Corse : deux commerces musulmans attaqués au fusil d’assaut

5 février 2016 0 Imprimer ce billet Imprimer ce billet

Dans la nuit du 2 au 3 février dernier à Propriano en Corse du Sud, un restaurant kebab et une boucherie halal ont été criblées de balles : la police a retrouvé sur place 56 impacts de balles de calibre 9 mm, tirées probablement à l’aide d’un fusil d’assaut. Racket mafieux, concurrence déloyale ou racisme ? Bien que l’enquête soit toujours en cours et que l’action n’ait pas été revendiquée, l’hypothèse de l’agression raciste, qui heureusement n’a pas fait de victime, est la plus probable.

ProprianoC’est en tout cas l’avis du maire de la ville, Paul-Marie Bartoli, pour qui la nature islamophobe du mitraillage ne fait pas de doute : «C’est l’œuvre de racistes débiles et désœuvrés» a-t-il ainsi déclaré. C’est que ce qui s’est passé cette semaine n’est pas un acte isolé, et la station balnéaire a déjà été le théâtre d’actes d’intimidation raciste. Ainsi, il y a six mois, la salle de prière musulmane de Propriano avait été taggée «Les Arabes dehors», et sur une habitation, «Les Arabes dehors, les Français dehors. La jeunesse en lutte». Le 27 juin 2013, c’est déjà une boucherie halal qui est la cible de deux tirs d’arme à feu, quelques jours avant son ouverture, toujours à Propriano, là encore sans revendication.

On se souvient aussi qu’en mai 2012, à Portovechio,une boutique vendant des vêtements pour femmes musulmanes, à l’espace U Centru à Porto-Vecchio, avait reçu une lettre de menace d’un mystérieux « Comité de la Majorité Silencieuse Corse » qui s’en prenait en particulier aux femmes voilées, et menaçait dans son communiqué : « La Corse ne se pliera pas à vos exigences ou alors, ceux qui persisteront seront contraints de retourner dans leur pays d’origine ou celui de leurs ancêtres. (…) nous sommes de plus en plus déterminés. » Enfin, en décembre dernier, à Ajaccio, des manifestations ouvertement racistes avait eu lieu, avec également le saccage d’une salle de prière et d’un kebab, dont nous avions parlé ici.

Comme nous l’avions déjà écrit, ces agressions ne sont pas une « exception corse » : le Comité contre l’Islamophobie en France a recensé 222 actes islamophobes depuis le 13 novembre dernier, qui ont eu lieu un peu partout : attaque d’une mosquée avec des grenades à plâtre au Mans, coups de feu contre une salle de prière dans l’Aude, à Port-la-Nouvelle,  bombe artisanale contre un restaurant proche d’une mosquée à Villefranche-sur-Saône…

Devant la relative indifférence que suscitent ces agressions, on se demande s’il faudra attendre qu’elles causent la mort d’une personne pour qu’elles entraînent un semblant de réaction. En attendant, à Ajaccio, si des agresseurs présumés des pompiers ont été arrêtés, ceux qui ont saccagé la salle de prière n’ont toujours pas été inquiétés…

La Horde

Laisser un commentaire »