suite de la manif antifasciste du 29 novembre à Lyon

4 février 2015 0 Imprimer ce billet Imprimer ce billet

Le CLA (Collectif de lutte antifasciste) de Reims a publié un appel à soutien, alors que deux personnes passaient en procès le 8 janvier, suite à la répression de la manif antifasciste de Lyon le 29 novembre 2014

Solidarité contre la répression étatique !

Le 29 novembre 2014, lors de la manifestation qui se tenait à Lyon pendant que le FN y tenait son congrès, 16 personnes ont été interpellées, deux d’entre elles sont passées en procès le 8 janvier 2015.

Lors de cette manifestation, la police a joué son rôle de maintien de l’ordre. Contrairement à ce que l’avocat de la police a laissé sous-entendre, les policiers n’ont que rarement été débordés. Ce discours n’a qu’un but, discréditer le plus possible les inculpés. Cet avocat ira même à plusieurs reprises jusqu’à comparer les faits reprochés à l’attentat contre Charlie Hebdo, profitant ainsi de façon scandaleuse des morts de la veille.

La procureure demandera 6 mois de prison dont 3 avec sursis, justifiant par la loi Sarkozy, la circonstance aggravante que constitue l’acte de réunion et tout en récitant en boucle la litanie qui veut que le droit de manifester serait sali par les actes commis.
Finalement ce motif sera abandonné et les parties civiles seront déboutées. Un inculpé sera condamné à six mois de prison avec sursis (révocable pendant 5 ans …) et l’autre à 70 heures de TIG (Travaux d’Intérêt Général) alors que les deux recevront chacun une amende de 250€.

Le parquet décidera de faire appel de ces décisions.

Ces procès à répétition ne résultent en aucun cas d’une quelconque volonté de justice mais s’inscrivent bien dans une stratégie judiciaire d’attaque contre le mouvement social. En plus des peines reçues lors des différents procès, la stratégie est bien de pousser les militantEs à l’inaction que ce soit à cause de la peur paralysante et/ou du poids financier qu’entraînent toujours des suites judiciaires.

Ainsi pour T., étudiant en BTS à Reims, se rajoute à sa condamnation, une addition plutôt salée, qui s’élève déjà à plus de 1 700€, entre factures d’avocat et frais pour se rendre à Lyon lors des procès.

Localement, nous avons décidé de nous organiser pour ne pas laisser l’un des nôtres affronter seul ces épreuves. Si, à titre personnel comme à titre collectif, vous voulez participer, n’hésitez pas à nous contacter à l’adresse suivante : caissesolidaritereims@riseup.net ou à envoyer nous envoyer un chèque à l’ordre du Collectif de Lutte Antifasciste, en précisant « Soutien à T. » au dos du chèque à l’adresse suivante :

Collectif de Lutte Antifasciste c/o Maison de la Vie Associative 122 bis rue du Barbâtre BAL 214-06 51100 REIMS

Face au rouleau compresseur de la justice, Solidarité inconditionnelle avec touTes les inculpéEs !

Laisser un commentaire »