Angers : l’Etincelle, cible de l’extrême-droite

18 juillet 2015 1 Imprimer ce billet Imprimer ce billet

Angers_etincelleDans la nuit du 10 au 11 juillet, entre 23h30 et 1h les fascistes[1] et autres militants d’extrême-droite ont une nouvelle fois frappé dans la rue Maillé[2]. Rappelons que cette rue atypique à Angers accueille depuis 1997 l’Étincelle, lieu militant et associatif autogéré, le squat le Sl[ï]p depuis 2008 et le 21 (librairie alternative et militante les Nuits Bleues et atelier de réparation de vélo La Tête dans le Guidon) depuis 2009.

C’est bien parce que nous sommes des militant-e-s antifascistes et pour l’émancipation sociale que nous avons été une nouvelle fois la cible de ces tags d’extrême-droite (croix celtiques, « anti-antifa », « goodnight left side ».

Mais l’agression de ces fachos ne s’arrête pas là. Nos voisin-e-s, les restos du cœur, ont une nouvelle fois été vandalisé-e-s avec une croix celtique taguée sur leur portail. Preuve, s’il en fallait, que ceux qui se présentent comme des représentants des classes populaires ne sont en réalité que des bourgeois qui ne prônent que la xénophobie et la haine de tout ce qui n’est pas friqué, blanc et catholique. Une chose est sûre, nous ne courberons pas l’échine devant ces crapules d’extrême-droite.

Lire la suite sur le site de l’Etincelle

  1. En se définissant « anti-antifa » ils assument de manière décomplexée leur fascisme. Un autre de leur slogan est « Pasaran quand même »… []
  2. Pour souvenir il y a déjà deux ans, dans la continuité des mobilisations réactionnaires de la Manif pour Tous, L’Étincelle, le Sl[ï]p, le 21 et les Restos du cœur avaient déjà été tagués. []

Un commentaire »

  1. souavin 31 août 2015 at 16:16 - Reply

    j’apprécie votre remarque en quoi « les rois du tag »version gudarde n’ont que mépris pour les classes populaires,y compris les précaires et exclus de « souche »,car c’est l’exacte réalité…

Laisser un commentaire »