Menaces racistes dans une école corse : actes spontanés ou organisés ?

18 juin 2015 18 Imprimer ce billet Imprimer ce billet

Corse_racisteMise à jour le 18 juin 2015 à 18h :

À Prunelli-di-Fiumorbu, en Haute-Corse, c’est bientôt la kermesse de fin d’année à l’école primaire : dans ce cadres, deux institutrices ont proposé à leur élèves de CE2 et CM1 de reprendre la célèbre chanson de John Lennon, Imagine, mais en plusieurs langues, parlées par les élèves ou étudiées en classe : un couplet en français, un autre en corse, un autre en anglais, un autre encore en espagnol et enfin un dernier en arabe. Mais une dizaine de parents se sont concertés pour refuser que leur progéniture apprenne ce dernier couplet, allant jusqu’à menacer de ne plus envoyer leurs enfants à l’école, et, plus grave encore, de siffler le couplet en arabe pendant la fête ! Leur motivation ? Le refus de « l’islamisation », amalgamant au passage langue et religion, comme c’est désormais l’habitude dans les propos racistes (qu’il semble loin le temps où c’est le couplet en français qui aurait été boycotté…). Alors que les enseignantes avaient proposé une « dispense » pour les enfants de ces parents racistes (ce qui est en soi problématique) ces mêmes parents ont maintenu leurs menaces sur la kermesse, prévue le 26 juin prochain. Hier, mercredi 16 juin, une inscription raciste en corse (arabi fora, « les arabes dehors », avec un petit cercueil dessiné) a été tracé en grosses lettres devant l’école…

Il faut souligner la région de Prunelli-di-Fium’orbu est une région où est concentrée une grande partie de la communauté pied-noir. Ces rapatriés après la guerre d’Algérie expriment, depuis de nombreuses années dans cette micro-région, un sentiment raciste à l’encontre de la communauté maghrébine de l’île, notamment autour de la ville de Ghisunaccia. À noter également, pour terminer la tableau, que la fondatrice Front National de la Jeunesse (FNJ) en Corse, Estelle Massoni a été candidate aux cantonales de 2011 à Prunelli.

S’agit-il d’une initiative isolée et spontanée, ou bien d’un coup prémédité et organisé[1]  ? Difficile de le dire à l’heure actuelle. La question peut cependant légitimement se poser quand on connait qui dirige l’Association des Parents Corses (APC), une association de parents d’élèves majoritaire sur l’île, présidée par Denis Luciani, professeur à l’université de Corte et membre de Femu a Corsica, mais aussi proche du cercle Petru Rocca, qui avait organisé en 2013 un débat sur « La Corse et l’Islam » dans le cadre d’une journée sur l’avenir de la Corse… Le bonhomme est également un farouche défenseur du droit du sang, définissant la communauté corse comme « une communauté charnelle ayant une terre, une langue, une culture, son atavisme propre. » Dans ces circonstances, on ne serait pas étonné qu’il s’agisse d’une campagne raciste organisée, et non pas une réaction « épidermique » de parents isolés, comme les faits sont présentés jusqu’à présent. Mais aucun élément pour l’instant n’implique l’APC dans cette affaire.
imageLe prisonnier politique, Nicolas Battini,jeune indépendantiste, membre de Ghjuventù Indipendentista (GI), actuellement incarcéré depuis fin 2013, détenu à Bois d’Arcy, en attente de jugement, a écris un message en langue corse de sa cellule pour condamner cet acte raciste et apporter son soutien inconditionnel aux enseignantes de Prunelli-di-Fium’orbu. Il finit son message par I Fascisti Fora! (les fascistes dehors!).

