Albert (Somme) : le Parti de la France essaie de se montrer

27 octobre 2015 2 Imprimer ce billet Imprimer ce billet

Inspiré du collectif ‘Sauvons Calais‘, un collectif ‘Sauvons Albert’ a été formé par les militants du Parti de la France (PdF), qui ont tenté d’attirer de nouveaux partisans en annonçant la prétendue arrivée de centaines de réfugiés dans cette petite ville de la Somme.

80 « opposants à l’accueil des migrants » se sont difficilement mobilisés pour participer à un rassemblement à l’appel du Parti de la France (PdF) à Albert, le 10 octobre. Cette ville d’environ 10000 habitants est pratiquement située au centre de la nouvelle région Nord-Pas de Calais-Picardie, proche d’Amiens et à quelques kilomètres du Pas de Calais. C’est tout le PdF de la région qui s’est rassemblé derrière Thomas Joly, en faisant croire que 500 réfugiés allaient arriver dans cette ville, alors qu’il est question d’accueillir seulement quelques familles.

J-B Dumenil PdF avec sweet

2ème en partant de la droite Jean Baptiste Dumenil du PdF de la Somme au rassemblement à Albert

J-B Dumenil PdF 2

Le même J-B Dumenil sur son Facebook

 

 

 

 

 

 

 

Le PdF en Nord Pas de Calais Picardie

Le Parti de la France, fondé en 2009 par Carl Lang (ancien délégué général du FN), tente de se positionner comme le parti nationaliste pouvant regrouper les anciens du FN et les nazi-skins en manque de famille politique. Il est dirigé dans la nouvelle région par Thomas Joly, le secrétaire général du PdF, un ancien membre du comité central du FN, ex-secrétaire régional du FNJ pour la Picardie, et ancien conseiller régional.

Rassemblement d’Albert

Thomas Joly était donc venu faire son petit discours habituel, alors que ses petites mains avaient tracté et collé quelques affiches dans la ville et les villages alentours sous la conduite de Julien Lévêque, sensé représenter les riverains. Pour grossir un peu ce rassemblement, les membres du SEP (Service Encadrement Protection), dont Julien Lévêque fait parti, avaient fait le déplacement. Le SEP est un peu le service d’accueil du PdF, et ce sont les mêmes personnes qui participent aux rassemblements de ‘Sauvons Calais’. A leur tête, on retrouve Brice Einherjar et Seb van Westhoek, sur lequel l’Action Antifasciste NP2C avait publié un article, tous deux originaires du Nord.

PdF Albert

Le SEP à Albert, au premier rang Brice Einherjar, Thomas Joly, Seb van Westhoek et Julien Lévêque

brice einherjar PdF Nord

Brice Einherjar

 

 

 

 

 

 

 

Finalement, Thomas Joly, Julien Lévêque et Sabrina Le Coronc, tous les 3 membres du PdF, auront fait leur discours devant un public clairsemé, voire absent. Kevin Rêche de ‘Sauvons Calais’ est aussi passé dire un petit bonjour sur Albert, une fois le rassemblement terminé. Et la bande à Thomas Joly, qui souhaitait encore montrer sa présence à Calais ce week-end, a finalement abandonné pour cette fois.

La Horde

2 commentaires »

  1. AmiensGuignolBand 1 novembre 2015 at 19:49 - Reply

    J’étais sur place pour voir l’ampleur du bousin. En réalité, les bones (je dis bien bones car les fafs casuals étaient très peu présents) étaient une petite cinquantaine grand maximum. Je n’ai pas vu la bande à Werner ou alors je les ai loupés. Beaucoup de bas du front et de basses du front. Les albertins en n’avaient rien à cirer, à l’image du club cycliste rassemblé à côté. Je pense qu Joly à choisi Albert comme base pour cela. Ce n’est pas Amiens et peu de bobos cultureux feront le déplacement. Je me suis d’ailleurs pris le chou avec les trotskolibertaires sur ce point mais je ne rentre pas dans le détail. A part ça, collage très régulier du PdF sur Albert. Seul le PCF tient la corde, ouf !

Laisser un commentaire »