Russie : « Nous sommes l’antifascisme »

19 janvier 2015 0 Imprimer ce billet Imprimer ce billet
"Je suis Nastia Babourova"

« Je suis Nastia Babourova »

Le 19 janvier 2009, l’avocat et défenseur des droits humains, la journaliste, Anastasia Babourova, et Stanislav Markelov, tous deux antifascistes, ont été assassinés en plein centre de Moscou. Leurs assassins appartiennent au milieu néo-nazi et étaient dérangés par l’activité que Stanislav menait contre la xénophobie et la violence nationaliste.

"Je suis Stas Markelov"

« Je suis Stas Markelov »

Depuis pour commémorer la date du 19 janvier, des manifestations ont eu lieu chaque année dans plusieurs villes en Russie et dans d’autres pays. Cette année, les antifascistes russes ont repris le slogan « Je suis Charlie » ; en le déclinant ainsi « Je suis Nastia Nastia Babourova », « Je suis Stan Markelov », « Nous sommes l’antifascisme ». L’attentat de Charlie Hebdo et de Vincennes résonne de manière particulière en Russie. En effet, il rappelle la période d’attentat attribués aux indépendantistes tchétchènes qui ont eu lieu entre 1999 et 2010. Période pendant laquelle le pouvoir a muselé petit à petit les libertés d’expressions. Période pendant laquelle une vagues de racisme d’Etat relayer par les médias s’est déclenché ; Vladimir Poutine avait déclaré « J’irais buter les terroristes, jusque dans les chiottes ».

Babourova:Markelov

Manifestation du 6 novembre 2009 à Moscou.

 

En savoir plus

Laisser un commentaire »