La communauté juive à nouveau prise pour cible

10 janvier 2015 3 Imprimer ce billet Imprimer ce billet
Charlie_antisémitisme

Affichettes à télécharger en cliquant sur l’image.

Vendredi après-midi, porte de Vincennes à Paris, Amedy Coulibaly a choisi de façon délibérée un supermarché cacher au moment où il y a le plus d’affluence, pour sa « prise d’otage » : qu’elles aient servi de bouclier humain ou, pour suivre la version officielle, qu’elles aient été abattues avant l’assaut, les quatre personnes n’ont pas été choisies au hasard, du fait de leur présence dans un magasin juif. Se revendiquant lui aussi d’Al Quaida, Mohammed Merah, le 19 mars 2012, avait également choisi une cible juive, en l’occurence une école, tuant un enseignant et ses deux enfants, ainsi que la fille du directeur, âgée de huit ans, qu’il exécuta d’une balle dans la tempe. Une fois de plus, au fanatisme religieux vient s’ajouter la haine antisémite…

Si dans le monde, les musulmans sont les premières victime d’Al Quaida, en France, c’est la communauté juive qui est à chaque fois visée par ses attaques. Comme dans le cas de la tuerie de Charlie Hebdo, rien ne peut ni le justifier, ni l’excuser. Rendre responsables les Juifs qui vivent en France de la politique coloniale d’Israël ou des malheurs des Palestiniens est aussi stupide que de rendre les musulmans qui vivent en France responsables des attaques des derniers jours. Le fait que ceux qui ont mené ces attaques ont grandi ici, et qu’ils aient choisi probablement seuls de s’en prendre à des lieux juifs non pas symboliques ou politique mais de la vie quotidienne, en dit long malheureusement sur la force des préjugés qui existent dans ce pays. Si les passages à l’acte sont heureusement rares, bien que souvent meurtriers, les propos antisémites sont d’une affligeante banalité. Dernier exemple en date : dès mercredi, un site proche de Dieudonné laissait entendre que « les sionistes » auraient quelque chose à voir avec les attentats…

La Horde

3 commentaires »

  1. Okapy 27 février 2015 at 04:01 - Reply

    Je suis d’accord avec ton analyse, à la différence que Fourest bénéficie encore (malheureuseument) d’une espèce d’aura « de gauche ». Elle a même participé à Charlie Hebdo (lui aussi devenu emblématique dans le « racisme de gauche » depuis au moins Valls et le 11 septembre, malheureusement), alors que ça fait longtemps que Dieudonné est une militant d’extrême droite assumé.

    Je suis néanmoins d’accord sur le parallèle que tu fais sur les amalgames. Toute proportion gardée je pense que le mécanisme est très similaire, et qu’on devrait d’ailleurs s’interroger, même silencieusement souvent sur l’un et l’autre lorsque qui que ce soit pratique ce type d’amalgames.

    Qu’on retrouve aussi, de manière plus ou moins nuancée, à l’extrême gauche dans certains discours…

  2. LePierrack 10 janvier 2015 at 19:36 - Reply

    Dieudonné a fini par devenir Fourest, qu’il dénoncait ! Il fait la même chose à l’égard des juifs que Caro à l’égard des musulmans.

    Faire l’amalgame juifs/sionistes, tout en le dénonçant, c’est machiavélique ! Comme Fourest avec l’amalgame musulmans/islamistes. Sachant que l’islamisme et le sionisme sont deux saloperies, qui existent réellement.

    La meilleure saloperie à ce sujet, ça reste Soral qui déclare que le nationalisme est un rempart contre le sionisme, alors que le sionisme justement est un nationalisme !! gros mindfuck .. non juste de la malhonnêteté intellectuelle pour vendre une vieille soupe antisémite périmée.

Laisser un commentaire »