Les réactions du FN à l’attentat contre Charlie

20 janvier 2015 1 Imprimer ce billet Imprimer ce billet
momie

(à commander en cliquant sur l’image)

Quelques jours après les attentats, nous avions relevé quelques réactions de l’extrême droite à ce sujet : depuis, surtout au Front national, les commentaires se sont multipliés, et certains ont commencé à se lâcher. Le site d’observation du FN L’Entente a fait un recensement très complet des réactions d’élus, candidats ou cadres du Front national. en voici quelques exemples :

Le Front national a répété, lors de ses dernières interventions médiatiques, ne pas vouloir faire d’amalgames. La revue de Louis Aliot, NationsPresse, organe de presse non-officiel du Front national, a cependant titré « Les gamins des banlieues de l’islam ne sont pas « Charlie » ! » un article sur les incidents survenus dans certaines écoles pendant la minute de silence. Un autre article de la revue évoque, lui, des « consignes de Fabius à la presse pour protéger ses petits copains jihadistes ». Bruno Clavet, cadre du FN à Paris, parle de son côté « d’islamalgame ».

Le Collectif des enseignants FN, le Collectif Racine, écrit pour sa part (l’article est de Yannick Jaffré) que « les islamistes trouvent dans une part importante de la population musulmane communautarisée une base arrière, morale sinon logistique, soudée par une vision du monde cohérente. Les faits qui l’attestent sont récurrents, massifs et têtus. Ils gênent la « statistique », reprise à l’envi dans les médias, selon laquelle « 99% de la population musulmane » désapprouverait les attentats sans réserve ni restriction. » Discours qui n’est pas celui de Marine Le Pen. […]

Plusieurs cadres du Front, comme Philippe Martel, directeur de cabinet de Marine Le Pen, Bruno Clavet et Anne-Sophie Désir, ont eux vu dans l’attentat une opportunité de s’en prendre à Taubira, en lui reprochant un silence qu’elle n’a tout simplement pas eu, comme le remarque Mediapart. Marine Le Pen, elle, a relayé une intox sur la sortie de prison de Coulibaly, intox décortiquée par Libération.

Jean-Marie Le Pen (ainsi que l’ancien président du Front national de la Jeunesse, Julien Rochedy) s’est déclaré « Charlie Martel », en référence à Charles Martel, qui a arrêté l’invasion des arabes à Poitiers en 732. Damien Rieu, conseiller en communication à la mairie FN de Beaucaire, est allé plus loin, en affirmant qu’il fallait « choisir son camp »entre « Je suis Kouachi » et « Je suis Charlie Martel ».

Jean-Marie Le Pen a aussi été accusé de récupération politique pour avoir appelé à voter pour Marine Le Pen. D’autres élus du FN ont repris ce message, comme Aymeric Perraud, qui a cependant préféré mettre le visage de Florian Philippot et suggérer de voter, plus simplement, pour le FN.

L’Express cite par ailleurs un « visiteur du soir » de Marine Le Pen qui se réjouit de l’impact électoral de l’attentat pour le FN. Le Front national de la jeunesse lillois a, lui, organisé une campagne d’affichage pendant que se déroulaient les manifestations de la fin de semaine.

Le président d’honneur et eurodéputé du Front national a par ailleurs qualifié « tous ces gens [qui] marchent avec la pancarte Je suis Charlie » de « charlots qui sont responsables de la décadence de la France », et apporté son soutien à Dieudonné qui a écrit, sur Facebook, se sentir « Charlie Coulibaly », du nom d’un des terroristes. […]

bruno-lemaire-buttes-chaumontBruno Lemaire, conseiller économique du FN (à ne pas confondre avec l’ancien candidat à la présidence de l’UMP), considère lui « étrange » qu’il n’y ait « aucun incident à signaler après les diverses marches. Mot d’ordre des «Buttes Chaumont» ? [du nom de la filière à laquelle les frères Kouachi ont participé] A croire qu’il y a un pouvoir occulte ». Le conseiller de Marine Le Pen a aussi parlé de « secte de mohamerde »s’est moqué de ceux qui refusent les amalgames, et semble regretter l’absence de dispute sur le nombre de manifestants. Au sujet du message de Manuel Valls qui se déclare Charlie, policier et juif, Bruno Lemaire retweete ceci : « Un socialo vendrait père et mère pour récupérer quelques électeurs. A vomir. »

Lire l’article en intégralité ici

Un commentaire »

Laisser un commentaire »