Calais : police et extrême droite main dans la mains (vidéo)

20 janvier 2016 0 Imprimer ce billet Imprimer ce billet

Lu sur Passeurs d’hospitalité :

« Reculez derrière les CRS » entend-on à 1’27 de cette vidéo mise en ligne par Calais Migrant Solidarity :

C’est une combinaison de deux vidéos, l’une publiée par les « Calaisiens en colère », qui montre les militants d’extrême-droite de dos, l’autre par une personne de Calais Migrant Solidarity, qui les montre de face, juste devant les gyrophares d’un fourgon de police. Les militants d’extrême-droite jettent des pierres, les policiers des grenades lacrymogènes, sur les mêmes cibles humaines, des exilé-e-s qui tentent de quitter le bidonville.

Cette vidéo fait penser à des scènes qui ont eu lieu en Grèce, quand le parti néo-nazi Aube dorée prospérait et que ses militant-e-s faisaient le coup de poing au côté des forces de police contre certaines « cibles », comme les immigré-e-s, les squats et les militant-e-s de gauche. Au fil du temps, l’Aube dorée avait infiltré la hiérarchie policière. Si nous n’en sommes pas encore là, l’exemple est à méditer.

Dans un post, un des dirigeants du groupe explique leur action : « nous dispersons les groupe de migrants qui pourrait nuire aux habitants ou se regrouper sur l’autoroute (sic) » : dans la vidéo ci-dessus, la dispersion se fait par caillassage, dans deux autres vidéos déjà publiées, il s’agit de menaces avec arme (ici et ).

calaisiens-apportent-chocolat-au-crsLe côte-à-côte quotidien s’accompagne d’une certaine fraternisation. sur la page facebook des Calaisiens en colère, des personnes se présentant comme des CRS remercient le groupe d’extrême-droite pour les cadeaux qu’il leur a offerts à l’occasion de Noël, tandis que l’administrateur du groupe répond modestement que c’est tout naturel.

Un sondage fait à la veille des élections régionales montrait une forte augmentation des intentions de vote pour le Front National chez les policiers et les militaires. Normalement, la manière dont votent des fonctionnaires ou des militaires ne devrait pas influencer leur attitude dans le cadre du service. Mais une situation de violence et d’impunité comme celle de Calais est propice à tous les dérapages.

Laisser un commentaire »