France: déferlante raciste et islamophobe

17 janvier 2015 1 Imprimer ce billet Imprimer ce billet

 

Charlie_islamophobieLe site coopératif d’informations et de luttes Paris luttes infos a tenté de recenser toutes les agressions islamophobes visant des lieux ou des personnes qui ont eu lieu En France depuis les attentats contre Charlie Hebdo. L’article est mis à jour régulièrement, et vous pouvez également signaler au site tout fait qui pourraient venir alimenter cette liste.

À l’heure où l’union nationale fait le plein chez les politicards, du Front de Gauche au Front National et où l’on peut sentir que le « cordon sanitaire républicain » se dissout bien dans la guerre aux musulmanEs (pardon, au terrorisme), il y en a bien quelques-uns qui ont compris que c’était le bon moment pour eux…

Ce bilan évolutif n’est malheureusement probablement pas exhaustif. Il est fort probable en effet que des actes soient tus, en particulier dans les cas d’agressions verbales et physiques contre des individus.
Faut-il le rappeler, ces agressions ne sont pas une réaction aux actes de terreur commis par des fascistes religieux ces derniers jours (assassinats politiques et meurtres collatéraux à Charlie Hebdo, meurtre d’une flic à Montrouge, séquestration de fait à Dammartin et prise d’otages meurtrière et antisémite à Vincennes), ils sont la multiplication de faits de violence multiples menés de concert par des individus et groupes fascistes ainsi que l’État français et ses sbires. Sans être nécessairement coordonnés de bout en bout, ils participent tous d’un même mouvement d’oppression tourné contre les musulmanEs et les personnes identifiées comme telles.

à Villefranche-sur-Saône, une bombe artisanale a soufflé un kebab qui était lié à la mosquée du coin ;
au Mans, trois ou quatre (les versions journaleuses divergent) grenades à plâtre (des grenades d’entraînement des militaires) jetées sur la mosquée des Sablons + une balle qui a perforé une porte ;
à Port-La-Nouvelle, dans l’Aude (même article du Monde), c’est au pistolet à grenaille que ça a tiré sur une petite et discrète salle de prière musulmane ;
à Poitiers, c’est un tag « mort aux arabes » qui est venu redécorer la mosquée ;
à Caromb (Vaucluse), une bagnole « appartenant à des propriétaires de confession musulmane a également été criblée de balles » d’après Zaman.
à Paris, c’est un Coran qui a été déchiré devant tout le monde place de la République lors du rassemblement du mercredi soir (7 janvier).

La suite ici

Un commentaire »

Laisser un commentaire »