Les fachos paradent à Aix…

7 février 2016 1 Imprimer ce billet Imprimer ce billet

Lu sur le site Marseille Infos Autonomes :

Une centaine de jeunes identitaires ont tranquillement défilé samedi 30 janvier dans les rues du centre d’Aix-en-Provence, courtoisement encadrés par ceux de la préfecture. Après une année d’incidents et d’agressions, ils ont sans doute symboliquement choisi cette date comme étant celle de l’anniversaire de l’accession d’Hitler à la chancellerie d’Allemagne… Tout un programme…

aix 2Cette manifestation « culturelle » organisée par le candidat FN aux dernières élections départementales), Jérémy Piano, n’est que la dernière action à porter au crédit des fascistes locaux.

Un certains nombre d’agressions ont eu lieu ces derniers mois, notamment contre des membres de partis et d’organisations de gauche et d’extrême gauche : “tentative d’incendie de local du PC à Aix, agression des jeunes militants communistes, perturbation de rassemblement des militants des droits de l’Homme (cercle de silence), irruption dans une conférence à l’IEP, mais aussi menaces de mort sur le Député socialiste Jean-David Ciot et nombreux coups portés à son attaché parlementaire, au directeur du Théâtre d’Aix, ou encore sur des citoyens lambda”, selon le journal la Marseillaise.

A chaque fois, des membres de Génération Identitaire et de l’Action Française sont identifiés, mais la police locale ne semble pas s’en inquiéter. Au contraire, elle classe sans suite les plaintes déposées au commissariat d’Aix…

Où trouver ces zozos fachos ?

Plusieurs possibilités :

  • Chaque samedi matin, ils diffusent leurs tracts haineux du côté des allées Provençales à Aix.
  • Au local de l’Action Française, 14 rue Navarin 13006 Marseille.
  • Aux manifestations fascistes européennes, type Pegida, selon leurs dires sur les réseaux sociaux.

Un commentaire »

  1. Aldous Wells 9 février 2016 at 15:45 - Reply

    Merci pour ces informations à la fin de votre article. Habitant à Aix, je ne souhaite pas voir ces endormis du cerveau plus longtemps ici…

Laisser un commentaire »