Béziers : les ennemis de nos ennemis ne sont pas forcément nos amis…

3 février 2016 13 Imprimer ce billet Imprimer ce billet

En novembre dernier, nous avions relayé un article du site Vigilance Isère Antifascisme sur une double page du journal municipal de la ville de Béziers, qui mettaient en cause de façon outrancière des militants associatifs locaux, à base de calomnies et de photos truquées. Sans que cela ne remette en cause les méthodes scandaleuses de Ménard, il nous semble cependant nécessaire de faire le point sur le profil de certains opposants biterrois à la municipalité actuelle, en nous appuyant principalement sur le travail fait par le site des Debunkers (ils ont depuis supprimé l’article sans explication), sur lequel nous avons cependant quelques réserves de méthode. [Màj. 09/02/2016]

Garder les deux yeux ouverts est nécessaire, surtout en milieu hostile. Ainsi, dans le contexte particulier d’une municipalité gérée par l’extrême droite, il s’agit de serrer les rangs, et celles et ceux qui ont le courage de s’y opposer doivent rester soudéEs. Mais cela ne peut se faire en sacrifiant ses propres valeurs et ce à quoi ont est attaché, au nom de l’ennemi commun. C’est ce que les Debunkers analysent comme « un symptôme de ce qui peut se produire lorsque l’extrême droite est au pouvoir : le risque que tout le reste du champ politique en soit négativement affecté parce qu’il doit faire face à une menace immédiate nécessitant une riposte à la hauteur, au risque de fermer les yeux sur certaines alliances suivant l’adage : l’ennemi de mon ennemi est mon ami« . Or, au vue de ce qui circule sur les réseaux sociaux, les prises de position de certains d’entre eux n’ont parfois pas grand-chose à envier à l’extrême droite qu’ils prétendent combattre.

Cela nous amène à notre principale réserve quant à la méthode employée par les Debunkers. Comme ils le reconnaissent eux-mêmes, « ce que nous dénonçons ici est ce que l’on nomme la « cyber lutte » de ces personnes, nous n’avons pas d’autres infos malheureusement sur ce qu’il se passe réellement là bas« . Or il est possible, sur les réseaux sociaux, que les personnes mises en cause aient relayé un peu trop vite telle ou telle information sans en vérifier la source, et que leurs « accusateurs » voient des connexions ou des sympathies là où il n’y en a pas, à la faveur d’un like un peu trop vite accordé.

Il n’empêche, pour au moins deux des personnes concernées, il y a des limites à la maladresse (même si les différents exemples donnés par les Debunkers montrent surtout une grande confusion idéologique et un usage compulsif du like), et le bénéfice du doute ne peut pas être accordé quand l’erreur se répète…

Mehdi Roland

Joe le Corbeau, La Dissidence française, Reopen911… Y a du beau monde sur le FB de Mehdi Roland ! (Source : Les Debunkers)

Ainsi, Mehdi Roland (dont nous avons publié le droit de réponse dans les commentaires), président de l’association socio-culturelle « Esprit libre » et porte parole du CCIF local (le Collectif contre l’islamophobie en France), n’a pas hésité en 2013 et 2014 (il semble faire attention depuis) à relayer plusieurs articles directement issus de la « fachosphère » : Farida Belghoul, Joe le Corbeau (le dessinateur antisémite d’Égalité & Réconciliation), ou encore la Dissidence française de Vincent Vauclin étaient ainsi relayés…

Omar Kathiri

Alain Soral, Laurent Louis; le Parti antisioniste sur le FB de Omar Kathiri (Source : Les Debunkers)

Sur la page Facebook d’Omar Kathiri, qui participe aussi aux activités d’Esprit libre, c’est encore pire : on a droit à la totale (mais là encore les exemples ont plus d’un an). Surtout des amis (ou anciens amis) d’Alain Soral, comme Laurent Louis, Jacob Cohen ou le Parti antisioniste de Yahia Gouasmi, ou encore des sites dénonçant le « racisme anti-blanc »…