La Horde

  1. On a reçu le message suivant sur FB (extrait) : « Je peux vous dire que rien n’était organisé,connaissant moi même un des parents qui c’est opposé et qui n’a rien a voir avec une quelconque organisation politique.Il est vrai que pour chaque personne la chose peu différer et que le racisme est bien évidemment présent mais pas pour tous. Nous sommes confrontés parfois à des choses où ont a du mal à trouvé une opinion juste.Quand  on peu voir que dans la commune voisine la communauté arabe à refusé que leurs enfants apprennent le Corse mais cela n’explique pas cela. Je tiens à préciser que je ne soutient en aucun ces actes racistes je tenais seulement à vous faire part de ces informations qui ne changent que peu de choses face à la réalité des actes. » []

18 commentaires »

  1. Jacky 15 décembre 2015 at 15:03 - Reply

    Le communiqué de Niculaiu Battini, qui espérons-le fera fermer quelques unes des gueules jacobinardes ci-dessus : http://ekladata.com/2W6_MbZg_tb4aU0JRDuDzb_6-5U.png

    • passant 10 janvier 2016 at 20:44 - Reply

      On ne voit pas en quoi ce très court communiqué plutôt basique pourrait faire « fermer la gueule » à qui que ce soit.
      Cela ne répond à rien du tout évidemment mais c’est habituel chez les identitaires corses: ils traitent les autres de jacobins (en général il y a « français » ou « gaulois » mais ça fait xénophobe, ce qui ne les arrête pas en général) afin de leur « fermer leur gueule » en attendant qu’ils soient tutti fora.
      C’est plutôt limité et il en faut de beaucoup pour faire croire que ces identitaires seraient antifascistes: ça prouverait même le contraire.

      Surtout quand ils racontent des gros bobards comme  » on peu voir que dans la commune voisine la communauté arabe à refusé que leurs enfants apprennent le Corse »
      Pourquoi c ‘est un gros bobard? Parce que c’est impossible, vu que l’aprentissage de la langue corse est facultatif.
      La « communauté arabe » (sic) n’a donc pas pu refuser de faire quelque chose de facultatif.
      Il est par contre possible que certains aient cherché à leur faire croire que c’est obligatoire.
      Dernier point: il n’y a pas plus récent comme affiche anti raciste? Celle là a au moins 30 ans parait il…Il n’y a rien eu de nouveau depuis?

  2. ucorsu 7 juillet 2015 at 11:25 - Reply

    Estelle Massoni n’est plus au Front national depuis plus d’un an et a rejoins la lutte nationaliste corse… Elle n’est pas non plus orginaire du Fiumorbu mais de Corse du sud, Marignana Sagone Vico.

    • La Horde 7 juillet 2015 at 12:10 - Reply

      Merci pour ces précisions : Estelle Massoni, qui a fondé le FNJ Corse en 2010, est bien originaire de Sagone; en revanche, elle était candidate aux cantonales de 2011 à Prunelli, et aux législatives de 2012 dans la 2ème circonscription de Haute-Corse.

      • ucorsu 7 juillet 2015 at 12:30 - Reply

        Oui et aujourd’hui elle combat le front national donc merci de rester respectueux envers cette jeune femme, qui aujourd’hui sera là pour dénoncé ce que le parti d’extrême droite veux faire subir au peuple Corse, elle a été candidate en effet, mais, sur Corse matin un article a été rédigé il y a un an pour dire tout ce qu’elle pense du Fn … nous avons tous le droit d’avoir son passé quand son présent et son futur sera là pour défendre les peuples mais surtout le peuple Corse

        • La Horde 7 juillet 2015 at 12:45 - Reply

          Il ne faudrait quand même pas exagérer ! Jusqu’à l’année dernière, au sein du FN, Massoni entendait lutter contre « la politique laxiste, la perte d’identité, l’immigration incessante, la montée de la violence.. » Un vraie discours d’extrême droite. Nous n’avons pas trouvé l’article de Corse matin que vous évoquez, mais il serait intéressant de savoir ce qu’il contient…

          • infos-complémentaires 8 juillet 2015 at 07:24 -

            Il n’y a aucune contradiction: si Mme Massoni est passée chez les nationalistes « modérés » c’est pour 2 raisons: la première c’est qu’aux élections locales les nationalistes « modérés » sont plus porteurs que le FN, la deuxième c’est que sur le plan idéologique (comme le montre le cas éloquent de M. Luciani avec ses « patries charnelles », lui-même membre des « nationalistes modérés ») il n’y a aucune différence entre les idées de beaucoup de nationalistes corses et celles du FN: ce sont des idées d’extrême droite parfaitement classiques.
            C’est pourquoi il y a une grande porosité entre l’électorat FN et l’électorat nationaliste en Corse, où il est admis qu’une bonne part des électeurs nationalistes vote FN aux élections nationales et vote nationaliste aux élections locales. C’est dans le cadre de cette compétition électorale qu’il faut comprendre la « lutte contre le FN » des nationalistes, et sûrement pas sur le terrain des idées.
            Le passage du FN vers les nationalistes de Mme Massoni n’est donc qu’une illustration de plus de ce qui est expliqué dans l’article et la plupart des commentaires.

