Montpellier : riposte antiraciste face à FO

7 mai 2015 0 Imprimer ce billet Imprimer ce billet

Lu sur le site du Scalp-No Pasaran 34 :

acrion 6 mai foIl y a moins d’un mois, la presse se faisait l’écho de la proposition d’un délégué « syndical » de mettre en place des bus séparés pour la population rom à Montpellier.
Relégués en périphérie de la ville, dans des camps insalubres, et soumis à une forte pression policière, les roms sont déjà traités comme des citoyens de seconde zone à Montpellier.
Face aux volontés de rétablir à Montpellier une ségrégation raciale qui a pourtant été abolie ailleurs (USA, Afrique du Sud), ce mercredi 6 mai, des militantes et militants antiracistes, dont des militants du SCALP – No Pasaran 34, ont occupé dans l’après-midi le parvis de la maison des syndicats à Montpellier, afin de dénoncer la déclaration du délégué syndical FO TAM de mettre en place des bus séparés pour les Rroms. Une banderole à été déployée sur un des toits de la maison des syndicats, indiquant « FO, raciste et collabo ». Une seconde banderole figurait un bus, avec la légende « bus pour tous ».
Cette action a été menée dans les locaux du syndicat Force Ouvrière car nous sommes effarés de constater qu’aucune mesure n’a été prise à l’encontre de l’auteur de cette ignoble déclaration. Une simple « infirmation » des propos du responsable syndical en guise de réaction, cela nous semble bien peu. Faut-il y voir un soutien implicite de Force Ouvrière concernant la mise en place d’une ségrégation raciale dans les transports en communs de la ville ?
Nous réclamons que Dominique Granier soit relevé de ses fonctions au sein du syndicat, et que Force Ouvrière dénonce clairement et publiquement les propos de cet individu.

SCALP – No Pasaran 34

Laisser un commentaire »