Nouvelles des municipalités FN en bref – 29 dec 2014

29 décembre 2014 0 Imprimer ce billet Imprimer ce billet

L’institutionnalisation du FN se poursuit dans ses municipalités, avec une condamnation d’Engelmann pour fraude à Hayange, une médaille pour le maire de Beaucaire et ses électeurs citoyens, et le recrutement d’un ex-divers gauche pour Hénin Beaumont. Et pendant que Ménard réécrit l’histoire de la guerre d’Algérie dans les rues de Béziers, des élus FN introduisent des symboles catholiques dans les mairies, et tentent de faire interdire la construction de mosquées, dans un esprit de guerre de religions.

Hayange

Comme son comparse Joris Hébrard au Pontet, condamné pour fraude, le maire d’Hayange Fabien Engelmann vient d’être condamné à 1 an inéligibilité pour « manquement d’une particulière gravité » dans ses comptes de campagne, où il aurait oublié de déclarer plus de 14% de ses dépenses. Pour s’enrichir, Fabien Engelmann est toujours présent. Il va quand même tenter de faire appel du jugement. Sur les 11 municipalités FN, 2 villes sont déjà touchées par d’assez grosses affaires et se retrouvent dans le même panier que les partis politiques corrompus que le FN critiquaient.

Pour remplacer Engelmann, le futur maire sera peut-être Damien Bourgois, le 1er adoint à la sécurité, un ancien du DPS (le service d’ordre du FN). Marine Le Pen, sentant le vent tourner, avait déclaré en octobre que si Engelmann était condamné pour fraude, il devrait démissionner et rendre sa carte du parti. Déjà lors du congrès de Lyon en novembre, sans doute en prévision de sa condamnation, il avait été écarté du Bureau Politique du FN. Il reste pour autant membre du Comité Central et conseiller politique au dialogue social de Marine Le Pen. Engelmann se dit victime d’un acharnement… sans doute un complot de la part de personnes d’extrême-droite et sûrement des anciens du FN !

Beaucaire

Sanchez et M M Le Pen

Marion Maréchal Le Pen et Julien Sanchez

La commune de Beaucaire, représentée par son maire Julien Sanchez, a reçu la médaille de bronze de la Marianne du civisme, remis par l’Association des Maires de France (AMF), une décoration qui est décernée aux communes qui ont « majoritairement rempli leur devoir de citoyens au moment des élections présidentielles et législatives ». Une médaille pour récompenser la démocratie parlementaire, qui pourrait bien réussir au FN.

 

Hénin Beaumont

Le maire Steeve Briois reçoit le soutien du seul conseiller municipal élu de la liste de Gérard Dalongeville, l’ancien maire condamné pour détournement de fonds publics, et exclu du PS à l’occasion. C’est donc Clément Golka, un ancien divers gauche, qui se trouve à présent apparenté FN. (source)

Béziers

Robert Ménard refait l’histoire à la sauce nostalgie des colonies. Il avait déjà prononcé un discours en juillet devant une stèle érigée en hommage à quatre membres fusillés de l’OAS (Organisation Armée Secrète), dont son père aurait fait parti, d’après Robert Ménard. Comme pour lui rendre hommage, il vient de débaptiser la rue du 19 mars 1962 (jour des accords d’Evian et de la fin de la Guerre d’Algérie). La rue s’appellera à présent « rue du Commandant Hélie Denoix de St Marc », du nom d’un militaire ayant participé au putsch des généraux d’Alger contre l’indépendance de l’Algérie. Hélie de St Marc avait déjà reçu de la part de Nicolas Sarkozy en 2011, la Grande Croix de la légion d’honneur. (source)

Guerre de religion dans les communes gérées par le FN

Dans leur croisade contre les musulmans à Fréjus comme à Mantes la Ville, les maires essaient d’empêcher les constructions de lieux de cultes musulmans. A Fréjus, David Rachline en avait fait une promesse de campagne, et il conteste à présent le permis de construire qui avait été accordé précédemment. A Mantes la Ville, le maire Cyril Nauth refuse de confirmer une promesse de vente, pour la construction d’une mosquée sur le site d’un ancien centre des impôts. Ces mesures prises pour satisfaire leur électorat, révèlent bien un racisme envers les personnes qui ne seraient pas blanches et catholiques.

2. poisonhomophobieToujours dans la même lignée conservatrice et réactionnaire, à Béziers, Ménard a fait installer une crèche dans sa mairie pour la fête religieuse de Noël, suivi en soutien par Stéphane Ravier dans la mairie du 7ème secteur de Marseille, de Marc-Etienne Lansade dans la Mairie de Cogolin et de Franck Briffaut dans la mairie de Villers-Cotterêts. Ils mènent donc des combats au nom de leur identité catholique et mettent de coté une certaine partie de la population, au lieu de s’occuper du bien-être de tous sur leur commune.

La Horde

Laisser un commentaire »