  3. Niculaiu Battini 25 juin 2015 at 11:52 - Reply

    1 annu di smilitarizazione di u Fronte. Ci tocca à arricurdà ci chì l’arabi ùn sò nemichi nè i purtughesi nè i rumani nè mancu tutti i francesi. U nostru nemicu à noi, indipendentisti corsi revoluziunarii, hè u statu francese è e so istituzione di natura culuniale chì ci cundannanu à perde lingua, cultura, essezza è esistenza, impediscenduci d’entre in pussessu di u nostru destinu. Hè u naziunalisimu apertu è mudernu di u populu culunizatu, a redita di a republica di Pasquale Paoli è di a Cunsulta d’Orezza. Ùn hè naziunalisimu francese d’oppressione, hè naziunalisimu corsu di liberazione. Hè stu naziunalisimu chè nò cuntinuemu di purtà da custruì l’emancipazione di u populu corsu, oghje è per u sempre per a Libertà di a Nazione.

  4. infos-complémentaires 20 juin 2015 at 08:35 - Reply

    Puisqu’on est à l’école: étude de textes.
    Le premier est le communiqué de l’APC (du 19 juin…) sur Prunelli:
    il renvoie tout le monde dos à dos et ne condamne personne (qui ne dit mot consent):
    « L’APC souhaite que la polémique qui a eu cours à l’école de Prunelli di Fium’orbu cesse et que la raison l’emporte.
    Il appartient à l’ensemble des partenaires de la communauté éducative de trouver des solutions dans un climat d’apaisement.
    Nous condamnons les excès de toute sorte ainsi que l’exploitation médiatique qui en est fait par les médias français toujours en mal de clichés sur la Corse.
    L’APC est prête à s’associer à toute démarche d’apaisement et à œuvrer dans ce sens. »
    Comparons ce communiqué à celui écrit à l’occasion d’un autre fait divers s’étant produit le 20/1/2015 à Ajaccio et qui aurait pu impliquer « la communauté maghrébine » (il n’y a toujours aucune explication, cela s’était avant les élections municipales partielles d’Ajaccio et pouvait être une provocation)
    le voici:
    « Cette nuit, à l’école publique des jardins de l’empereur, le drapeau français a été enlevé du fronton de l’édifice puis brulé et remplacé par un drapeau marocain. S’il convient d’être prudent en cette période, face à d’éventuelles provocations ou manipulations, l’APC tient à réaffirmé qu’elle s’opposera à toute dérive communautariste ou tentation islamiste. Le peuple corse est et doit demeurer la seule communauté de droit sur cette terre. Nous appelons l’ensemble de la société corse à demeurer vigilant et mobilisé. »
    Le ton est beaucoup plus virulent : bien lire les 3 dernières phrases.
    Deux poids et deux mesures.

  5. infos-complémentaires 19 juin 2015 at 21:19 - Reply

    Comme les commentaires sur le site facebook de l’apc ont été supprimés, l’autre communiqué plus virulent de l’apc, suite à un autre fait divers de janvier 2015 est ici:
    https://www.facebook.com/permalink.php?story_fbid=546606618775637&id=500885620014404
    on y lisait notamment
     » l’APC tient à réaffirmé qu’elle s’opposera à toute dérive communautariste ou tentation islamiste. Le peuple corse est et doit demeurer la seule communauté de droit sur cette terre.  »
    Le changement de ton est très net…

  6. infos-complémentaires 19 juin 2015 at 17:44 - Reply

    La réaction de l’APC sur leur site facebook est là et provoque un sérieux trouble (lire les commentaires): https://www.facebook.com/pages/APC-Associu-di-i-Parenti-Corsi/500885620014404
    Tout le monde est renvoyé dos à dos: « qui ne dit mot consent » dit l’un , une autre rappelle un autre fait divers où l’APC avait été beaucoup plus virulent.

