Complot partout, révolution nulle part ! (CQFD déc. 2014)

28 décembre 2014 0 Imprimer ce billet Imprimer ce billet

arton1405-b9349Le journal CQFD vient de sortir son numéro de décembre avec un dossier spécial « Conspirationnisme ». Au sommaire :

Ils sont partout  !… dans les transports en commun, au bureau, au fond de la salle de classe du lycée, dans les manifestations, et surtout, la majeure partie du temps, rivés derrière leur écran d’ordinateur. « Ils », ce sont les conspis. En apparence, rien ne les distingue foncièrement du reste de la population. « On nous cache tout » est le refrain entêtant, accompagné d’une abondance de liens, qu’ils font circuler exponentiellement sur Internet, distillant de « petites idéologies malodorantes qui rivalisent aujourd’hui pour le contrôle de notre âme (Orwell) ».

Internet : Démolir la rumeur

La vigilance est l’affaire de tous. Le blog « Debunkers de hoaxes d’extrême droite » (« démolisseur de rumeurs… ») traque les bidonnages nuisibles sur la Toile. On a essayé d’en savoir plus sur ce combat auprès de Sutter Cane, président de l’association des Debunkers.

Égypte : Complot partout, révolution confisquée

Comme dans la plupart des dictatures, la théorie du complot est un outil politique dont on use et abuse depuis des décennies en Égypte, et plus encore depuis le soulèvement de janvier 2011. Au point que l’explication complotiste des faits est devenue un réflexe pour le pouvoir militaire, comme pour ses opposants.

Théâtre : Le complot jusqu’à l’abîme

Sara : « J’ai peur. Personne n’écoute personne… C’est tout le monde contre tout le monde en quelque sorte… Tu le sens ? Une usine comme ici… où plein de gens travaillent à longueur de journée… Je croyais qu’on s’entendait… qu’on était amis… qu’on s’entraidait, qu’on se soutenait… qu’on était solidaires… Je croyais que c’était différent… C’est toujours comme ça ? »

Dans le même numéro, on lira aussi avec intérêt :

Inde : Contre les tisons nationalistes, le claquement des baisers

Depuis l’arrivée en mai dernier de l’extrême droite hindoue au pouvoir, la nébuleuse ­fascisante ultranationaliste se sent pousser des ailes. Elle distille un climat de violence contre les femmes, les musulmans, les intouchables. Difficilement, la riposte s’organise. Dernière action en date : les manifs du « Kiss of love », plus politiques qu’elles n’y paraissent.

Mexique : Un État défaillant ?

Le massacre des étudiants d’Ayotzinapa, danse macabre à la mexicaine ou froide vérité d’un capitalisme extrême ?

Infiltration : La « flore rouge » squattée par une barbouze

Pendant six ans, une fonctionnaire de police de Hambourg a noyauté la Rote Flora. Les militants de ce squat ont mis huit ans à démasquer leur fausse camarade. Une affaire pas si surprenante, qui démontre que la hantise de l’infiltration souvent à l’œuvre dans les groupes contestataires est peut-être légitime mais inopérante  : quand la police y met les moyens, ses mouchards sont de toute façon indétectables. Du moins, jusqu’à un certain point…

Laisser un commentaire »