L’article des Debunkers mentionne également le cas de Linda Mendy Hamdani, militante de la campagne BDS[1] sur Béziers, sans préciser malheureusement que le comité de Béziers vient justement d’être exclu de la campagne BDS France, en raison d’une photo postée sur leur Facebook montrant des militants faisant une quenelle pendant une action BDS. Une omission dommageable à la campagne BDS qui est aujourd’hui attaquée (en particulier par le Crif et Manuel Valls), accusée d’antisémitisme, alors même que ses animateurs font justement le maximum pour être totalement irréprochables sur la question.

Il nous a semblé nécessaire de partager ces informations, mêmes anciennes, puisque nous avions relayé il y a quelques mois un article prenant la défense de ces individus. Elle ne remettent pas en cause les actions de résistance menées par de nombreux Biterrois face aux mesures et déclarations racistes du maire de leur ville. Mais face à l’autoritarisme et l’islamophobie délirante d’un Robert Ménard, aucun compromis, quelqu’il soit, ne peut être toléré avec des positions réactionnaires aux antipodes de la lutte antifasciste, ou avec des propos antisémites, car comme l’a écrit Ilan Halévi, islamophobie et antisémitisme ne sont pas frères ennemis, mais frères jumeaux, et toute lutte antiraciste conséquente doit être aussi intransigeante avec l’une qu’avec l’autre.

La Horde

  1. La campagne BDS (Boycott Désinvestissement Sanctions) a été lancée en 2005 pour lutter contre l’État israélien et sa politique d’apartheid en demandant de boycotter les produits israéliens, et de pratiquer un boycott sportif, culturel et universitaire, et surtout de faire appliquer les sanctions qui auraient dû être appliquées depuis longtemps à l’encontre de l’État d’Israël. La campagne regroupe différentes organisations et d’associations nationales, ainsi que des comités BDS locaux de certaines associations de solidarité avec la Palestine. []

13 commentaires »

  1. mmmmm 28 février 2016 at 10:36 - Reply

    ùn merci de cette mise au point je réside à Béziers pour ma part j ai eu a subir des insultes (sale juive, tu en ai encore à l holocauste etc…….)de la part de jeunes participant a BDS 34 car j avais publié sur FB des articles de l assoc anarchistes contre le mur.
    J ai eu droit aussi a des coups de fils anonymes.dernierement j ai lu un article d Omar Khatiori je le nomme qui dénaturai totalement le texte de Wikipédia sur la religion juive sans vouloir en rien y comprendre. En argumentant que les juifs parlent D’israel alors qu’israel n existait ^pas sans comprendre que ce mot a plusieurs sens et tout dans le mêm style……….
    je suis athée et non baptisée et contre toutes les religions.
    je me suis faite agressée physiquement deux fois au motif que je serai juive…….ici dans cette ville ou la pluralité des individu(e)s est extraordinaire et pourrait être bienfaisante.

  2. Laurent, Grenoble 28 février 2016 at 09:03 - Reply

    1) Voici billet rédigé et publié par moi, le 27 février, sur ma page facebook perso.
    2 ) Ce billet est en intro d’un partage d’un message publié sur le facebook du « Comité BDS Béziers »,
    message en date du 23 janvier 2016, que vous trouverez en-dessous.
    3) Une personne, sérieuse, de BDS, m’ a confirmé que « BDS Béziers » n’est plus membre de la coordination BDS régionale et/ou nationale. Mais il en ignore les raisons.
    Laurent Grenoble a partagé la photo de Comité BDSFrance34 Beziers.