    Par ailleurs, on lit un complément assez étonnant aussi dans l’article ci-dessus: « Quand on peu voir que dans la commune voisine la communauté arabe à refusé que leurs enfants apprennent le Corse »
    Pourrait-on savoir dans quelle commune et dans quelles circonstances cela se serait produit?

  7. infos-complémentaires 18 juin 2015 at 19:50 - Reply

    ici l’itw de Pauline Peraldi, représentante des parents de la FCPE2B à Prunelli qui soutient les enseignantes et qui tient des propos clairement antiracistes:

    http://rmc.bfmtv.com/mediaplayer/video/haute-corse-le-couplet-en-arabe-d-une-chanson-fait-polemique-la-kermesse-de-l-ecole-annulee-558788.html

  8. Fiumorbu Rossu 18 juin 2015 at 10:41 - Reply

    Moui enfin, vous connaissez pas tellement l’île en fait.

    L’APC est certes dirigée par Denis Luciani, mais c’est pas comme s’il avait été élu sur une plate-forme d’orientation avec son orientation islamophobe…

    L’APC c’est plus un label qu’autre chose…

    Maintenant une année, la FCPE 2B avait fait campagne sur le thème « contre la langue corse et l’obscurantisme » (comprendre par obscurantisme: voile et halal)… A l’époque elle était dirigée par un gus (dont j’ai oublié le nom) qui a successivement été responsable en Corse du MNR, du MPF, et qui a aussi voulu fonder un syndicat policier « Azzione Pulizza Corsu » (avec une belle faute d’accord)…

    Donc bon ce que vous spéculez sur un éventuel acte prémédité dirigé en sous-main par l’APC est assez faible, pour ne pas dire grotesque.

    Et puis on parle des liens Luciani – Cercle Petru Rocca, et dela on en tire les conséquences APC = racistes. Le cercle petru rocca, c’est corsica patria nostra, c’est sangue corsu, c’est je sais plus quel collectif corse-chrétienne… C’EST 10 PERSONNES, dirigé par Biaggi je crois, cosignataire d’un appel a une treve MNR-FN, corse du continent rentré sur l’ile il y a a peine quelques années apres une carriere de petit cadre politique au FN et au MNR. Certes ils sont assez présents sur le net mais ces petits fascistes n’ont aucune influence sur le terrain, en vrai.

    Pour que vous compreniez, l’apc c’est une organisation transclassiste avec des dirigeants élus/désignés sans vraiment de mandats et sans vraiment de controle des mandats des dirigeants par la base. On peut trouver ca honteux oui, mais on a souvent eu du mal par chez nous avec la démocratie interne…

    L’école de Prunelli di Fium´orbu est située aussi dans une microrégion de 15-20000 habitants où l’on retrouve la base militaire de Solenzara, maillon clé de la chaine de défense impérialiste francaise: les avions qui sont allés bombarder le Kosovo et la Lybie sont partis notamment de Solenzara… Sur cette base il y a 1000 personnes qui travaillent. Ajoutez a ca, les familles, les retraités restés pour le soleil et qui se sont achetés un bout de terrain… Ca a une influence de fait…

    J’en parle d’autant plus facilement que je viens du fium´orbu. J’ai été à l’école de Prunelli (enfin à l’ancienne qui était à Abbazia) et au collège du fium´orbu…

    J’ai aucun problème à reconnaitre qu’on ait des débiles racistes chez nous…

    Mais ca me fait chier de voir des continentaux en parler et surtout pour dire n’importe quoi: que ce soit les fachos qui nous voient comme leurs tirailleurs qu’ils pourront envoyer au premier rang pour cogner les arabes (sachant qu’apres la prochaine manif joyeuse chez nous avec des crs blessés on sera de nouveau pour eux une sous race, que pour JMLP on est des arabes, que défendre la langue corse c’est communautariste et antirépublicain), que ce soit d’autres qui vont instrumentaliser cette histoire pour dire que le combat de libération nationale, le combat pour la dignité, per a lingua, per a cultura, pour pouvoir se loger, vivre et travailler au pays c’est forcément du racisme…

