Toulouse est et restera antifasciste

5 mai 2015 1 Imprimer ce billet Imprimer ce billet

Lu sur le site de l’Union Antifasciste Toulousaine (UAT) :

261728img20150501125640Vendredi premier mai, journée internationale des travailleuses et des travailleurs, l’Union Antifasciste Toulousaine et ses camarades étaient dans les rues de Toulouse. S’il est besoin de le rappeler, le fascisme et le capitalisme étant intimement liés, nous sommes anticapitalistes. Pour cette raison, nous avons défilé en solidarité avec tous les exploité-e-s, en France, et dans le reste du monde.

Nous avons appris il y a quelques jours que l’extrême droite nationaliste avait prévu de se rassembler sous la statue de Jeanne d’Arc, à Toulouse. Nous ne pouvions pas accepter une seule seconde de fermer les yeux sur leur rassemblement pétainiste. Surtout 20 ans après le meurtre de Brahim Bouarram, jeté dans la Seine à proximité du rassemblement du FN à Paris.

Suite au traditionnel défilé du premier mai, nous avons rejoint le lieu de la commémoration nationaliste, à une cinquantaine, sous la bruine et au milieu des fleuristes. Afin de ne pas laisser la place Jeanne d’Arc aux fascistes. Ceux-ci étaient déjà en partie sur place, attendant au Clocher de Rodez, hotel-restaurant leur servant de base arrière.

La police, encore une fois complaisante avec l’extrême droite, nous a alors demandé de partir car le rassemblement fasciste était déposé. Il semblerait que l’incitation à la haine raciale soit légale en France si elle est déclarée 3 jours ouvrables à l’avance.

Après avoir été repoussé, nous avons pris place de l’autre côté de la route afin d’expliquer aux passants ce qui était en train de se passer. 1h30 de patience plus tard, le rassemblement pour Jeanne d’Arc a finalement été annulé grâce à notre présence. Qu’ils le sachent, nous ne laisserons jamais Toulouse aux nationalistes. Toulouse est, et restera antifasciste.

Un commentaire »

Laisser un commentaire »