Mobilisations Antifascistes dans le Nord-Pas de Calais

9 décembre 2015 0 Imprimer ce billet Imprimer ce billet

L’Action Antifasciste NP2C appelle a des mobilisations ces prochains jours à Boulogne-sur-Mer, Loos-en-Gohelle et Lille. Nous publions le texte qu’ils ont sorti sur leur page facebook suite aux élections.

Samedi à 15h00, place de la République à Lille. Parallèlement, un autre rendez-vous aura lieu à Loos-en-Gohelle sur le Terril 11/19, Samedi à 10h00. Jeudi, un rassemblement aura aussi lieu à Boulogne-sur-mer à 14h00 sur la place Dalton.

Depuis trop longtemps, les socialistes au gouvernement ne cessent de faire le jeu de la droite et de l’extrême droite. De la loi Macron, aux lois sur le renseignement en passant sur l’Etat d’exception voté ces derniers jours, le PS a tué dans l’oeuf le peu d’espoir investi par certains électeurs dans le scrutin de 2012. Si Lepen passe au second tour des régionales, c’est grâce au PS et à sa politique désastreuse. Le PS comme le FN sont les deux facettes d’une même pièce, les Républicains scellant cette union. Faire le jeu du FN, c’est stigmatiser les migrants. C’est aussi traiter comme de vulgaires voyous les salariés d’Air France, et d’autres, qui ont eu le tort de ne pas accepter de se faire virer comme des merdes. Faire le jeu du FN, c’est voter l’Etat d’exception et le prolonger. C’est reprendre la vulgate frontiste au parlement en proposant de destituer de leur nationalité les « terroristes ». Bas les masques, le PS montrait dès lors sa véritable nature raciste. Pour Hollande et sa clique, un arabe reste un arabe. Les flics de Mitterrand tuaient il y a une trentaine d’années Malik Oussekine. Aujourd’hui ce sont les mêmes flics à la solde du même pouvoir, qui répriment à tout va. Ils ratonnent dans les quartiers comme ils tuaient en Algérie, la puissance des coups étant proportionnelle au contraste de la couleur de peau. Ils tabassent aussi les manifestants de gauche qui ont le malheur de défiler pacifiquement contre cette mascarade qu’est la COP21. Tout cela au nom de la sacrosainte République et de la soit disant « sécurité ».

lensCar c’est souvent de « sécurité » dont on parle lorsqu’il s’agit de justifier les mesures sécuritaires, l’Etat d’exception en tête. La « sécurité » de qui ou de quoi ? Interdire de manifester ça n’a jamais limité les volontés d’un kamikaze. Lorsque l’on observe la récurrence des tensions sociales et l’appel du pied fait par les grands patrons, on distingue la nature de cet Etat d’exception : la terreur bourgeoise. Il faut prévenir toute velléité contestataire, il faut préserver les intérêts des copains, Gattaz et consort. Parallèlement, il faut attiser la haine de l’autre en présentant le musulman comme une menace. De la sorte, le ras-le-bol social se mute en racisme primaire, sa plus fidèle incarnation étant le Front National.

Toute la soupe de la droite, du PS au Front National, est un pare-feu permettant au système de préserver ses intérêts. Estimer que le migrant, le musulman et j’en passe, sont à l’origine de tous nos problèmes c’est oublier tout le ramassis de rats qui plombe notre existence en s’accaparant toute notre vie. Ces vermines ont un nom et se réunissent dans une organisation : le Medef. Ils usent de tous les moyens pour se préserver de notre colère. Tout est bon pour préserver leur « sécurité », sortir de la légalité n’est pas un problème.

np2c logoRappelez vous que voter pour ce pantin à la caboche vide qu’est Xavier Bertrand, c’est aussi voter pour un homophobe qui parade dans les meetings de la Manif pour Tous. C’est voter pour un homme ayant largement contribué, sous le mandat Sarkozy, à diffuser la rhétorique raciste et islamophobe en France. C’est, à coup sûr, permettre aux idées du FN de s’exprimer. La contrefaçon imitant si bien l’original, il est difficile de faire la différence. En réponse à cette mascarade électorale nous répondrons dans la rue en bravant leurs mesures sécuritaires. Notre antifascisme ne sera jamais celui des urnes. Notre antifascisme est celui de la rue, de la politique au quotidien. Qu’importe le guignol qui gagnera, pourvu que la sédition y soit. Notre radicalité mêlée au nombre doit tous les faire tomber.

Un appel à manifester ce samedi a déjà été lancé par de nombreuses personnes, notamment des lycéens, dans la métropole. Ces derniers n’ont pour la plupart pas la possibilité de s’exprimer dans les urnes. C’est donc tout naturel qu’ils s’approprient la rue et évidemment nous serons à leurs côtés Samedi à 15h00, place de la République à Lille. Parallèlement, un autre rendez-vous aura lieu à Loos-en-Gohelle sur le Terril 11/19, Samedi à 10h00. Jeudi, un rassemblement aura aussi lieu à Boulogne-sur-mer à 14h00 sur la place Dalton.

Laisser un commentaire »