Indre-et-Loire : Régionales 2015, 2ème tour : résultats FN

18 janvier 2016 0 Imprimer ce billet Imprimer ce billet

CATlogoUn mois après les élections régionales, nous vous proposons un retour sur les résultats du département de l’Indre-et-Loire, détaillés dans article du Collectif Antifasciste Tourangeau

Avec une hausse de 10,5 points, la participation fait mécaniquement baisser le Front National (-0.60 point) mais bien plus faiblement qu’attendu compte tenu des reports de voix, notamment de DLF. Ainsi le FN obtient même quasiment 9500 voix de plus (+15,35%) qu’au premier tour soit justement presque le score de DLF et passe en 3ème position, loin derrière le PS et LR.

Si le vote blanc se maintient en nombre de votant-es, le vote nul progresse au point de dépasser le vote blanc, le tout représente environ 11300 électrices et électeurs contre 9.000 au premier tour.

Tours à 7669 votes (+ 1200 voix) comme Saint-Pierre-des-Corps avec 1160 votes (+ 155 votes) est dans la tendance du département tandis qu’à Joué-Lès-Tours, la progression du FN est moindre à 2970 votes (+ 300 voix) tout comme à Chambray-Lès-Tours avec 940 votes (+ 135 voix) ce qui lui permet néanmoins de se maintenir au dessus des 20% de suffrages exprimés. Si à Chinon la progression est supérieure à la moyenne départementale avec 778 votes (+ 125 voix), à Loches la progression est faible avec 607 votes (+ 45 voix) alors même que l’augmentation de la participation est plus faible que la moyenne départementale. A Château-Renault, le FN progresse nettement : déjà en tête au premier tour, il reste en tête au second avec 677 votes (+ 140 voix) devant la liste Union de la gauche avec 642 voix (score qui a plus que doublé entre premier et deuxième tour). A Langeais avec une participation supérieure à la moyenne et une hausse de participation de 10 points à 63%, le FN est à la peine avec 468 votes (+ 34 voix) ne dépassant pas la barre espérée des 30%.

Les 4 élu-es FN du département sont Daniel Fraczak, Véronique Péan, Stanislas de la Ruffie et Hélène-Marie O’Connell.

Laisser un commentaire »