Haubourdin : action raciste anti-rrom du maire et riposte solidaire

24 avril 2015 1 Imprimer ce billet Imprimer ce billet

Lu sur le site Lutte en Nord :

Racisme municipal contre les Rroms : et c’est pas le FN…

haubourdin

Cliquez sur l’image pour plus de photos.

Ici, à quelques minutes de Lille, Bernard Delaby – maire d’Haubourdin – vient de faire preuve du racisme le plus abject. Mécontent que des Rroms habitent sa commune et y scolarisent leurs enfants, il a utilisé les services municipaux afin de déverser de la boue d’épandage (concrètement : de la merde) dans le camp de Rroms de Busignies situé sur le territoire de sa commune.
Les habitants du camp, enfants compris, qui vivaient déjà dans une extrême précarité savent désormais qu’ils sont des parias.
Alors que la crise du capitalisme n’en fini pas et que les gouvernements soit disant de gauche comme de droite ne jurent que par l’austérité et l’accord de privilèges toujours plus grands aux riches et puissants, le racisme institutionnel perpétré par des personnes tel que Bernard Delaby tente de nous duper, de nous faire croire que l’ennemi, le profiteur c’est l’étranger. Pourtant l’étranger, ici le Rrom, est souvent la première victime du système capitaliste qui dévaste son pays, et crée ici chômage et misère.
Des personnes tels que Bernard Delaby ou comme les militants du Front National sont les alliés du système, des patrons et des banquiers.

Montrons notre solidarité avec les Rroms de Haubourdin, montrons que nous connaissons nos vrais ennemis : ce qui volent les travailleurs au quotidien.

Action antifasciste NP2C

Compte rendu de l’action de solidarité du 20 avril dernier :

Haubourdin—solidaritéHier une cinquantaine de militants d’horizons divers se sont rassemblés à Haubourdin afin d’exprimer leur solidarité avec les familles Rroms de la ville.
Jeudi dernier, le maire de la ville Bernard Delaby avait fait preuve du racisme le plus brutal en faisant déverser 20 tonnes de boue à l’entrée du camp ou vivent 2 familles avec enfants.
Le maire avait prévu de faire déverser 2 autres camions sur le camp mais en a été heureusement empêché par la solidarité immédiate d’habitants de Haubourdin et de militants associatifs qui ont stoppé physiquement le convoi.

D’abord rassemblés devant la mairie, nous avons entonné des chants contre le racisme, le fascisme et l’autoritarisme. Nous nous sommes ensuite rendu auprès des familles afin de leur montrer notre solidarité par l’action : habitants et soutiens ont déblayé ensemble une partie de la boue déversée par les autorités municipales.
Quelques sacs de boues ont ensuite été déversés devant la mairie ainsi qu’à l’entrée du domicile de Bernard Delaby.

Le camp de Rroms de Haubourdin est toujours menacé d’expulsion. Les familles Rroms de la métropole comme ailleurs vivent toujours dans l’extrême précarité et sont toujours pris comme bouc-émissaires de la crise instauré par les banquiers, les patrons de multinationales et « l’élite » politique.
Les actions de solidarité avec les opprimés quelqu’ils soient doivent continuer. Ce n’est qu’un début.

Un commentaire »

  1. bob 30 avril 2015 at 12:56 - Reply

    il n’est pas acceptable que les roms soient expulsés.

Laisser un commentaire »