    Je connais un peu ces gens de Béziers, « des gens de quartier » dirais-je,et qui se sont retrouvés très très violemment attaqués par Ménard et son staff d’extrême-droite à la mairie, parce qu’ils se sont élevés et ont agi, de façon très concrète, contre sa politique de haine et de divisions des populations. (Voir article publié en octobre 2015 = http://www.isere-antifascisme.org/a-robert-menard-maire-ide…)

    Ces temps-ci, des antifascistes assurent les avoir « démasqués », veulent les dénoncer comme « fascistes » et « antisémites ». Paradoxalement, tout en dénonçant ces personnes, ces antifascistes-là reconnaissent « ne pas avoir d’infos malheureusement sur ce qu’il se passe réellement là bas » (çàd à Béziers). Il n’est pourtant vraiment pas difficile de trouver les infos …. Et dans le même temps, d’autres disent eux aussi les avoir « démasqués », mais à croire ceux-là, il s’agirait de « gros menteurs juifs-sionistes d’extrême-droite ».

    Tout cela est parfaitement absurde = il suffit de s’informer sur ce que font concrètement, et avec peu de moyens, et dans des circonstances vraiment difficiles, ces associations de Béziers, entre autres, « Esprit Libre » ou « Culture Solidaire ». Des actions qui sont à l’absolu opposé des idées d’extrêmes-droites et de toute forme de racisme. Et il n’est vraiment pas difficile de se renseigner sur la réalité de cette action.
    Il est vrai que moi aussi, je trouve que surtout par le passé, certaines de ces personnes de Béziers avaient une pensée un peu confuse, se sont laissées berner plusieurs fois par les techniques de propagande sur le web de l’extrême droite (du genre de celle d’Alain Soral et de celle provenant de son site Egalité et Réconciliation *** voir note plus bas ) : ils ne sont pas les seuls, car on sait bien que cette extrême-droite est devenue très habile pour brouiller les pistes et les repères,, pour intoxiquer, pour semer confusion, pour récupérer et ratisser large sur tous les sujets.
    Mais je fais la différence entre des partages sur facebook (et même des partages de partages de partages) irréfléchis, mal informés, et l’action réelle sur le terrain.
    Je fais aussi la différence entre des opinions anciennes, et les opinions actuelles, qui s’expriment aussi bien dans les propos que par l’action.
    Ainsi Mehdi Roland (une des personnes les plus attaquées par Ménard et Cie), qui reconnait avoir à une époque été séduit par des idées de droite (pas d’extrême droite !), et avoir beaucoup évolué. A lui aussi, ses propos et son action, (surtout depuis le printemps 2015, selon ma connaissance, càd. depuis l’époque des tentatives de Ménard pour instaurer du fichage ethnique dans les écoles) sont à l’opposé des idées fascistes et racistes, et modestement, au quotidien, s’efforcent de faire vivre les solidarités face à ceux qui veulent exclure et diviser.
    Les actions qui ont suivi, notamment quand Ménard tentait de monter tout le monde contre les réfugiés syriens, ont elles aussi bien montré toute la distance avec la démagogie de droite, et bien évidemment aussi, le rejet absolu de l’extrême-droite.

    *** Egalité et Réconcilation, le site d’Alain Soral, comme de très nombreux sites d’extrême-droites, (impossible de tous les citer ici, il y a par ex aussi « Agence Info Libre ») a pour tactique, pour tromper son monde, pour être mieux partagé, de mêler à quelques articles et liens où l’on peut facilement deviner l’inspiration fascisante , des articles plus anodins, repris d’autres sites et d’autres auteurs dans lesquels on peut avoir plus confiance. Moi même, il y a quelques années , j’avais eu le grand déplaisir de voir un de mes articles repris par Egalité et R, il s’agissait d’un article de soutien et d’explication sur Stéphane Hessel, qui s’en prenait à la politique du gouvernement israélien. J’ai évidemment exigé que E;et R. retire cet article, ils n’en ont eu rien à fiche, bien sûr….
    Photo de Comité BDSFrance34 Beziers.
    Comité BDSFrance34 Beziers
    23 janvier ·

    Les sites contenent des propos racistes sont nombreux sur la toile. En vus de propager leurs haine,ils dissimulent de plus en plus leurs propos dans des articles et photos racistes, antisemites, et islamophobes.
    Nous comdanons tout racisme et nous essayons de doubler de vigilence.
    Nous nous excusons aussi pour tout manquement qui a pu se faire.
    Pour ceux qui ont utilisé nos fautes pour se refaire une verginité , nous disons:
     » Les loups ne font pas peur aux lions » à Bon entendeurs.