    Et il y a vous. Je vous compare pas aux premiers, attention. Mais vous m’avez déçu, d’habitude vous faites des articles de fond bien plus fouillés que ça…

    • La Horde 18 juin 2015 at 17:34 - Reply

      Contrairement à ce que tu sembles sous-entendre, l’article a été écrit et documenté avec l’aide et les informations de camarades corses ; il est possible qu’il y ait des approximations, voire des erreurs, et on ne demande qu’à les corriger. Mais ce n’est pas la peine d’employer ce ton condescendant… On n’a pas pour habitude de parler à la place des gens, qu’ils soient corses ou d’ailleurs. Cela dit, n’hésite pas à l’avenir à nous faire parvenir des informations précises sur la question de l’extrême droite ou du racisme en Corse, on est preneur.

      • Fiumorbu Rossu 19 juin 2015 at 02:50 - Reply

        Désolé si je suis apparu comme condescendant, mais depuis quelques jours, être cernés par d’un coté « bravo les keurses niquez les bougnoules » et de l’autre « han les keurses c’est tous des racistes », ça met un peu à cran…

        Après j’ai eu des bonnes surprises venant de gens que je connais assez limites qui ont dit texto « non mais c’est pas un couplet en arabe qui va détruire notre culture faut arreter au bout d’un moment »…

        Apres j’aurais quelques hypothèses sur les bases matérielles de ce racisme antiarabe, qui ressemble un peu à un anticolonialisme des imbéciles…

        J’avais juste trouvé un peu rapide le lien Luciani-APC-Prunelli di Fiumorbu…

        Pour Estelle Massoni, la cheffe du FNJ, faudrait que je vérifie, mais il me semble qu’à la base, elle est issue d’une famille traditionnelle de droite de Sagone (complètement de l’autre coté, en Corse du Sud), qui a décidé de s’implanter et de construire le FN dans le fiumorbu et sur la plaine orientale au sens large, en s’appuyant non seulement sur les pieds-noirs, nos débiles locaux, mais aussi voire surtout les militaires… Militaires de la base qui ont leurs lotissements, leurs bureaux de votes où le FN y fait des scores assez colossaux…

        Pour l’anecdote, l’image de fin est une affiche coupée à la base. Sur les affiches originales, il y avait écrit « A Fiumara », qui est l’ancienne section de la 4e internationale en Corse, organisation soeur de la LCR et qui s’est fondue dans A Manca…

        • Bandera Rossa 21 juin 2015 at 00:55 - Reply

          « @Fiumorbu Rossu

          Puisque tu connais bien la Corse, tu dois savoir que les corses connaissent l’Associu di i Parenti Corsi

          Concernant cette triste affaire de Prunelli il est utile de rappeler que l’APC est ultra majoritaire (2/3 des voix contre 1/3 pour la FCPE) .

          Or c’est Pauline Peraldi, la déléguée FCPE qui a exprimé clairement sa solidarité avec les deux institutrices dont le projet pédagogique était de faire chanter chaque couplet d’Imagine dans 5 langues différentes dont l’arabe.

          L’APC fut inaudible et pour cause, elle n’a pas pipé mot jusqu’à hier où elle a publié un communiqué à la fois indigne et grotesque ( voir plus bas)

          Quand cette association de parents d’élèves renvoie dos à dos les parents et les instits, elle partage kif kif la faute originelle…

          Le PNC ( parti bourgeois nationaliste modéré)a peu ou prou épousé la même position politique … Est-ce vraiment étonnant ?

          Sur les 3 question suivantes, ni l’APC, ni le PNC ne se positionnent.

          Depuis quand les parents sont-ils juges des contenus et des méthodes pédagogiques ?
          De quel droit viendraient-ils siffler les copains de leurs enfants pendant leur prestation chantée ?
          Qui sont-ils pour prétendre mettre la pagaille à la kermesse de l’école ?

