Lyon, l’Action Française essaie d’apparaître à un rassemblement de soutien aux migrant.e.s

5 décembre 2015 1 Imprimer ce billet Imprimer ce billet

Lu sur le site Rebellyon.info

Un rassemblement de soutien à tou.te.s les migrant.e.s et réfugié.e.s déterminé face à la préfecture et l’Action Française

Après une première interdiction de rassemblement le 21 novembre ordonnée par le préfet Delpuech sous le prétexte fallacieux de « potentiel risque d’agression par l’extrême droite » puis l’interdiction par deux fois d’une manifestation de soutien au peuple palestinien comme d’une marche contre la COP21, l’espoir de pouvoir enfin s’exprimer dans la rue devenait de plus en plus mince

Le rassemblement de ce jeudi en soutien à tou.te.s les réfugié.e.s et migrant.e.s a lui aussi bien failli être interdit, le préfet ayant exigé qu’aucun rassemblement ne puisse se faire devant des bâtiments publics. Pourtant ce sont ces mêmes endroits qui sont truffés de caméras et déjà ultra sécurisés !

Il ne s’agit en réalité que d’un prétexte fallacieux utilisé pour museler toute tentative d’expression politique et maintenir la population dans un état de peur pour influer sur les prochaines élections !!

Après d’ultimes tractations, le rassemblement sera tout de même autorisé, mais déplacé place Bellecour quadrillée par les flics.

Malgré cette pression et ce changement de lieu, le rassemblement fut tout de même un succès avec près de 300 personnes au rendez-vous !

JPEG - 312 ko

Certes, certain.e.s diront que 300 personnes sur une métropole de 1,5 million d’habitant.e.s, cela ne représente pas grand-chose. Mais, la pression de plus en plus forte exercée par la police depuis le début de l’état d’urgence sur les personnes qui n’arboreraient pas le bon faciès ou la tenue correcte exigée ne facilite pas vraiment la mobilisation des premiers concernés. »

La suite ici

Un commentaire »

  1. Cerisier 7 décembre 2015 at 09:27 - Reply

    Bien joué les Lyonnais ! No Pasaran !

    Par contre, vous avez vu l’AF à Tolbiac ? C’était impressionnant…
    En plus des anciens du GUD sont maintenant à l’AF.

    A Aix aussi ils tiennent la rue.

    A quand un réveil antifasciste dans ces zones-là ?

Laisser un commentaire »