Prague : des néonazis attaquent le centre social Klinika

9 février 2016 0 Imprimer ce billet Imprimer ce billet

Lu sur le site de la fédération anarchiste tchèque (traduction : La Horde)

napadeni_Kliniky_unor_2016En marge de la manifestation islamophobe de samedi, des néonazis ont attaqué le centre social Klinika, faisant un blessé et mettant plusieurs autres personnes en danger. Le collectif Klinika ne cèdera pas à la peur, et poursuit ses activités, tout en attirant l’attention de tous sur le lien évident entre les manifestations racistes de Pegida et l’agression violente dont il a été victime.

Samedi 6 février,  à Prague, en république tchèque, comme dans plusieurs autres villes d’Europe, une manifestation islamophobe et anti-réfugiés s’est déroulée à l’appel du bloc contre l’Islam (BPI), de PEGIDA et de nationalistes dirigés par Adam B. Bartoš. Des milliers de personnes se sont rassemblées en face du château de Prague, siège de la présidence, le président tchèque Milos Zeman étant lui-même connu pour ses positions islamophobes.

Après la manifestation, une vingtaine de hooligans néonazis ont attaqué le centre social autonome Klinika, situé dans le quartier de Žižkov. Il semble que l’attaque ait été commise par le même groupe qui avait attaqué la manifestation pro-réfugiés « Solidarité sans frontières », avec des pavés et des barres de fer, ainsi que des personnes qui revenaient de la manifestation de la gare principale (Hlavní nádraží).L’attaque a eu lieu 30 minutes environ après que le groupe a pris un tram de la gare principale de Žižkov.

Ils ont crié: « Ta gueule, l’Arabe » à un voisin témoin de l’attaque, et ont jeté des pierres et des fusées éclairantes qui ont mis le feu à une partie du café de la Klinika. Des pierres ont également été jetées par les fenêtres, alors qu’une vingtaine de personnes étaient dans le bâtiment. Un homme a été hospitalisé avec une blessure à la tête, et une femme a été intoxiquée par la fumée.

Welcome

Cliquez pour commander

Le lien semble évident entre ces attaques et le climat violent actuel entretenu par les islamophobes et les politiciens xénophobes. Ce n’était pas la première attaque du genre, et celles et ceux qui ont montré leur solidarité avec les réfugiéss ont déjà été ciblés. La semaine dernière, un homme de confession musulmane, connu pour aider les réfugiés, a été poignardé dans le quartier Vršovice, toujours à Prague. Il est frappant de constater que la police n’a pas été en mesure d’intercepter le groupe d’individus qui a attaqué la manifestation avant, qu’aucun d’entre eux n’a été arrêté et qu’ils se déplaçaient à travers la ville librement tout au long de la journée. « On ne va pas avoir peur à cause de la violence ou des menaces. Nous allons poursuivre nos actions de solidarité et continuer à ouvrir des espaces alternatifs gratuits. L’agression des nationalistes tchèques est semblable à l’agression des groupes islamiques fondamentalistes qu’ils prétendent combattre  » a déclaré Jakub Ort, membre du collectif Klinika.

Plus d’infos ici

Laisser un commentaire »