8 mai 1945 : Massacre de Sétif, Guelma et Kherrata

8 mai 2015 5 Imprimer ce billet Imprimer ce billet

Le jour même où la France est libérée du nazisme, elle réaffirme dans le sang sa domination coloniale en Algérie : 45000 morts à Sétif, Guelma, Kherrata et dans tout le Constantinois…  Jour de liesse ? Fête de la libération ? Pas pour tout le monde. Cette année, des rassemblements devant les mairies sont d’ailleurs organisés aujourd’hui un peu partout en France pour faire reconnaître les massacres coloniaux, dont un à Paris, à 15h sur le parvis de l’Hotel de Ville.

8mai1945_AlgérieLe 8 mai 1945 signi­fie la fin du nazisme. Il cor­res­pond aussi à l’un des moments les plus san­glants de l’his­toire natio­nale. La répres­sion colo­nia­liste venait d’y faire ses pre­miers accrocs face à une popu­la­tion farou­che­ment déter­mi­née à se pro­mou­voir aux nobles idéaux de paix et d’indé­pen­dance.

Faim, famine, chô­mage et misère sem­blaient résu­mer la condi­tion sociale de la popu­la­tion musul­mane algé­rienne colo­ni­sée par la France, popu­la­tion sur­tout agri­cole sou­vent dépla­cée car les colons s’étaient saisis des meilleu­res terres, et de plus dans une période de guerre, de séche­resse et de récol­tes déci­mées par les aca­ri­des. « Des hommes souf­frent de la faim et deman­dent la jus­tice… Leur faim est injuste. » écrivait Albert Camus début 1945 dans Combat.

Le 8 mai 1945 fut un mardi pas comme les autres en Algérie. Les gens mas­sa­crés ne l’étaient pas pour diver­sité d’avis, mais à cause d’un idéal. La liberté. Ailleurs, il fut célé­bré dans les inters­ti­ces de la capi­tu­la­tion de l’état-major alle­mand. La fin de la Seconde Guerre mon­diale, où pour­tant 150.000 Algériens s’étaient enga­gés dans l’armée aux côtés de de Gaulle. Ce fut la fin d’une guerre. Cela pour les Européens. Mais pour d’autres, en Algérie, à Sétif, Guelma, Kherrata, Constantine et un peu par­tout, ce fut la fête dans l’atro­cité d’une colo­ni­sa­tion et d’un impé­ria­lisme qui ne venait en ce 8 mai qu’annon­cer le plan de redres­se­ment des volon­tés farou­ches et éprises de ce saut liber­taire.

Lire le récit détaillé de ces journées sur le site de Rebellyon

 

5 commentaires »

  1. CHOUCHANI 16 mars 2015 at 15:36 - Reply

    Nous Maghrebins, nous devons des excuses de la France, c’est une boucherie barbare.

  2. tizi ouzou 1 septembre 2014 at 21:12 - Reply

    Ce qui me tracasse le plus c’est quand je mène une discussion avec nos jeunes (pas tous), ils parlent des bienfait du colonialisme!!! La France est état colonialiste fasciste terroriste, la preuve pourquoi à nos jours les officiels français n’arrive pas à demander des excuses aux algériens vu les massacres perpétrés en Algérie commençant par leurs entrée en incendiant la bibliothèque nationale (mémoire nationale) passant par les événements 8 mai 45 à la guerre de 7 ans et demi où ils ont assassiné 1500000 algériens c’est à dire à la moyenne de 540 PERSONNES PAR JOUR.
    sans oublier les essais NUCLÉAIRES

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Essais_nucl%C3%A9aires_fran%C3%A7ais#Essais_en_galerie_au_Hoggar_.281961-1966.29

  3. mohamed Merzekane 17 août 2014 at 07:52 - Reply

    kherrata devrait être une wilaya , et le sang coulé de nos frères ce mardi 8 mai 1945 doit être gravé sur la pierre pour que les générations future sache ce qui s’est passer ce jour là , si aujourd’hui personne n’en parle de kherrata monsieur FLN cela le dérange lui y’a rien qui passe avant lui s’est cons on voler l’histoire du peuple algérien , on voler la richesse du peuple algérien , on voler la liberté du peuple algéren

  4. abid said 10 mai 2014 at 22:03 - Reply

    pourkoi la ville de kherrat est preske supprimé de lhistoir on en parle plus on dirait qu aucun martyre na etai fusillé ou renversé par des camions de larmée française dans les gorges d ekherrata on a supprimé completement le nom de kherrata de lhistoire du 08 mai on se demande tjr pourkoi ce que nos parenste t nos grands parents on laissé comme histoire marquée par leur sang riske d etre completemnt oublié ya latif ya latif ya latif

  5. abid said 10 mai 2014 at 21:59 - Reply

    ce qui fait triste ce st que le pouvoir se retourne de dos pour la ville des martyres de 08 mai 45 j kherrata on a jamais reçu de ministre ou meme le president boutef quand il etai en bonne santé il vient a setif il leur fourni des milliards et il fait demi tour mais pourkoi cette segregation ce st malheuerux

Laisser un commentaire »