidels du Nord-Ouest Shane “Diddyman” Calvert était terrifié, Paul Pitt a vu son rêve aryen s’écrouler à nouveau, Wayne Jarvie et ses amis de National Action passaient leur temps à griffonner des croix gammées sur les murs comme des petits excités de 15 ans alors que les gens de Liverpool et ceux-celles qui défient le fascisme l’ont emporté, une fois de plus. Il n’y a absolument aucune possibilité pour les nazis de tenter de présenter ceci comme étant une victoire même si nous sommes sûr-es qu’ils vont le faire, comme toujours. Les habitants de Liverpool et des environs devraient être fiers d’avoir riposter ensemble de façon solide et efficace, et de pratiquer une tolérance zéro envers le fascisme. Comme cela a été crié ce jour-là, « voici ce à quoi ressemble l’antifascisme! », et voilà à quoi ressemble une victoire.

Source : AFN

Laisser un commentaire »