          Hélas les positions de l’APC ne sont plus un mystère pour les gens de gauche en Corse.

          Sur un blog insulaire une internaute avait bien exprimé une opinion largement partagée:

          « QUELLE SURPRISE!

          Vous pensez sérieusement que le responsable du syndicat nationaliste des parents d’élèves, APC – Associu di i Parenti Corsi (Association des Parents Corses) a pu être élu en dissimulant sa pensée? Non. La majorité des gens qui votent pour lui et ses colistiers savent très bien à quoi s’en tenir, ils sont en phase. Profitez en pour publier la profession de foi de ce syndicat nationaliste (voir leur site). Vous y trouverez des clignotants de cette pensée. Comment peut-on faire semblant de découvrir aujourd’hui, ce que l’on sait depuis toujours? Nous sommes à la veille d’élections municipales où les nationalistes peuvent emporter plusieurs municipalités importantes (Bastia, Porto Vecchio et même Ajaccio). Leur victoire entrainera un changement de majorité (aliance PRG/Nationalistes) à l’assemblée de Corse. Aussi cette affaire tombe mal. L’un de leurs responsable à bien déclaré à la télévision régionale (voir journal du dimanche soir sur le site France 3 Corse) « ce n’est pas notre stratégie ». Il a raison. Le dire n’entre pas dans la stratégie. Le penser si. Au moins une personne, et non des moindres l’a dit. C’est dit. Il serait bien de le faire savoir au delà d’un blog.

          PS: par la même occasion, puisque vous vous intéressez aux affinités entre certains nationalistes et le FN, vous pouvez toujours regarder la position du Front National à Bastia »

          Nous avons bien compris que l’ APC est transclassiste ( au dessus des classes) comme tu le soulignes, mais quoi d’étonnant de la part d’une association identitaire corsiste de souche qui favorise son ethnie …

          Ils sont tellement transclassistes qu’en 2003 l’APC s’est proposée de casser la grève des profs si ils s’avisaient à bloquer le BAC.
          Ils sont tellement au dessus des classes qu’ils ont fini par en choisir une ….

          L’absence de réactions de l’ensemble des nationalistes dans cette affaire de Prunelli n’a échappé à personne .

          Qui ne dit mot consent a-t-on l’habitude de dire…

          Et c’est parce que la presse française a mis ce « fait divers » en lumière, qu’il a bien fallu sortir de l’obscurité mais sûrement pas pour secourir la « communauté de destin » mais pour dénoncer « l’exploitation médiatique des médias français toujours en mal de clichés sur la Corse. » Non mais de quoi ils se mêlent ?

          En revanche, faire remarquer que la géographie locale induit une responsabilité des pieds noirs et des militaires de la base militaire est une thèse osée … Ce déterminisme géographique a heureusement épargné la FCPE 2B. Ouf !

          Finalement ce sont plutôt les scores importants du FN en Corse ( très supérieurs à la moyenne nationale -24,4% aux présidentielles de 2012 – avec une forte participation ) et dans les villages où il est facile de savoir pour qui les gens votent, qu’on peut constater la forte porosité entre l’électorat du FN et celui des nationalistes. Au passage, nier ou sous-estimer le poids des cercles néofascistes Cercle Petru Rocca et cie c’est faire preuve de cécité au regard des résultats électoraux de ces gens qui soi disant  » n’ont aucune influence sur le terrain, en vrai ».

          Il y a hélas des vérités qui évoluent et qu’il vaut mieux regarder de près.

          En ce qui concerne A Manca, il convient de préciser que cette organisation « d’extrême gauche » (pour faire court) ne pèse rien dans le mouvement nationaliste (quelques centaines de voix ), sauf pour servir d’alibi ou de caution de gauche à la mouvance nationaliste… Ou pour aller crier avec quelques autres « i fascisti fora » , lors de la venue de Marine Le Pen à Ajaccio en 2012 où le grand mouvement national était absent . CQFD !

        • Ailhaud 19 octobre 2016 at 14:30 - Reply

          Fiumorbu Rossu il y a un moyen de te contacter (Facebook ou quoi) ?

Laisser un commentaire »