C’est la LDJ qui voulait attaquer des Juifs ce soir-là, pas le CICP

6 novembre 2015 2 Imprimer ce billet Imprimer ce billet

Le Centre Internationale de Culture Populaire (CICP) accueille depuis bientôt 40 ans de nombreuses associations de solidarité internationale et de lutte contre les discriminations. Mardi 2 novembre, il accueillait la réunion de présentation d’un nouveau groupe, Juives et Juifs révolutionnaires, qui s’est constitué « parce que l’alternative à l’antisémitisme, c’est pour nous la lutte contre le racisme sous toutes ses formes, la lutte des classes et le combat pour la révolution sociale associée à l’autodéfense juive. » Cette réunion avait été menacée sur les réseaux sociaux par des individus se réclamant de la Ligue de Défense Juive (LDJ), un groupe d’extrême droite.

Juives et Juifs révolutionnairesLe soir même, quelques individus casqués ont effectivement tenté de perturber la réunion en s’approchant du CICP, en ont finalement été dissuadés, et sont allés se réfugier dans un des bars à sushis du boulevard Voltaire. Au lieu de condamner ces pressions sur un groupe militant juif, le Bureau National de Vigilance Contre l’Antisémitisme a publié un communiqué le lendemain dans lequel il inverse les rôles de façon assez ahurissante, en faisant des agresseurs les victimes d’insultes antisémites de la part d’individus « suspectés d’appartenir à une organisation propalestinienne du 21 rue Voltaire« . Le BNVCA a tellement mis de soin à vérifier ses informations qu’il désigne Juives et Juifs Révolutionnaires comme « une organisation propalestinienne, pseudo-juive, d’extrême gauche, se faisant appeler Ligue révolutionnaire juive » : le communiqué a été repris sans surprise par Europe-Israël News sous le titre « Attaque antisémite d’extrême gauche contre un restaurant casher au cri de Mort aux Juifs ! », et même par Actualité-Juive, sans aucune précaution. Le CICP a réagi contre ces accusations non seulement infondées, mais insultantes à l’égard de ce lieu et de l’organisation juive qu’il a accueilli ce soir-là :

CICPLe CICP réaffirme son attachement à lutter contre l’antisémitisme et tout autre forme de racisme. Le Centre International de Culture Populaire (CICP) est une maison d’associations de solidarité internationale qui depuis sa création en 1976 a toujours gardé le même objectif : favoriser l’expression du mouvement social et être un lieu ressource pour ceux qui consacrent leurs activités à la défense des droits et des libertés.

Parmi les 80 associations membres du CICP certaines sont régulièrement menacées pour les idées qu’elles défendent. Notre maison est profondément attachée à ce qui fait son objet même : mettre des moyens humains, logistiques et matériels à disposition des associations de solidarité dont le but est de soutenir et de promouvoir la défense des droits et des libertés, dont celui de se réunir pour défendre ses idées.

Cette fois-ci c’est le CICP qui est attaqué. C’est pourquoi nous réaffirmons avec force notre attachement à lutter contre l’antisémitisme et toute autre forme de racisme. Nous réfutons l’accusation d’attiser l’antisémitisme et d’accueillir « des réunions de nature à engendre des actions anti-juives » comme cela a été écrit à la suite de réunions qui se sont tenues dans le centre.

La Horde

2 commentaires »

  1. Okapy 20 novembre 2015 at 00:07 - Reply

    Par rapport à d’autres interventions que j’ai pu faire sur ce site, ce groupe synthétise dans l’ensemble mes positions politiques sur les questions de sionisme, et d’antisémitisme. Ils/elles prouvent simplement que c’est possible de dénoncer et combattre les deux simultanément sans tomber dans des travers chelous. Et voilà ce qui est insupportable pour les fachos de la LDJ et consors d’une part, et les antisémites de tous bords d’autre part. Merci de relayer leurs textes.

  2. Gwern 16 novembre 2015 at 11:00 - Reply

    Damned des « juifs » révolutionnaires donc anti-sionistes ! Insupportable pour certain(e)s !

Laisser un commentaire »