  3. Laurent, Grenoble 23 février 2016 at 19:36 - Reply

    Réponse partielle à tout ceci (et sans doute provisoire) = L’article paru sur Vigilances Isere Antifascisme en octobre, -et qu’avait repris La Horde – en réponse aux attaques de Ménard, est de nouveau accessible ( c’était une histoire de facture impayée auprès de l’hébergeur…)

  4. MEHDI ROLAND 9 février 2016 at 00:22 - Reply

    Le problème de Debunker c’est que son travail n’est pas objectif du tout. L’article a d’ailleurs été supprimé. Sur 5 000 à peut-être même 10 000 posts on va en prendre 10 et tirer des conclusions pour en faire une généralité ou diaboliser.
    Facebook foisonne d’infos et de photos, bien que cela soit parfois la 1ere source d’info. Puis on nous promet un procès parce que une telle a dans sa vie traîner avec un tel qui lui-même a un lien avec un site qui partage des infos conspirationnistes ou d’extrême droite. Je ne doute pas que Debunker ou d’autres soient des pro des sites et des personnes à éviter mais pour le commun des connectés on a pas un BTS stratégie de la malveillance: « relayer plusieurs articles directement issus de la « fachosphère » ». Comment faire les liens des 10 000 posts? Alors on va nous faire la morale sur l’extrême droite, sur l’antisémitisme, l’homophobie, le conspirationnisme mais on oublie de citer la majorité des posts du compte de la personne qui prend le contre pied total de ce qu’on lui reproche.
    TEST: Alors au final, combien de posts du site La Dissidence sur mon compte? Sachant que le post a été repartagé et non pris du site. On se garde bien de vous le dire surtout que le post était une photo qui égratigne un gouvernement et c’était ça l’intention. Mais non, on dira que votre intention est perverse et on tranchera pour vous! Je ne connaissais pas le site, son nom, de qui ça vient pardon de vous le dire. Mais dites moi avec franchise combien de post au total sur un Soral ou un Dieudonné si vous êtes véridiques? On ne vous montrera pas le post où l’on se réjoui de la condamnation de Dieudonné. Non pas vendeur. Pas de quenelle non plus à se mettre sous la dent. On va s’étonner d’une polémique alors que le niveau scolaire de nos enfants semble prioritaire mais non vous devenez antisémite car c’est Joe le corbeau. On ne sait pas qui c’est, mais d’autres vous le diront! Vous soutenez les familles des victimes qui s’insurgent contre la version officielle du 11 septembre 2001 mais vous deviendrez conspirationniste car la vidéo d’illustration est de je sais pas qui. Un partage ne signifie pas forcément adhésion ou adhésion de tout un contenu. Bref, on peut s’amuser à ce jeu.
    Pour finir concernant les JRE cela a été un dialogue bénéfique avec les enseignants qui nous ont expliqués comment ils mettaient en oeuvre la nouvelle pédagogie. En dialoguant, tout était clair et les parents sont partis rassurés. Une page était tourné… mais pas pour les charognards qui continuent à conjecturer. Alors on efface tout? Non. Nous sommes des humains, nous nous trompons, nous apprenons, nous nous relevons, nous transmettons…
    Pour finir, je vois sur votre page la « cartographie de l’extreme droite ». Carte que j’ai partagé un jour sur Facebook, sans passer par le site…
    Pour certains, nous vivons dans un système binaire… Soit vous êtes bons (ami) ou soit vous êtes mauvais (ennemi). Cette analyse vient de gens parfaits…
    Cordialement

    • La Horde 9 février 2016 at 09:12 - Reply

      Ton commentaire illustre parfaitement ce que nous évoquons dans l’article, et qui nous semble dangereux. De ton propre aveu, tu fais suivre n’importe quoi de n’importe qui, sans t’interroger sur la source de l’information que tu relaies, sans savoir quelle parole tu légitimes ainsi : mais quel est l’intérêt et le sens de cet circulation compulsive et irréfléchie de l’information ? Quel propos, quelles idées entends-tu ainsi diffusés ? Tu sembles n’en avoir aucune idée. En même temps, nous avons bien du mal à croire à ta naïveté quand tu évoques les JRE, car la campagne a toujours été explicitement réactionnaire et antiféministe. Enfin, nous ne sommes pas manichéens, comme tu le prétends, classant les gens entre « bons » et « mauvais » : en revanche, en ces temps de grande confusion idéologique, on veut savoir à côté de qui on se bat, et jamais nous ne nous accommoderons de la moindre ambiguïté.

  5. Pierre 5 février 2016 at 12:42 - Reply

    Je réponds par rapport au tweet qui apparaît en réponse à Enrico Macias (que je n’apprécie pas du tout…) Personnellement, je préférerais être féministe, homo, athée, communiste ou anar en Israël que dans un pays musulman. Dans tous, même en Tunisie ou au Maroc qui sont les plus ouverts pour les moeurs, il y a des problèmes pour celles et ceux que je viens de citer. On peut aussi être antisioniste en Israël sans risquer sa vie. De toutes façons TOUS les nationalismes sont nuisibles, qu’ils soient juif (sioniste), palestinien, arabe, turc, français ou autre. Pour le Moyen-Orient, Abdullah Öcalan, le dirigeant emprisonné des Kurdes de Turquie, et Murray Bookchin, anarchiste juif américain ont conçu le confédéralisme démocratique qui dépasse les nationalismes et conflits culto/culturels et pourra apporter la paix dans la région ; et au-delà.

  6. Luis 4 février 2016 at 14:49 - Reply

    Il me semble qu’on ne trouve aucune trace sur le web de la dite exclusion. Cette absence de publicité (de « transparence » pour parler avec les mots de l’époque) peut certes être comprise comme légitime (il s’agit sans doute de ne pas faire de vague relativement aux attaques) sauf qu’en réalité, l’effet s’avère au final absolument contre-productif.

    • La Horde 4 février 2016 at 15:47 - Reply

      C’est ton point de vue, on ne le partage pas : les responsables de BDS font ce qu’ils et elles ont à faire, sur leur site les choses sont claires (cf. carte des comités).

      • Luis 5 février 2016 at 11:02 - Reply

        Ah. Disons que si c’est clair, j’ai du très mal m’y prendre pour trouver l’info. D’ailleurs si vous aviez le lien vers la fameuse carte, ce serait génial. Parce que là, je vous avoue que je peine un peu.

        • La Horde 5 février 2016 at 12:42 - Reply

          C’est sur la page d’accueil de BDS France, en bas à gauche… Pas très difficile à trouver, tu avoueras !
          http://www.bdsfrance.org

          • Luis 5 février 2016 at 13:44 -

            Merci

  7. leduk 4 février 2016 at 10:48 - Reply

    Nb: le numéro de l’association Esprit Libre de Mr Roland est le même que le numéro du contact des JRE locales.
    Quant au bds exclu, je ferai remonter l’info pour mettre à jour l’article original. Cependant, les manifestations douteuses de certains membres de bds (et pas qu’à béziers ni qu’en france) restent légion. (dernier exemple en date avec le reggaeman juif-américain dans le festival reggae espagnol)

    • leduk 4 février 2016 at 10:49 - Reply

      Nb: l’article a été rédigé sur plusieurs mois, débuté en septembre dernier, d’où le fait que nous ayions pu manquer l’exclusion du comité bds local.

Laisser un commentaire »